Conan le barbare, le film que vous n'avez jamais vu

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conan le barbare, le film que vous n'avez jamais vu

Message  Capitaine Jack la tare le Ven 3 Fév - 9:47

" Le feu et le vent viennent du ciel, des Dieux du ciel. mais Crom est notre dieu, et il vis dans la terre. Autrefois des géants vivaient dans la terre et dans les ténèbres du Chaos, ils dupèrent Crom. Ils purent ainsi lui voler l'énigme de l'acier. Crom se mit en colère et la terre trembla. Le feu et le vent abattirent ces géants et ils jetèrent leurs corps dans les mers mais dans leur rage, les Dieux oublièrent le secret de l'acier et le laissèrent sur le champ de bataille. Et c'est nous qui l'avons trouvé. Nous ne sommes que des hommes, pas des Dieux, pas des géants. De simples hommes. Et le secret de l'acier a toujours porté avec lui un mystère, tu dois apprendre sa valeur , tu dois apprendre ses lois. Car à personne, personne en ce monde tu dois te fier. Ni aux hommes, ni aux femmes, ni aux bêtes. À ceci tu dois te fier. "








Pendant longtemps la Stygie connue le règne des Pharaons, grands parmi les grands, fils des Géants de l'ouest et des Lémures venus de l'est lointain, bien avant le grand Cataclysme.

Ces Pharaons vénéraient Seth, l'Ancien, le Dieu-serpent, maitre des démons et des hommes, aidé par son fidèle Ibis, Gardien du savoir et de l’éternité. Mais plus les barbares du nord prenaient de pouvoir et voyaient leurs royaumes prospérer au delà du Styx, le Stygie s'enfonçaient dans une lente et douce agonie, peuplée de rêves de gloire ancienne et de rites à la signification oubliée depuis longtemps.

C'est là que fut créer Le Cercle Noir, association des plus grands sorciers de Stygie, afin de prendre le pouvoir et redonner la gloire et la splendeur d'antan, de dominer le monde par la peur et la conquête. La famille royale fut décimée, et une diaspora des derniers fidèles à la couronne s'enfuit, emportant avec elle le symbole du pouvoir légitime.

Seth ayant montré sa fidélité aux sorciers, les légitimistes prirent Ibis comme Dieu de leur exode, le Gardien du savoir, refusant tout sacrifice humain et prônant la destruction de tout venerateur de Seth.


Un groupe de légitimiste, mener par la Princesse de Stygie, gardienne de la couronne, partit dans la lointaine terre de l'Ouest, au delà du fleuve tonnerre, afin de retrouver un vieux lieu de culte ou peut-être un ancien savoir leur serait utile afin de renforcer leur position face au Cercle Noir.

La guerre faisait rage autour d'eux, les colons du Westermarck repoussant les dernières hordes pictes loin dans leur foret, guidés par les anciens mercenaires du Baron Rouge, les vainqueurs de l'esprit du loup, la femme du nord et l'homme au visage de démon.

Les 2 groupes se trouvèrent réunis face à une nouvelle menace réveillée par le gout de la chasse d'un lointain habitant du Sud, qui avaient traverser un continent et de nombreux pays pour assouvir son rêve, posséder l’œuf de la plus terrible créature qui soit, le Lézard qui marche comme un homme.

Lorsque la menace fut écartée, leur retour à la civilisation fut de courte durée: les colons se sentant en confiance décidèrent de proclamer leur indépendance face à l'Aquilonie, la Fleur de l Ouest, un des pays les plus puissant à l'ouest du Grand Désert.

Les 2 mercenaires étant des héros, il leur fut demandé si ils croyait pouvoir retrouver la trace de l'ancien roi d'Aquilonie, Conan l'Usurpateur, qui peu de temps auparavant avait était destitué par ses propres barons dans une embuscade loin d'ici, sur les terres Shemites.
Son retour signifierait sans doute la fin de la guerre en Aquilonie, et pourquoi pas l'acceptation de l’indépendance des colonies de l'ouest.

Les Stygiens y virent leur intérêt: aider le roi à reconquérir son trône signifiait se faire un puissant appuis, voir un allié dans la reconquête du pouvoir...

Ils partirent donc vers l'est, à la recherche du souverain, en quête de renseignements afin de savoir quelle avait été sa destinée...



De la bouffe, de la bouffe, de la bouffe

Traversant le fleuve Tonnerre et la Foret des mangeurs d'hommes, ils arrivèrent au Poitain, pays des puissants chevaliers d'Aquilonie. Heureusement leur seigneur le Comte Trocero est un fidèle du roi Conan, et jura de suivre le roi si celui-ci revenait au pouvoir.
Après avoir profiter de l'hospitalité de leur nouvel allié, les aventuriers partirent à travers les plaines d'Argos, sans rencontrer grand obstacles, si ce n'est des souvenirs douloureux pour les deux anciens mercenaires.

Puis le pays d'Argos laissa place aux grandes plaines des terres Shemites, ou leurs nouveaux maitres Stygiens, vainqueur dans leur récente guerre de conquête, connurent la joie de retrouver la trace de leur enemie, la princesse de Stygie.
Celle-ci repris sa route vers le nord, cherchant en passage à travers les montagnes afin de retrouver une piste pour continuer son chemin à travers le Koth, plus au nord, quand la magie de Seth montra sa puissance en lançant une armée de Ses Enfants, des serpents géants de plus de 5 mètres, obligeants les personnages à fuir à travers les montagnes en s'enfonçant de plus en plus dans les entrailles de la terre, à travers des cavernes interminables.

Traversant une salle immense, ou au loin s’ebataient des créatures indescriptibles d'une taille gigantesque, bataillant contre des hyènes géantes, affrontant la malédiction de la citée, 200 guerriers immortels, il découvrirent la fabuleuse Pteion, la citée plusieurs fois millénaire, refuge des Hommes-Serpents, qui régnaient sur la terre lorsque l'homme n’était pas encore homme.
Des trésors anciens les attendaient, de quoi être plus riche que le plus riche souverain du monde.
Ils rencontrèrent également des ombres, les âmes de ceux qui furent tuer par les Hommes-Serpents, condamnés à jamais à errer dans cette citée oubliée, dont celle de Skelos, le sorcier connu de tous, qui demanda une faveur aux aventuriers: détruire celui qui se faisait passer pour lui à la surface, l'Homme-Serpent qui l'avait tuer de cela il y a bien longtemps, le dernier de sa race à fouler la surface.

Affrontant les hyènes, capturant une goule afin qu'elle leur montre le trajet vers la surface, grimpant à travers les boyaux creusés par le temps, ils arrivèrent à une citée de pierre ou habitaient une colonie de sauriens, terribles lézards à l’appétit féroce. Moitié fuyant moitié affrontant le danger, la puissance qu'ils dégagèrent fit s’effondrer la montagne, leur faisant retrouver la surface et arriver sur les terres arides de Koth tels des Dieux chevauchant la pierre, des Incarnations Divines annonçant leurs venues par le bruit et la fureur.




Je suis Dieu, et Tel est mon royaume

Une troupe de shemite, en fuite de leur pays, campait en bas de la montagne. Ayant capturé le grand guerrier du sud lointain, ils espéraient le vendre comme esclave à la prochaine citée qu'ils croiseraient, lorsqu'ils virent ces Dieux descende de la montagne, tels des représentations de leurs propres dieux, dont la description correspondait tout à fait à ce qu'ils avaient sous leurs yeux!

La nouvelle se rependue à travers tout le pays: des milliers d'adorateurs se pressèrent autour de leurs Dieux, leur accordant leurs biens les plus précieux. Continuant leur route vers le nord le long de la route des oasis, les fidèles devinrent de plus en plus nombreux.

Sentant le danger approcher, les Dieux décidèrent de fuir dans la nuit, abandonnant leurs ouailles avec une suite de prophéties à réaliser en leur absence. Ils croisèrent une troupe nombreuse, l'armée du roi du pays de Koth, en route pour restaurer l'ordre en son pays. Celui-ci reconnu les imposteurs, et tentant de les tuer lorsque intervint Pelias, un homme à l'aspect commun, qui pourtant se disait être le maitre de la Citadelle Écarlate à la terrible réputation.

Pelias était un honnête homme, désapprouvant totalement les actions des personnages. Cependant, lorsqu'ils parlèrent du roi Conan, il se rendit compte qu'ils étaient du même bord: Pelias en effet était un ami de Conan, et il promis d'aider à retrouver son ami, malgré les frasques des personnages.

Ceux-ci repartirent, leur chemin se faisant très court grâce à la magie de Pelias pour arriver en Nemedie, le pays ou se cachait le faux Skelos, chef d'une secte secrète de puissants sorciers.



La, ca part un peu en couille...


La Nemedie, pays civilisé, ou Ibis règne en maitre, ou les stygiens en exile sont venus attendre le retour de leur reine sur le trone.
Thalanthes, le puissant maitre de l’église d'Ibis, reçu les personnages afin de leur offrir son aide, et les quelques renseignements qu'il possédait sur la secte de Skelos.
A son avis, le duc Come de Tor devait appartenir à la secte, les personnages devront donc essayer d'infiltrer ou de questionner Come.

Pour ce faire, ils organisèrent une grande course de chars, qui leur ouvrit les portes de la noblesse nemedienne. Ils purent ainsi rencontrer Come, et par la ruse ils essayèrent de lui faire croire qu'ils voulaient rejoindre la secte. Malheureusement, par la magie Come de Tor s’aperçut de la supercherie, et tendit une embuscade aux personnages, qui s'en sortirent sans être inquiété...



...et ça s'arrange pas des masses


Bien sur, les personnages tentèrent un enlèvement de nuit du Duc, qui se solda par la mort de l'un d'entre eux, puis ils prirent la fuite non sans avoir défier l'autorité nemedienne, ils devinrent donc des ce moment renégats, et ennemis de la nation nemedienne, qui pourtant semblait être leur principale soutien dans la quête qu'ils s’étaient donné.

Ils réussirent cependant à faire parler Come, qui leur annonça qu'à chaque pleine lune Skelos, donc le faux que devaient tuer les personnages, réunissait la secte dans une foret proche.
S'y rendant d'un bon pas, nos braves héros trouvèrent le fameux sorcier, qui avait murit son plan à l'avance, les étoiles ayant annoncées la rencontre avec ces ennemis: il fit revenir les guerriers pictes disparus dans le temps, ainsi que le lézard terrible borgne et furax.

La magie de l'astrologue permit à la cimmerienne de survivre, et d'attaquer le lézard géant avec l'aide magique de Thalanthes, du à un pacte passé entre elle et le sorcier. Le pauvre lézard fut décapité par un coup de hache de folie, grâce à la protection d'Ibis gravée sur le bouclier du Chagas qui leur permis de survivre à l'attaque du monstre.

Il y eu également des duels entre les guerriers pictes et les héros, et les flèches de la reine de Stygie permirent à l'affreux wazulis revenu d'entre les morts de vaincre son adversaire qui le tenait à sa merci, pendant que les autres guerriers combattaient leur adversaire face à face.

Enfin, avant que le sorcier puisse user de sa magie, le toujours aussi laid wazulis (amputé du nez) pu mettre le coup de grâce au vilain, dans le dos bien sur sinon c’était pas drôle.

Et dans la mort, le méchant usa de sa malédiction funeste et projeta les personnages 20 ans dans le futur, à la rencontre de l'homme qu'ils étaient venus chercher, plus proche du vieillard maintenant que du redoutable guerrier qu'il fut dans sa jeunesse.


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Sam 4 Fév - 2:20, édité 2 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Shadizaar la derniere citée libre de l'ouest

Message  Capitaine Jack la tare le Ven 3 Fév - 9:49

Ils rencontrèrent Conan, vivant seul au bord d'une rivière d'une vie simple et tranquille, las des vicissitudes de ce monde.
Les personnages tentèrent de le relancer dans sa vie d'aventures et de conquêtes, lui le vieil homme, et après de longs débats (et quelques verres d'alcool fort, de "vas-y t'es qu'une couille molle" et autres discours motivants) Conan reprit gout premièrement à mettre des pains dans la tronche aux petits arrogants stupides qui le chambraient, deuxièmement à partir en quête une dernière fois, au pire en mourir plutôt que de finir seul et oublié au bord d'une rivière...
Conan refusa de partir tout de suite, il prépara d’abord une descendance avec la Stygienne, puis il se mis en route avec ses compagnons vers l'ouest.
Devant les terres qui furent autrefois la Zamora, ils apprirent que seuls les charognards et les damnés vivaient là, la terre ayant été ravagée par une peste étrange et terrible.
Ils contournèrent par le nord à travers les montagnes, et arrivèrent à une nouvelle citée, étrangement composée uniquement de tous les réfugiés du monde, voulant échapper aux puissances de l'ouest, la peste de Zamora ou tout simplement vivre libre.
Ils y rencontrèrent un Érudit, qui leur appris ce que le monde était devenu devant leur longue absence: celui qu'ils avaient laissé comme le chef de l’église d'Ibis était devenu le Shah des 7 provinces, autrefois 7 états libres passés sous le joug d'Ibis, lui même passé de dieu de la connaissance ne une espèce de créature dévoreuse d’âmes et avide de puissance!
Au sud, la Stygie avait assis son pouvoir sur d'autres provinces, posant un pied sur la rive nord du Styx, menaçant les terres hyboreennes de sa puissante sorcellerie.
Enfin l'Aquilonie, la perle de l'ouest, s'enfonçait doucement dans une guerre civile, les différents seigneurs féodaux se combattant ralliant chacun soit le Stygie, soit les 7 provinces, ou au contraire luttant pour son indépendance face à ses 2 puissants voisins.
Enfin, à l'est, la Turanie contrôlait chaque route et piste des caravanes, et s'enrichissait doucement sur le dos de ses voisins, à tel point qu'on disait que le plus pauvre des pauvres chez eux dormait sur des draps de soie et donnait de l'or et des joyaux à manger à leurs chevaux.

Cet homme pensa envoyer les héros à la mort, estimant que les seigneurs de la ville verraient d'un bon œil la mort d'hommes si puissants, mais mal lui a pris car ceux-ci luttèrent vaillamment un ennemi qu'ils n'avaient jamais rencontre, les vapeurs de lotus, leur faisant voir des monstres dans chaque branche d'arbre, croyant se couper des mains entre amis ou encore faisant imaginer des créatures souterraine la ou il n'y avait que de la pierre.
Lorsqu'ils revinrent, l'homme fini coupé en deux, littéralement, et ses livres, femmes et esclaves finirent dans les mains de Conan et ses alliés, ainsi que sa demeure.

Vivant de luxe et de débauche, les barbares savouraient la vie pendant que les érudits étudiaient, et ceux-ci se rendirent compte que sous cette terre de lotus ou ils faillirent perdre la vie, un temple ancien devait exister: mais était-ce raisonnable de tenter le diable?



La guerre!


Ce qu'ignoraient les habitants de Shadizaar, c'est que le Shah ne pouvait tolérer son existence trop longtemps. Une nuit, comme par magie, l'armée entière des 7 provinces se retrouva aux portes de Shadizzar.
Une terrible bataille eu lieu, ou plutôt un massacre: d’abord des esclavagistes et des pillards, des adeptes du meurtre et de la folie, des incendiaires fous mirent le feu à la ville et attaquèrent les pauvres villageois paniqués.
Lorsqu'un semblant d'ordre pu faire espérer aux défenseurs de pouvoir résister aux assaillants, ils virent avec horreur qu'il ne s'agissait là que des éclaireurs de l'armée, celle-ci se mis en marche, forte de milliers d'hommes avançant inexorablement, leurs rangs de piquiers finissant ceux blessés par les archers en les piétinant sous leurs pas cadencés. Les derniers survivants de Shadizzars combattirent cote à cote, voyant leur nombre se reduire chaque minute, emportant pourtant un grand nombre d'assaillants, mais ceux-ci étaient si nombreux qu'aucun espoir n’était permis...

Or, le Wazulis réussit à faire quitter la plaine à ses alliés érudits, afin de sauver ceux qui pouvaient l’être, mais il décida de repartir au combat, pour mourir auprès de ses frères d'armes.

Les érudits n'eurent pour seul espoir que de trouver et de passer par ce temple ancien si ils voulaient pouvoir fuir assez loin de la bataille. Après quelques recherches, ils purent ouvrir le passage, et se retrouvèrent dans une immense salle, ou l'une d'entre eux, la mystérieuse jeune femme au regard étrange, se sentit familière ici.
En étudiant les gravures et en voyant apparaitre un vieil ouvrage ésotérique, ils comprirent qu'ici était le temple de Dagoth, le dieu sous la colline. Et que celui-ci accorderait le souhait qu'ils désiraient en échange d'un sacrifice.
Mais Ibis, le vrai Ibis,ne tolérerait jamais cela! Une lutte de volonté s'engagea entre l'astrologue d'ibis et la jeune sorcière, le premier s'opposant à l'invocation du démon ancien, la seconde cherchant à réveiller la créature qu'elle nommait Père...
Après quelques minutes qui parurent des heures, se faisant face et se vidant de leur sang, le sacrifice réclamant son du, un jeune bébé présent car sauvé peut de temps auparavant dont la vie pu à tout moment être interrompue si l'un des sorciers l'avait voulu, la puissance de Dagoth submergea le pauvre prêtre d'Ibis, qui pourtant n’eut pas à rougir, sa foi restant inébranlable jusqu'au bout.
Mais enfin Dagoth pu se relever et prenant sa fille par la main, Il disparu dans les entrailles de son palais, laissant ici le prêtre et l'enfant.

Sur la plaine, le jour pointa à l’horizon dévoilant quelque peu le carnage sur la plaine rouge de sang: des milliers de blessés, de cadavres, et face à face trois barbares, Conan, Sonja la rouge et Maël, et les milliers de soldat des 7 provinces, du moins les milliers en renfort des milliers qui gisaient sur le sol dans leur sang.
Lorsque la fin se fit sentir, et que les 3 barbares échangèrent leurs dernières paroles avant de charger leurs ennemis, un grand cri se fit entendre, le ciel fut obscurcit brièvement, et des milliers de hurlements de terreur se firent entendre sur le champs de bataille.

Quelques instant plus tard, le soleil se leva, et on ne vit plus aucune trace des assaillants si ce n'est un peu de terre retournée là ou ils se tenaient, mort ou vivant peu de temps auparavant.
Rien. Pas d'armes, pas de traces, juste les habitants de Shadizzars et le cris des milliers de voix qui résonnaient encore dans leur tête:

Dagoth, le dieu sous la colline, tint sa promesse à sa fille avant de l'emmener avec lui dans un monde interdit aux hommes...


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Ven 10 Aoû - 11:35, édité 1 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Interlude, au commencement étaient l'esprit de l'ours et l'esprit du loup

Message  Capitaine Jack la tare le Sam 4 Fév - 1:48

la legende...


Le Baron rouge était considéré comme un bon chef de guerre, et la renommée de sa compagnie de mercenaires n’étaient plus à faire: après avoir vaincu Salomé la magicienne, lutée contre les 2 démons qui avaient pris possession de 2 de ses membres, retrouvé le Vieux, le dernier magicien Atlante au cœur de la foret picte, contrecarré les plans de Tolsa Doom, revenu d'entre les morts, et participé à d'innombrables batailles, jusqu'à libérer Conan le prisonnier et poursuivre en sa compagnie la conquête du trône d'Aquilonie, il recruta quelques nouveaux membres comme il le faisait parfois. Parmi ceux-ci, un Nordheim farouche qui se disait habité par l'esprit de l Ours, et un Picte, prisonnier et enchainé, un Wazhuli, venu de ces lointaines montagnes dans l'Est lointain, ainsi qu'une rude cimmeriene et bien d'autres...

En route pour gagner quelque salaire sur la frontière picte ou l'on disait les nombreuses tribus actives, source de conflit et donc de revenus pour de tels guerriers, la Compagnie telle qu'elle se nommait elle-même croisa la route de Wulf et Rulf, 2 barbares farouches en guerre l'un avec l'autre pour une histoire de trésor, de femme et de pouvoir. Elle combattit l'un, pris le trésor à l'autre et s'en fut soigner ses blessés un peu plus loin.
Les 2 barbares tentèrent bien de récupérer leur trésor, mais se fut en vain. Sur la plaine ou se soignaient les blesses de la bataille, certains rencontrèrent des gentes dames, femmes du kalif de la Citée voisine, présentes prés d'une source pour se baigner et se rafraichir. Celles-ci, par défis autant que par ennuie, tentèrent les héros de leurs charmes, jouant sur leur fierté disant que si on abusait d'elles, leur maitre tenteraient d'assassiner ceux qui bafoueraient son honneur...mais que seuls des lâches hésiteraient devant la menace!
Ainsi les héros purent profiter de la douceur et de la volupté, des plaisirs de la chair et de l’enivrante beauté des femmes du sud...jusqu'à se retrouver prisonnier sur les terres du kalif, ou ils connurent la torture et le fouet.
Cependant ils purent se libérer par leur courage et leur volonté inébranlable, allant jusqu'à pénétrer dans le palais et ainsi se payer avec le trésor du kalif, et se vengèrent de lui et de ses hommes.
Mais ce qu'ils apprirent plus tard, c'est qu'un sorcier les avait aidé pour cela, car il espérait obtenir l'aide des personnages..cependant cela ne se put pas, celui-ci payant de sa vie les actes de cruauté qu'il avait du commettre pour acquérir son pouvoir. Non sans mal, celui-ci usant de sa sorcellerie jusqu’après sa mort, tentant de corrompre l'esprit des mercenaires un par un, promettant gloire richesse et puissance , et cela jusqu'à la fin, ou il ne put qu'en fin de compte prendre possession du corps mourant de l'un d'entre eux, et tenter de s’échapper à travers la foret...

Mais cela n’était rien: car avant sa mort, le kalif fit appel au Guerrier de l'ombre, le maitre des loups, assassin nocturne qui disait-on était lui-même possédé par l'esprit du Loup, celui-la même qui était l’ennemi juré de l'esprit de l'Ours!

Malgré sa réputation, celui-ci mourut des mains du guerrier Nordheim...et ainsi fut sceller le destin d'une nation!
Car le Maitre des loups portait avec lui L'esprit du Loup, cette esprit sacré des peuples pictes dont la légende disait que lorsqu'il apparaitrait devant eux, le peuple picte s’allierait sous son ombre et envahirait le reste du monde!

Ainsi le picte enchainé aux pieds de son maitre fuit-il, espérant ainsi montrer à son peuple que la grande Prophétie était en train de se réaliser! Se laissant possédé par l'Esprit du Loup, le picte dut échapper à ses poursuivants, ses anciens alliés, qui tentèrent leur possible pour empêcher les tribus pictes de se réunir pour semer la désolation sur les terres de l'Ouest. Arrivés à la frontière, à quelques mètres de la colline d’où les Pictes auraient pu réaliser que la prophétie se réalisait, une rude bataille eu lieu, ou les frères s’affrontèrent, l'esprit de l'Ours et l'esprit du Loups essayant de s’anéantir l'un l'autre, et virent avec effrois que la situation était encore plus désespérée!
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La Prophétie

Message  Capitaine Jack la tare le Sam 4 Fév - 2:15

Des milliers de pictes attendaient, les tribus pourtant continuellement en guerre se tenaient cote à cote, attendant un signal vieux de plusieurs centaines d'années: l'Esprit du Loup, si proche, tenant le Bannière du Loup, artefact magique pourtant depuis longtemps enfermée et oubliée dans une geôle Aquilonnienne, ignorant tout du symbole sacré qu'Elle représentait.

Or, que soit maudit celui qui ignore les avertissements des anciens: un groupe d’éclaireurs pictes avaient récemment retrouvé trace de la Bannière, et étaient en route pour rejoindre leur peuple, se croyant eux-mêmes porteur de l'esprit du Loup. Leur route croisa celle de nos héros, apportant par la-même la Bannière dans les mains de l'esprit du Loup!

Ainsi, quelques mètres séparaient les Pictes de leur destin, et seuls une poignée de héros pouvait encore empêcher le monde d’être submergé par une horde sauvage et impie!

Le combat semble désespéré, la victoire semblant acquise à tour de rôle entre les vaillants mercenaires restés fidèles au Baron rouge, les quelques éclaireurs pictes enragés par la victoire si proche, et pourtant si lointaine, et le vieux sorcier désincarné, qui dans sa folie esperait se venger en aidant l'esprit du Loup dans son combat.


Mais lorsque tout sembla perdu, l'esprit de l'Ours se souvint de la trahison du Loup, et d'un formidable coup de hache blessa mortellement son enveloppe charnelle, mais ne pu empêcher la mort de son propre réceptacle.
La Bannière fut hissée au sommet de la colline, mais avant que les armées Pictes ne réalisent se qui se passait, le wazhuli, d'un geste de dédain, piétina la Bannière, sous l’œil horrifié des milliers de guerriers, qui virent leurs espoirs de conquête disparaitre sous les bottes d'un barbare!

Fou de rage, ils attaquèrent, et remportèrent quelques victoires, mais en peu de temps, les dissensions entre les tribus réapparurent, et après quelques mois, les colons, les trappeurs aquiloniens de la frontière, sous les ordres du Baron rouge et de ses hommes, purent stopper l'avancée picte, et ramener petit à petit la paix sur la frontière...


On dit que pendant que la guerre faisait rage, des hommes virent un ours gigantesque chasser et poursuivre un pauvre loup vérolé et famélique, et certains murmuraient même le soir autour du feu, qu'on aurait vu un homme décharné et au corps meurtri errait seul, se parlant à lui-même, maudissant dans une langue étrange tous ces foutus barbares à la hache bien pendue...


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 12 Mar - 12:52, édité 1 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La conquete

Message  Capitaine Jack la tare le Lun 12 Mar - 12:20

L'armée des 7 provinces venaient de subir un revers considérable, Conan saisit sa chance: il se choisit des généraux parmi les meilleurs guerriers qu'il connaissait (mais pas les personnages...) et lança l'appel à la Horde: envoyant des messagers dans toutes les directions, il appela tous les rôdeurs, pilleurs, mercenaires, barbares des frontières, au massacre et à la curée, qu'il ne reste que sang et douleur sur les 7 provinces, que le monde finisse en un apocalypse de flammes et de souffrance, et qu'ils se servent à loisir pour réduire en cendre l'autorité du Shah, son nouvel ennemi.

Puis il confia une autre mission à ces vieux compagnons, particulièrement au Grand chef de guerre du Sud à la peau d’ébène: d'abord protégé la femme qui portait son enfant et qui élèverait l'enfant trouvé comme le sien, et veiller à la sécurité des derniers habitants de Shadizaar, particulièrement les érudits et les femmes, inutiles pour l'instant dans le projet qu'il avait en tête.

Mais cette mission en cachait une autre, plus subtil: ils devaient se rendre à la Grande Excavation, là ou les esclaves du Shah par milliers creusaient la terre pour déterrer Python, l'ancienne capitale d'Acheron, et là "visiter" les ruines ou le Shah pensait trouver la couronne d'Acheron, relique ancestrale qui assoirait son pouvoir et lui donnerait une légitimité qu'il n'avait acquis que par la ruse et la politique. Conan n'ignorait pas que cette couronne ne serait pas là, lors de ses aventures il avait rencontré la nouvelle Python, le dernier lieu ou s’était réfugié les derniers survivants de leur race honnie, avec leurs trésors. Mais en rusant un peu, les personnages devraient arriver à faire croire à tous qu'ils avaient trouvé l'artefact tant recherché, et qu'un nouveau souverain voyait le jour. Et c'est ce qu’espérait Conan, que le peuple des 7 provinces soient si désemparé par la violence des hordes qu'il se tourne vers un autre souverain que le Shah, affaiblissant celui-ci une nouvelle fois afin de pouvoir le renverser en se raillant tous les seigneurs sous une bannière amie.

Arrivés devant les ruines anciennes et menaçantes, les héros rencontrèrent cette zamoreenne étrange qui avait disparu dans les entrailles de la terre, suivant Daggoth sur son territoire. Elle leur annonça que son destin était lié au leur, et que son "père" lui demandait de les aider dans leur quête.

Ils se lancèrent donc dans l'exploration des ruines, avançant dans l'obscurité, sans grande difficulté si ce n'est trouver leur route dans un dédale ensevelit pendant des siècles et des siècles, mais avec l'aide des esprits de la terre, ils purent enfin arriver au cœur de la citée maudite, ou ils découvrirent que le seul ennemi qu'ils auraient à affronter, ce serait eux-mêmes...
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Devil inside

Message  Capitaine Jack la tare le Lun 12 Mar - 13:20


Python régnait autrefois en maitre sur le monde, pactisant avec les forces les plus puissantes de la création, modelant les continents comme de simples jouets à sa disposition...Et pourtant, face aux innombrables hordes barbares hyperboréennes, petit à petit, perdant une forteresse lointaine après l'autre, déciment des peuples entiers pour subir l'invasion des voisins des premiers, se multipliant comme des animaux, les barbares réduisaient Acheron petit à petit, l'obligeant à engendrer des pactes de plus en plus obscures et couteux en vie humaine, et les disputes internes entre les sorciers maitres d'Acheron signèrent la fin de leur puissance: que faire lorsque le premier d'entre eux s’allia à une horde barbare pour renverser un rivale, installant par la même la présence des hommes aux yeux bleues sur des terres qu'ils ne quittèrent plus jamais.

Face à cela, les derniers maitres de Python se jurèrent de ne jamais laisser souiller leur lieu de culte par ses misérables animaux incultes. Car même si la citée finie par n’être plus que l'ombre d'elle-même, la puissance de Python restait considérable...c'etait il y a des milliers d'années.

Lorsque les personnages osèrent pénétrer dans la ce qui fut la Grande Tour de Python, ils y virent ce dont ils rêvaient le plus, même si ils l'ignoraient eux-mêmes. Des tonnes de pierre précieuses pour l'un, des tablettes offertes par le Dieu Ibis pour son plus grand représentant sur terre, des insignes de pouvoir et de puissance pour l'autre.
Car par leur présence, le Grand Maitre Obscur s’était réveillé...un être ancien, un des plus puissant démon de l'ancien temps, lié à la protection de la tour depuis des temps immémoriaux...ce qui réduisait ses pouvoirs à une légère influence sur l'esprit simple des barbares. Devant "utiliser" la corruption et les méfaits des personnages comme source de pouvoir, puisque les siens s’étaient dissipé depuis des éons, il commença à faire apparaitre des vérités à certains d'entre eux...que certains n'avaient pas le destin qu'ils méritaient...qu'Ibis n’était peut-être pas celui que d'autres croyaient...que faire passer la luxure et le désir avant l'amitié et le devoir était une marque d'un grand mépris...et la jalousie et la haine s’installèrent dans le cœur de ceux présents dans la pièce, jusqu'à ce que l’irréparable se produise: la violence se déchaina entre les personnes présentes. Le Grand Maitre Obscur avait remplis sa mission.

Mais cela ne suffit pas: le sacrifice de l'une d'entre eux, offrant ce qu'elle souhaitait le plus afin de sauver et d'aider un autre compagnon, la volonté d'un autre, ordonnant au Grand Maitre Obscur d'apparaitre devant eux, permis de comprendre quel était leur ennemi, et les barbares purent faire ce qu'ils faisaient le mieux, ils détruisirent le démon avec les armes qu'il avait lui-même fait apparaitre pour les tenter.

avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Retour à la lumiere

Message  Capitaine Jack la tare le Lun 12 Mar - 13:56

Sortant des ruines de Python, les personnages proclamèrent l'un d'entre eux souverain-heritié de Python, accomplissant par la-même la volonté de Conan.
Mais lors de la fête d'investiture qu'ils organisèrent, ils comprirent que la femme qui portait l'enfant de Conan espérait, par son statut et sa proximité du célèbre barbare, qu'ils la choisissent afin de régner comme elle le désirait depuis toujours.
Profitant du manque d'attention, elle organisa un coup d’état pitoyable, qui se solda par sa fuite, d'elle et ses gens, dans une désorganisation et une précipitation ridicule, laissant le souverain et ses gens savourer leur victoire, et le grand destin qui les attendait.


Mais pourtant, cela signifiait qu'ils avaient échoué dan leur mission principale, qui était de la protéger, d’elle-même si il le faut. Certains d'entre eux décidèrent de partir sur sa piste afin de la ramener, qu'elle le veuille ou non.

La piste était fort simple à suivre, ils se dirigèrent vers le sud jusqu'à arriver à un pont suspendu au dessus d'un très haut précipice. De l'autre coté ils virent ce qui semblait être le gardien du pont, un lutteur à la musculature imposante (autant que ses cheveux blonds bouclés et sa barbe tressée) se battre contre un petit groupe de gens de l'Est, dont un de leur compagnon partit faire commerce pendant tous ces événements.
La confrontation prit un air tragique lorsque que l'un des escorteurs de la petite caravane précipitât le combattant dans le vide, laissant ainsi s’échapper une chance de trouver des renseignements sur la région. Mais les barbares connaissant bien l'ex-reine de Stygie en fuite, ils savaient très bien qu'elle chercherait une citée pour pouvoir utiliser ses charmes et sa noblesse pour chercher de nouveaux alliés, et une citée étant le lieu le plus intéressant pour vendre des marchandises, les deux groupes partirent dans la même direction, sur les pas de la Stygienne.


La citée semblait calme et populeuse. Après avoir traverser des champs et des vergers ils arrivèrent à l'entrée de la ville, ou ils demandèrent le lieu de repos ou des simples voyageurs pourraient se poser.
Mais un homme à l'air animal se dirigea vers eux. Sa tenue montrait bien qu'il appartenait à une caste autre que celle du peuple, d'ailleurs 3 de ses compagnons s'approchaient au loin. Loin de faire sienne la culture de l'hospitalité si importante aux yeux des barbares, il se montra odieux et arrogant, car telle est souvent celui qui se dit civilisé face aux gens simples et directs que sont les barbares. Ils se permit même de frapper par 3 fois l'un d'entre eux, sans doute pour montrer à la populace les entourant qu'il était un seigneur parmi les hommes...ce qui entraina sa mort lente et sanguinolente, malgré la patience des personnages.

Voyant cela, les 3 compagnons du pauvre homme lancèrent un assaut avec la foule comme armée, montrant une grande maitrise dans l'art de la guerre et une population prêtre à prendre les armes sur ordre, militarisée. Malheureusement pour eux, ils périrent face à la force brute, et la foule paniqua voyant une immense fumée envahir la rue et se transformer en dragon les attaquant.
Cela permis aux personnages de quitter la ville, sauf pour l'un d'entre eux qui se cacha afin de chercher des renseignements utiles et d'espionner les mouvements dans la citée. Citée du nom de Leng, ou 300 familles, ou clan, gèrent la citée comme une immense armée, les esclaves se chargeant de surveiller les rues, le peuple libre s'armant pour la guerre sous les ordres des hommes au corps difformes et aux tares consanguines prononcées.

Partis se cacher dans les bois, les personnages esquivèrent le gros des troupes, n'ayant rencontré que le groupe des éclaireurs, qui utilisaient les hardes de cerfs comme montures pour charger et frapper les personnages, et se faufilaient entre les arbres pour échapper à toute contre-attaque.
Puis ils se donnèrent rendez-vous à l'entrée de la ville, dans l'obscurité de la nuit, afin d’échafauder un plan pour récupérer cette "princesse" si mortellement embarrassante.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La fuite

Message  Capitaine Jack la tare le Mar 20 Mar - 15:05

Lorsqu'ils entendirent les aboiements des chiens, ils paniquèrent car cela signifiait qu'ils ne pourraient rester cacher plus longtemps. Dans la panique ils se séparèrent, la cimmerienne faisant confiance a son ami wazuli pour la guider dans la nuit, suivie par l’étrange zamoreenne au regard étrange.
Un bruit. Quelqu'un les cherchait dans la nuit, un homme de la citée: Shanko, plus vieux de 20 ans maintenant, celui qui fut il y a bien longtemps le porte-parole des Dieux descendus de la montagne!
Celui-ci les guida dans la ville, jusqu’à chez lui, sur les terres de la famille Lacedemone.

Ils purent se restaurer et écouter le récit de cet homme, qui depuis 20 ans s'est fait l’émissaire des Dieux, s'opposant tant qu'il le pu au pouvoir grandissant de Thalantes, grand prêtre d 'Ibis, et maitre des 7 provinces.
Autrefois, cette citée était une de ses paroisses les plus puissantes, mais les machinations politiques et la corruption la firent doucement basculer dans les bras de Thalantes.


Tour a tour émissaire divin, esclave, aventurier en fuite, Shanko chercha a trouver protection ici, dans la citée de Leng, ou certaines familles restaient fidèles en secret aux anciens cultes. Il fut marie a une des femmes de la famille Lacedemode, passant ainsi du statut d étranger a celui d'homme libre de plein droit.

Les années s’écoulèrent, renforçant le culte des anciens Dieux, toujours caches aux yeux d'Ibis, jusqu'au jour ou le drame survint dans sa ville.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les barbares et les Dieux

Message  Capitaine Jack la tare le Mar 20 Mar - 15:06

Sethis, ou plutôt Ishtar la déesse aux seins d’ivoire apparue aux portes de la ville, en détresse, soit disant poursuivie par un usurpateur a la couronne d'Acheton. Elle-même fervente d'Ibis, de haute noblesse, ce fut naturellement qu'elle fut accepter par la famille Kamien, eux-mêmes les plus partisans du rapprochement avec Thalantes.

Lorsqu'ils surent cela, les héros demandèrent a leur nouvel allié de demander une visite de courtoisie, afin de pouvoir pénétrer sur les domaines Kamiens.
Le soir même ils s'y rendirent...et comprirent leur erreur trop tard: ils virent leur fin arriver.

Depuis 20 ans, Skela, la fille de l homme serpent attendait sa vengeance. Interrogeant les étoiles, pactisant avec les démons, elle sut ce qu'elle devait faire.

Elle se rendit en Koth, ou une des concubine d'un seigneur stygien venait de mettre au monde deux jumeaux. Goutant le sang des nouveaux nés, tuant tous ceux qui n étaient pas ceux qu'elle désirait, elle obtint enfin ce qu'elle voulait: les enfants du Wazuli, celui qui acheva son père comme le sale chien qu'il était.
Elle reparti, éleva ces enfants comme les siens, et usa de voyance et d'astronomie pour savoir ou et quand elle obtiendrait sa vengeance! Mais pour cela elle du attendre 20 ans.
Elle prépara soigneusement son plan, s entourant des 2 plus puissants guerriers de l’époque, et la présence d'une sorcière sacrifiable a sa vengeance...


Thalantes était loin d’être un sot. Sa puissance résidait autant dans ses forces armées que dans la ruse et la manipulation. N'etait-il pas le Grand Maitre du culte d'Ibis? Le Shah des 7 provinces?
Des yeux de Khitai, ces globes qui permettent de lire dans l'esprit de ceux qui les utilisent, il obtint le contrôle de Leng.
De la fille de Skelos, dont il avait secrètement commandite l assassinat il se fit une alliée très puissante.
C'est ainsi qu'il apprit qu'apparaitrait Sethi et des barbares dont il avait un vague souvenir. Ceux la-même qu'il avait aide a tuer Skelos! Ils devaient disparaitre avant que Skela n'apprenne la vérité, et peut-être pourrait t'il faire quelque chose avec cette princesse stygienne. Il se mit donc en route pour Leng, ou le piège se refermait sur les héros.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La fin

Message  Capitaine Jack la tare le Mar 20 Mar - 15:06

Sethis était la, attachée et bâillonnée. La sorcière soumise a Skela faillit perdre la vie en usant de sa magie pour satisfaire sa maitresse, mais elle réussit a cacher leur présence aux héros jusqu’à ce qu'ils se retrouvent au milieu de la pièce, face aux 2 brutes mercenaires, quelques hommes de troupe et les deux enfants illégitimes, ignorant que celui qui leur faisait face n’était autre que leur père.
Nos héros rendirent les armes...ce qui n’empêcha pas l’homme l'armure noire de transpercer la cimmerienne de son épée et la laisser se vider de son sang. Pour montrer qui était le boss.
Puis vint Skela, qui annonça au Wazuli ce qu'elle avait en tête:
" tu seras l'esclave docile et consentent de celle qui a tue ton fils devant tes yeux"
Et elle éventra le jumeau devant son père, a la surprise général. Et elle s'en alla, le wazuli sur ses pas, ne pouvant échapper aux pouvoirs de séduction des ondulements du corps lascif de la femme-serpent.


Les autres furent emprisonnes. Ils s’échappèrent, mais pour tomber nez a nez avec Thalentes qui organisait une attaques de l’armée de Leng sur le nouveau roi de Python, son nouveau rivale.
Seuls Shanko et la sorcière zamorenne purent fuir, sans doute qu'ils n’étaient pas les cibles prioritaires de l’ennemi.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

L'ultime combat

Message  Capitaine Jack la tare le Mar 20 Mar - 15:07

Arrives au grand pont qui traversait la grande crevasse, Skela, ses gardes et son nouveau prisonnier soumis traversèrent en premier.
Puis avança Thalentes et ses troupes, la cimmerienne attachée, Sethis a cheval a ces cotes.
Les troupes qui les escortaient, menées par un seigneur de Leng sur son éléphant dresse pour la guerre,se rangèrent sur le cote, la bête ne pouvant aller plus loin.
Tout était finis, plus rien ne pouvait leur arriver


Au loin, deux cavaliers les observaient.
L'un d'eux, Shanko, lança son cheval pour rejoindre la troupe, l’épée a la main.
La zamoreenne elle descendit de sa monture et on pu entendre dans l'air les paroles impies d'un rituel ancien et démoniaque: les forces de la terre se plièrent a sa volonté, et une créature de pierre et de terre surgit et se lança a l'assaut des troupes de Thalantes, semant une panique indescriptible, surgissant d'un cote ou de l'autre du pont, selon son bon vouloir.
Dans ce chaos la cimmerienne força sur ses liens, rouvrant ses blessures, et se saisie d'une lance tombée au sol.
Au moment ou les deux mastodontes se percutèrent elle prit appuis sur le golem de pierre et s’élança dans les airs pour retomber sur le petit groupe de la garde personnelle de Thalentes: elle avait vu que même si elles ne pourraient pas éviter les lances dressées vers elle, elle avait assez confiance en son bras puissant ( n'est ce pas ce que Crom attend des humains?) pour espérer frapper mortellement Thalentes.
Et lorsque les lames ennemies pénétrèrent sa chair et qu'elle sentit la vie quitter son corps, elle frappa, tel Crom lui-même, et sa lame transperça le crane, et s'enfonça dans les matières tendres du cerveau, ne s’arrêtant que lorsque ses dernières forces quittaient le bras de la cimmerienne.

Plus tard, lors qu’entre eux les héros se remémoreront cet exploit, la dispute éclate: plusieurs disent que c'est l'affrontement du golem et de l’éléphant qui finalement a eu raison de la solidité du pont, mais personne n'a réussit a convaincre la cimmerienne, qui jure avoir vu le pont s’effondrer sous la puissance de son coup. Après tout, quand on est capable d'abattre une montagne...
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La disparition

Message  Capitaine Jack la tare le Mar 20 Mar - 15:07

Heureusement Shanko était tout proche quand le pont s’effondra. Il retint la cimmerienne par les cheveux, quand toute l’armée ennemie disparaissaient dans le gouffre.

Seule Sethis dans la cohue avait eu la présence d'esprit de traverser le pont. Elle était maintenant seule, sans ressources, et fut vite rattraper pour être ramener a son nouveau souverain, le roi d'Acheron.


Mais au loin Skela s’éloignait emportant son prisonnier. Une embuscade fut tenter par des partisans fidèles aux anciens Dieux, mais ceux-ci ne faisaient pas le poids. Car en plus des deux brutes mercenaires, ils virent la petite sorcière sortir de son manteau deux armes terribles, des Feux Kothien, 2 globes de verre renfermant la puissance de 1000 feux.
Le premier terrassa la grande majorité des pauvres combattants adverses, ceux qui échappèrent aux flammes furent pris de panique.
Le deuxième...non, elle n'en aurait pas besoin. Elle rangea le globe sous son vêtement, sous les yeux du wazuli, condamne pour l’éternité a être l'esclave de la femme serpent.
Alors, rassemblant toute sa volonté afin de pouvoir lutter contre son emprise au moins pour un court instant il frappa de toute ses forces le globe de verre, qui explosa dans une gerbe de flammes.


Au loin, ses compagnons virent les flammes se transformer en brasier ardent, puis celui-ci devenir une immense colonne de fumée rouge qui disparu dans les cieux.
Lorsqu'ils examinèrent l'endroit un peu plus tard, ils ne virent aucun cadavre, si ce n'est celui de la pauvre petite sorcière, le corps calcine dans une posture grotesque...
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Kozaks!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Message  Capitaine Jack la tare le Mar 15 Mai - 8:41

Les héros ramenèrent Sethis la traitresse, le cœur lourd. Les jours passèrent, la colonne s’agrandissait des nombreux réfugiés cherchant la protection du nouveau seigneur, leurs terres étant ravagées par les hordes barbares et les soldats des grandes citées qui refermèrent leurs portes pour se protéger.
La colonne vécue la famine et la maladie. Un jour arriva une grande armée, menée par 150 guerriers juchés sur des éléphants: c'etait la moitié des armées de Leng, venu de la lointaine citée prêter main-forte au nouveau seigneur, en échange de privilèges commerciaux et d'un statut particulier au niveau des 7 provinces, perdu depuis peu avec la chute de Thalantides.
Malheureusement ce nouvel ajout de bouches à nourrir rendit quelque peu désespérée la recherche de nourriture: attaquer une ville pour piller ces réserves devenait vital. Et pourtant...

Un groupe d’éclaireurs était parti depuis quelques jours. Ils rencontrèrent des Kazaks, ces fameux nomades aux mœurs simplistes: si tu veux vivre, tu dois suivre. Si tu veux manger, tu dois combattre.
Après quelques pillages en commun, dont une école réputée ou la noble jeunesse des 7 provinces apprenaient l'art de la guerre auprès des meilleurs instructeurs du pays (ce qui ne les sauva pas du massacre...), ils s’aperçurent être proche de Nouvelle Ibis, la grande citée à peine achevée que Thalantides se faisait construire comme nouvelle capitale de son royaume.
Quittant les Kazaks, ils se rendirent à la citée voir ce qu'il en restait. Ils y découvrirent une citée ravagée par les révoltes d'esclaves, ou les quelques survivants vivaient cachés, se disputant les restes de nourriture aux chiens errants et aux rats. Seuls les familles nobles et les prêtres s’étaient réfugiés sur l'Acropole, haute colline au centre de la citée, ou se tenaient le Palais royal et les différents temples dédiés à Ibis, la seule religion tolérée.

Ils décidèrent de retourner chercher l'armée, lorsque Maev, la rude cimmérienne vit perché la-haut la femme qui avait participée à l’enlèvement de son ami Whazuli!
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Duel raté

Message  Capitaine Jack la tare le Mar 15 Mai - 8:53

Maev fonça, mais fut arretée par une volée de fleches qui stoppa nette sa course. Blessée, elle du se replier à l'abris pour se faire soigner par ses alliés.

Mais le lendemain, l'homme à l'armure noir, à l'air rustre et aux 2 marteaux de guerre vint se poster au pied de l'Acropole, réclamant un défis face à la cimmérienne, sans doute pour bien montrer qui faisait sa loi dans le pays. Il lui offrit même une potion de soin pour qu'elle soit au mieux de sa forme.
Le combat s'engagea, dans le fracas des armes, les coups puissants pleuvant à tour de rôle, les chairs devenant écarlates du sang des combattants. Mais lorsque la guerrière vit venir ses derniers instants, d'un formidable revers de sa hache, elle éventra l'armure du guerrier, ce qui permit à la jeune sorcière de Dagoth, venue en renfort pour lâchement frapper le guerrier dans le dos d'enfoncer son poignard profondément dans les cotes du guerrier.
Celui-ci, surpris par la puissance du coups (et la lâcheté de ses adversaires) se replia sous le couvert de son bouclier, rampant autant que marchant vers le sommet de la colline, pendant que les arbalétriers et la sorcière le couvraient.

La nuit venue, la jeune sud-insulaire tenta de pénétrer discrètement sur les hauteurs. Plusieurs heures plus tard, ses alliés inquiets décidèrent d'attaquer, après avoir fomenté une diversion avec l'aide des derniers habitants de la citée basse. Se debarrassant facilement des gardes divertis de leur poste, ils foncèrent vers le temple pour voir la sorcière Skela, l'homme à l'armure noir, le beau duelliste, Fiona la jeune "fille" du Wahzulis et le whazulis lui-même incanter pour un sacrifice, dont la sud-insulaire était la victime.
Devant la charge furieuse et pris par surprise, la sorcière disparue, elle et ses compagnons dans cette grande brume rouge qu'elle avait déjà du utiliser quelques jours auparavant.
Puis, après avoir libéré la jeune femme, ils descendirent dans les profondeurs du temple, ou ils rencontrèrent...
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le Premier, l'Ancien, le Corrupteur, le Maitre des Serpents

Message  Capitaine Jack la tare le Mar 15 Mai - 23:19

De l'est lointain vinrent les Lemures, fuyant le grand cataclysme qui bouleversa leur monde. Ce peuple était puissant et civilisé, et pourtant la décadence et le déclin de leur race ne faisait aucun doute.
Lorsqu'ils arrivèrent au pays des Géants à la peau blanche, ils découvrirent que le sang de ces êtres avaient des propriétés particulières qui contraient les tares de leur propre sang. Après moult expériences odieuses et contre-nature, ils réussirent à procréer avec ces créatures, à l'aide de pactes conçus avec les Maitres des Abysses, donnant ainsi naissance à la race maudite des Stygiens.
D'une femme stygienne naquit Ibis, au corps d’albâtre et à la profondeur d'esprit redoutable, qui des son plus jeune age impressionnait ses maitres par son savoir, sa culture, et ses qualités athlétiques exceptionnelles.
Mais la rancœur tenait une place trop importante dans son cœur, car malgré toutes ces qualité, Ibis restait un paria, un animal de cirque, car la couleur de sa peau blanche comme le lait le condamnait à une vie de servitude et de misère, selon les normes établies par ces lointains ancêtres venus de l'est.
Un jour qu'il épiait un ancien qui discutait avec un grand sorcier de son peuple, il apprit que ses ancêtres les Géants pourtant si puissants tremblaient au nom d'un démon puissant qui vivait loin au Sud dans les montagnes, celui qui se faisait appeler le Premier, le tentateur, celui qui apporta la première fois la corruption dans ce monde à travers le cœur des hommes.
Dans la nuit, Ibis quitta la maison de ses pairs et se rendit à ces montagnes, sa soif de connaissance et de puissance augmentant sur le chemin. La route fut difficile, sa volonté fut mise à rude épreuve, mais enfin il arriva aux pieds de la montagne. La, il dédia sa vie et son âme à ce démon puissant, l'implorant de lui apporter la Connaissance, cet absolu qu'aucun homme ou bête n'avait jamais obtenu avant lui. Il implora des jours et des jours, meurtrissant ses chairs, sacrifiant tous ses amis partis avec lui sur la route, allant même jusqu'à sacrifier sa plus jeune sœur, emmenée avec lui pour accomplir son dessein.
Enfin, Il apparut. Il parla. Et Ibis écoutait, fasciné. Et n’écoutant qu'à peine ce que réclamait le démon, il lui offrit sa vie et son âme en échange de tout le savoir de la creation.

Mais jamais il ne faut pactiser avec le demon.
Ibis devint le scribe, l'emissaire, le prophete qui convertit petit a petit son peuple, usant de ses nouvelles connaissances et de la ruse, intimidant et menaçant a tour de role. Sa magie fut crainte a travers le monde, et c'est ainsi que petit a petit, le monde connu la domination de Seth, le Dieu-Serpent, le Demon corrupteur, l'Ancien...
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Corruption

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 16 Mai - 5:39

Au debut, Ibis se devoua corps et ame a son nouveau maitre, savourant chaque bride de connaissances qu'Il lui avait apporte.
Mais a un moment, Ibis se rendit compte que cette somme de connaissance commençait a empieter sur ses propres pensees, puis vinrent les nuits sans sommeil, sans reve, sans repos. Puis les migraines, car trop de pensees assaillaient son esprit mortel. Il commença a ecrire, et ne pu s'arreter, car qui connait les limites de la connaissance humaine?
Enfin vint l'epoque ou le monde venerait Seth, apres quelques siecles de batailles intensives. Ibis se sentait vieux et use, il pensa que l'heure du repos etait venu: mais non, son corps de vieillard refusa de mourir, car. Toute la connaissance humaine n'avait pas encore pu etre apprehendee par son cerveau.
Puis la lumiere du jour le gena, et il ne s autorisa plus qu'a ne sortir qu a la lueur de la lune.
Quand son humanite disparue presque completement, il decida de quitter le monde des hommes et de vivre cache, s'entourant de puissants sorciers pour le proteger, et fonda Python, comme ultime revolte contre Seth. Mais toujours sa main tremblait, ecrivant sans cesse cette connaissance maudite.
Lorsque les barbares envahirent ses terres, ils ne fit rien, se laissant enterrer sous les ruines de sa citee dans un signe de dedain envers ces insectes mortels qu'etaient les hommes, dont la nature lui semblait loin, terriblement loin de sa propre nature.
Ainsi il resta dans l'ombre, jusqu'a l arrivee d'un homme se disant son grand pretre, un homme avide de pouvoir du nom de Thalantides qui crea une nouvelle citee autour de sa retraite souterraine. La, il attendait, repondant aux questions en echange de quelques goutes de sang qui le revigoraient quelque peu, souvenir de son existence d'autrefois.
Puis vint La fille. La sorciere au regard fuyant, qui comme lui se cru l'envoyee d'un demon ancien.


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Mer 16 Mai - 7:22, édité 1 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Un monde nouveau?

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 16 Mai - 6:47

Elle lui demanda le pouvoir de faire trembler la terre, il la laissa pénétrer dans la salle protégée de Thalantides, ou il cachait les artefacts les plus puissants qu'il avait pu récupérer, comptant sur Ibis et ses connaissances insondables pour lui expliquer leur maniement.
Il savait, mais qu'est-ce que la vie des nations et des hommes pour un être tel que lui.
Il donna un ultime avertissement, de ne jamais pactiser avec le démon, mais il savait qu'il ne serait pas écouté.
Et la fille vit le Crane Hurlant...artefact mythique, a la puissance démesurée, qui se retrouve sous la ferme d'une tête de pierre a l'effigie du maitre des terres alentours.
Fut-elle poussée par son ambition? Désirait-elle montrer toute sa dévotion a celui qu'elle appelait " Père"? Ou bien ne fut-elle que manipulée depuis le début par un esprit retord et puissant?
Nul ne le sait. Mais lorsque ses mains se posèrent sur l'objet mystique, les 7 provinces changèrent d’allégeance.



Un nouveau roi. Une nouvelle armée. Des ruines de Python s’élevait une nouvelle force, une nouvelle tribu unique prête à conquérir ces terres immenses. La colonne avançait, lorsque l'orage vint. Un orage étrange, menaçant, qui semblait couvrir le monde dans son entier.
Des éclairs déchirèrent le ciel, et à chaque fois que le feu des dieux touché le sol, une créature difforme et monstrueuse en, sortait. Les plantes crevèrent sur place, les ruisseaux devinrent insalubres et corrompus par la vermine, les nouveaux-nés sortirent difformes en emportant leurs pauvres mères dans d'atroces souffrances. Le monde devint terre démoniaque, et ceux qui ne devinrent pas fou devant un tel spectacle se tassèrent en une masse de pauvres êtres affamés, subissant les attaques incessantes des créatures du monde d'en dessous. Le monde semblait toucher à sa fin, la horde de réfugiés tentant vainement de parcourir le plus de chemin possible pour quitter ces terres pourries par la corruption. Les rares habitants des 7 provinces qui pouvaient encore fuir se mêlèrent à la foule, grossissant la masse des désespérés, subissant chaque jour son lot de morts qu'on pouvait compter par centaine.
Cela dura des jours et des jours, le désespoir devenant le seul lien qui liait ces hommes à leur "roi".
Puis au loin, une lueur. Le soleil. Au delà de la frontière des 7 provinces, par delà le fleuve, l'Aquilonie semblait épargnée.
Les survivants se jetèrent dans la rivière, et traversèrent tant bien que mal pour venir s’échouer sur les prairies herbeuses, enfin en paix et en sécurité.



Au loin, sous les rues poussiéreuses de Nouvelle Ibis, sous le grand temple, dans la cave obscure, Ibis souri. Il vit la terre s'ouvrir sous ses pieds, et fut englouti dans la froide étreinte de l'oubli.
Derrière lui, une jeune fille pleurait, se rendant compte que tout ce qu'elle croyait était faux, et que jamais, jamais il ne faut pactiser avec le démon. Car le Crane Hurlant prit le visage du nouveau maitre des 7 provinces, le Grand Daggoth, le démon sous la colline.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Un nouveau depart

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 16 Mai - 8:47

Le baron en avait marre. Au début, ils n’étaient que quelques uns, ça allait. Mais ils étaient de plus en plus nombreux, et la ça dépassait tout: des milliers de pouilleux sur ses terres! Et Mithra qui exigeait l’aumône aux nécessiteux!
Il envoya un petit groupe d’éclaireurs, qui lui ramenèrent des émissaires et des infos troublantes: il y aurait un roi parmi eux, et il commanderait des créatures étranges a la peau grise avec une queue a la place du nez!
Le baron annonça ses exigences: vénérer Mithra, faire allégeance sur ses terres, et quelques unes de ces bêtes étranges. Les émissaires repartirent, et lors du souper le baron reçut une missive du roi des exiles:" ce soir je dormirais dans ton lit"

Le combat fut bref: lorsque le Golem invoque réduisit la moitie des forces adverses en bouillie sanglante, les éléphants défoncèrent les portes du château, couverts par un épais nuage de fumée mystique d’où surgit le roi lui-même, en haut des remparts, poussant son fameux cris de guerre avant de se jeter dans la mêlée.

Lorsque le fracas du massacre pris fin, et que les réserves de vin furent vidée, le roi hésita sur la marche a suivre. Craignant l'ost aquilonien, déjà sur le pied de guerre devant la menace des démons du pays voisin, et ne désirant guère atteindre la capitale avant son compagnon Conan, il se replia avec son armée vers le nord, dans la grande foret tauranienne (qui n’était autre que l’endroit ou le baron leur aurait permis de vivre, si il savaient accepter son offre).

La, ils s’installèrent, pendant que l'imposante armée aquilonnienne pris position autour de la foret, installant des forts à distance régulière, ne désirant pas perdre des soldats dans une guérilla couteuse en homme. A part quelques escarmouches, le temps passait, assez tranquillement, malgré la rarification du gibier et le blocus aquilonien.

Pendant ce temps, 2 guerriers furent choisis pour quitter le camps et explorer les terres du nord, à la recherche d'alliés potentiels et cherchant celui qui se faisait appeler Arma le lion, ou Conan, ancien roi d'Aquilonie, de retour d'exil. Leur périple dura 1 mois. Pendant ce temps ils ne purent qu'obtenir l'aide d'un contingent de Gunderan, mercenaires à la très haute réputation, leur promettant richesses et gloires. Et peu-après cela, ils disparurent dans les lointaines terres cimmériennes...

...un soir, un juron réveilla le roi: ses 2 éclaireurs étaient là, en compagnie de Conan, alerté par les rumeurs de l'arrivée de l'armée de son allié. Il vit clairement que le positionnement dans la foret à long terme ne permettrait pas de vaincre l'armée en face, qui n'attendait que l'occasion d'une bataille en plaine pour vaincre ses ennemis. Par contre l'absence de Conan n'avait pas été vaine, car pendant ces semaines de vagabondage il avait réussit à mettre à feu et à sang une bonne partie de l'ouest du pays. Ainsi, peu de renforts étaient à attendre de ce coté là pour les aquiloniens, ce qui signifiait que seule l'armée en face serait un obstacle à sa conquête du pouvoir.
Il décida donc, avec l'aide de ses alliés, de partir de nuit vers le nord pour essayer d'attirer à lui quelques cimmériens ou autres barbares afin de contourner l'armée ennemie, foncer vers la capitale Tarentia et prendre le pouvoir par surprise.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le retour du roi

Message  Capitaine Jack la tare le Jeu 17 Mai - 0:18

Avec quelques rudesses et menaces bien senties, le groupe obtint "l'aide" d'Amon-Thep, le prêtre d'Ibis, afin qu'il utilise ses connaissances astrologiques pour prédire le couronnement de Conan, et apporter son aide à leur dessein. Arrivés aux pieds de la citée, il utilisa également sa magie afin d'ouvrir un passage aux guerriers, qui se ruèrent discrètement vers le palais, pendant qu'un autre groupe partaient aux murailles créer une diversion.

Ils pénétrèrent dans le palais, éliminant les quelques gardes ensommeillés et se jetèrent dans la chambre du roi. La ils virent un jeune homme d'une dizaine d'année, sans aucun doute le roi, et son tuteur, le vieux guerrier connu par certains des personnages, le Baron Rouge, fameux capitaine mercenaire, devenu depuis quelques années malgré son grand age le conseiller puis le régent du royaume!
Certains hésitèrent, d'autres se jetèrent sur lui et découvrirent que le courroux d'un chevalier du Poitain lorsqu'on s'attaque à un de ses protégé n'est pas une chose à prendre à la légère!
Faisant tournoyer son immense épée à 2 mains, le Baron rouge réussit à repousser quelques temps les attaques des personnages, mais vint le moment ou son grand age le rattrapa, et il du stopper le combat, blessé autant physiquement que dans son orgueil...

Ainsi Conan se rendit sur les marches du palais, escorté par ses compagnons, et fit savoir à tous ses nouveaux sujets que le Roi était de retour....


Aucune réaction ne se fit. La citée resta calme. Lorsque Conan descendit les marches du palais, les soldats restaient en rang, le peuple ne protesta pas. Puis certains crièrent leur joie d'avoir Amra le lion, l'ancien roi revenu de son exil, ou encore de combattre auprès du héros des frontières ouest.


Malheureusement, pendant ce temps, Setis n’était pas restée inactive. Elle avait tissé sa toile, et avec l’appuie de certains elle réussit à persuader les hommes du roi de Python restés en arrière dans la foret qu’ils 'avaient que malheurs et défaite à attendre le bon vouloir d'un homme issu des lointaines terres du sud, que d'ailleurs si son monde était devenu la terre du démon c'est que les dieux n’étaient pas de son coté, alors qu'avec elle à leur tête ils pourraient espérer un avenir meilleur.
Lorsqu'elle réussit à fomenter son complot (chose débutée depuis quelque temps déjà), elle demande des pourparlers aux barons d'Aquilonie qui assiégeaient la foret. Elle leur promit le reddition des troupes, mais par de beaux discours et pieux mensonges, elle persuada les seigneurs que tout cela n’était que le fait de quelques uns qui étaient à leur tête, mais qu'une alliance entre leurs 2 troupes permettrait un rapprochement productif, et surtout de délivrer le jeune roi emprisonné à Talentia par ces sinistres barbares.

Et la persuasion de Sethis réussit à faire fléchir les seigneurs, surtout lorsqu'ils apprirent qu'effectivement, le roi avait été renverse par un groupe de barbares étrangers.

Ils firent route vers la capitale, et ainsi, au deuxième jour de la prise de pouvoir de Conan, une armée gigantesque se présentait à la porte de Talentia.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir du Lotus

Message  Capitaine Jack la tare le Sam 19 Mai - 1:02

Beaucoup moins nombreux et mal préparés, tel était l’état des défenseurs de la citée. La formidable armée dans la plaine semblait innombrable, soutenue par les puissants éléphants et l’expérience des chevaliers du Poitain réputés la meilleur cavalerie au monde.


Shanko, depuis peu rallié aux défenseurs, se proposa de gagner un peu de temps: il se rendit face à l'armée ennemie et bluffa l'adversaire en prédisant les pires malédictions si l'attaque avait lieu le lendemain, car c'etait jour sacré d'Ishtar, et personne ne devait se battre ce jour là. Les chevaliers qui reçurent l'information ne semblèrent pas y porter beaucoup d 'attention, mais lorsque la nouvelle se rependit dans l'armée, et ce malgré la présence des prêtres de Mithra, certains y prêtèrent foi, et pour éviter le trouble chez certains (le pays voisin n'avait-il pas été envahi par les démons depuis peu?) le seigneur Amarand, chef de l’expédition, du s'incliner et repoussa l'assaut au surlendemain.

Cela permit aux érudits du groupe de préparer à base du peu de lotus qu'ils avaient une résine, qu'ils déposèrent derrière une des portes de la citée.
Puis de tenter des pour-parles avec Sethis. Malheureusement, Amon-tep savait lire le passé et l'avenir dans les étoiles, et fit tout pour faire capoter le plan de sa rivale, celle qui l'avait humilié dans le souterrain des terres de Daggoth.

Malheureusement, pendant ce temps l’ennemi ne resta pas inactif. Certains des nobles et des haut-pretres de Mithra organisèrent la fuite du jeune roi et du Baron rouge, à l'aide d'autres complices intérieur, et purent s'enfuir en emportant un artefact secret caché au fond d'une cave très profonde du palais. Durant sa fuite, le jeune roi reçu une flèche dans le cou, qui menaça sa jeune vie si personne ne le soignait très vite.

Enfin, au 3eme jour vint l'attaque. L'armée, sous le couvert d'archers, approcha. Un prêtre de Mithra usa de l'artefact, un formidable objet de pouvoir qui contrôlait les adversaires pour les obliger à s'entretuer. Heureusement les 2 archers shemites purent mettre fin à cette menace avant qu'elle ne prenne trop d’ampleur.
Les éléphants arrivèrent les premiers pour défoncer les portes. La bataille fut vive, et le poison à base de Lotus se répandit peu à peu sur une portion de l'armée ennemie, ainsi malheureusement que sur certains personnages!

Des actions héroïques eurent lieu. Un shemite tua 5 chevaliers en armure lourde à lui seul. Une cimmérienne tua un éléphant en 2 coups avant de se battre une journée entière pied à pied avec l’ennemi supérieur en nombre.
D'autres tentèrent de terroriser leurs adversaires par la ruse et la magie, malheureusement les sorciers adverses, dont Amon-tep, le prêtre d'Ibis, qui cette fois avait décidé de se venger, annulèrent tous les sorts qui auraient pu changer le cours de la bataille.

Voyant cela, certain tentèrent le tout pour le tout. Avec l'aide de la shaman qui survolait le camps ennemi sous forme d'oiseau, Shanko et la fille de Daggoth sautèrent sur un éléphant qui avait désarçonné son cornac, et s’élancèrent à travers les lignes ennemies droit vers le promontoire ou se tenait Sethis, la traitresse, et Amon-tep, son âme damnée, ainsi que la Baron rouge et les prêtres de Mithra restés fidèles à l'armée.
Une ligne de lanciers s’interposèrent à quelques mètres de la plateforme, stoppant la charge de l'éléphant en le harcelant de coups de piques, ce qui projeta la sorcière au sol, mais Shanko resta accroché assez longtemps pour sauter au delà de la ligne des défenseurs.

Le shemite avait eu plus ou moins la même idée, il se déguisa plus ou moins bien en chevalier du Poitain et s’élança dans les pas du mastodonte. Lorsqu'il croisa la sorcière, il l'a fit monter sur son cheval, ce que Sethis aperçu très clairement, elle-même se tenant en alerte, son arc prêt à lâcher ses flèches contre les monteurs de l'éléphant.
Le général Amarand du Poitain et sa troupe d’élite qui formait la garde rapprochée du jeune roi, soigné sous une tente à quelques mètres de là, lancèrent une charge sur le pauvre Shanko, et piétinèrent le pauvre homme comme un vulgaire détritus sous les fers de leurs chevaux. Mais ils ne firent pas attention à leur "compagnon" qui s'approchait toujours de la plateforme. Sethis tira quelques flèches, sans faire grand dommage, mais cela stoppa net la charge du faux chevalier et fit choir une nouvelle fois la sorcière sur le sol.
La, le shemite descendit et prétendit avoir une prisonnière, ce qui pouvait paraitre plausible au baron et à Amarand, et douteux à Shetis et Amon-tep, plus habitués aux ruses de leurs adversaires.
Il menaça de tuer cette prisonnière, mais en stipulant que cela pouvait être dangereux car parfois, les mages sont plus puissant dans la mort que vivant. Le général, Amarand, lui demanda s'il était lâche pour ne pas accepter ce danger lors d'une bataille.
Alors le shemite, qui répondit plus ou moins la vérité au Baron qui le questionna sur son identité, prit son épée dans les bras et s'approcha du Baron dans un signe de soumission.
Celui-ci se tenait prêt, le comportement de l'homme semblant imprévisible, mais il ne put empêcher l'homme de jeter son épée en travers de la poitrine de Sethis, avant de le décapiter sur le champs.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

"Le couronnement du roi aura lieu sous 3 jours"

Message  Capitaine Jack la tare le Sam 19 Mai - 22:53

Sethis gravement blessée, le roi presque mourant sous la tente, les pertes devenant très nombreuses, Amarand et le Baron furent d'accord pour stopper l'assaut. De toute évidence la citée ne parviendrait pas à supporter un 2eme assaut bien ordonné le lendemain.
Profitant de l'émotion suscitée par tout cela, la sorcière de Daggoth marchanda sa vie en échange de ses compétences médicales, soit-disant originaires de la lointaine Khitai, et ils acceptèrent, sa vie dépendant de la survie de Sethis.

Les barons se replièrent en bon ordre, et chacun, fourbu, se dirigea vers la zone réservée à sa compagnie, pensant au repos bien mérité qui les attendait le soir, après qu'ils aient préparé le camps et monté leurs tentes.

Personne ne vit d'abord, ou ne prit la peine de faire attention à ces quelques cavaliers qui surgirent des portes de la citée au grand galop. Ni qu'ils étaient accompagnés d' un ours et une panthère. Ni que derrière, en voyant leurs seigneurs charger tels des héros des chants anciens, les fiers défenseurs de la cité, autant par folie que par désespoir de ne pouvoir survivre à un nouvel assaut le lendemain, se lancèrent dans une charge désespérée et totalement anarchique.
Une ligne de défense se mit en place, mais elle ne put que retarder un ou deux des cavaliers. Les autres furent pris au dépourvu, à peine leurs armes posées ils devaient s'en ressaisirent, mais les ordres furent confus, désordonnés. Seuls les chevaliers du Poitain aux valeurs martiales exceptionnelles purent se lancer sur les assaillant, mais même eux arriveraient trop tard pour les empêcher d'atteindre le Baron rouge ou le roi.

Les soldats firent un rempart improvisé devant leurs seigneurs, mais que faire face à Conan le cimmérien, enragé par sa joie du combat sans merci, et ses compagnons, Palantides, l'ancien héraut du roi et ex-commandant de cette même élite de chevaliers poitaniens, Sonja la rouge, qui a dévoué sa vie à la Déesse Guerrière, Taurus, la force brute venue du Sud Insulaire, ou encore Subotai, le plus ancien de ses compagnons.
Conan se jeta dans la mêlée, ainsi que Subotai et Taurus, Palantides et Sonja utilisèrent leur art de l'épée pour écarter tous ceux qui gênaient la route vers la plate-forme. Aidés par l'ours, ou plutôt la shaman transformée et sa panthère, Maev la guerrière à la hache se jeta sur la plate-forme, ou elle tomba nez à nez avec son ancien chef de guerre, le Baron rouge lui-même qui lui porta un coup formidable de son épée dans le flanc. Elle répliqua, mais l'armure du baron lui sauva la vie, chance que Maev n'avait pas.
Le vieux shemite, le sorcier du feu, en profita pour se ruer sur Amon-tep mais le frappa si faiblement qu'il ne sentit rien. Par contre il fit diversion pour que la sorcière de Daggoth se place derrière lui et lui porte un coup violent.
Pendant ce temps, Maev fut touchée une seconde, puis une troisième fois, et sentit sa vie s’écouler par les profondes blessures infligées par le grand guerrier qui lui faisait face. Dans un acte désespéré, elle porta un revers de sa hache dans le heaume du Baron, et par miracle la pointe de la lame traversa la vieille armure qui avait connue tant de bataille pour venir perforer le crane du noble seigneur. Peut-être un guerrier plus jeune ne serait pas mort suite à cette blessure. Peut-être qu'un autre se serait tout simplement rendu, ou aurait recommandé son âme à son dieu.
Mais pas lui. Il ne tomba pas. Maev le frappa de nouveau, il dut tenir en appuis sur son épée, mais il ne tomba pas. La cimmérienne dut lui porter un coup de grâce pour qu'enfin son corps cède et qu'il périsse à la bataille, mais jamais personne ne l'aura vu faiblir devant qui que ce soit.
Enfin Conan et tout ses alliés se retrouvèrent sur la plate-forme afin d'éviter la charge des chevaliers qui leur eut été fatale. Encerclés par les troupes d'Amarand, qui se tenait face à eux, leur demandant leur reddition, ou la mort.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La fin

Message  Capitaine Jack la tare le Dim 20 Mai - 17:02

Conan regarda ses compagnons. Soit ils se rendaient, et la bataille était perdu, mais au moins ils seraient saufs, soit ils se jetaient sur leurs adversaires pour organiser un tel émois chez l'adversaire qui, déjà attaqué dans le dos, risquait de se replier en bon ordre, et sans la présence de leurs chefs à leur tête, repousserait la prochaine bataille de plusieurs mois.
Conan, Maev et la panthère furent les premiers à atteindre Amarand, et savoir de qui vint fut le coup mortel serait disputé entre eux pendant longtemps. L'ours et les autres se jetèrent dans la mêlée, et effectivement les barons, voyant la lutte totalement désordonnée devant eux, préférèrent reculer avec leur troupe plutôt que se jeter dans un combat dont ils ne pouvaient différencier les adversaires des amis. Enfin les défenseurs de la citée purent rejoindre les héros, couverts de sang, fatigués et hagards de tant de coups portés. Là, au soleil couchant de la fin du 3eme jour, devant les barons d'Aquilonie en replie et les soldats amassés au pied du piédestal, Conan sorti la couronne d'Aquilonie. Il ordonna à Maev de se baisser afin de lui offrir la couronne, qu'il pris de ses mains et se couronna roi, pour la seconde fois de sa vie, sous les hourras de ses alliés et amis.
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Des vieux comptes à rendre

Message  Capitaine Jack la tare le Ven 8 Juin - 20:51

Après les libations d'usages et les gueules de bois qui vont avec, Conan se mit à l'ouvrage pour organiser son "pays". D'abord il récompensa ses compagnons, faisant de l'une sa "responsable" des relations avec les puissants étrangers de passages, qui repartaient souvent avec des instructions précises implantées par hypnose à leur insu, un autre devint responsable des cultes d'Aquilonie. A sa fidèle Maev, il accorda que son "amie" devienne épouse d'un eunuque, afin de préserver les apparences, et fut nommé Comtesse de terres dont le malheureux ancien propriétaire gisait sur le champ de bataille. Il renouvela ses vœux d'entre-aide à son frère d'arme, le roi des 7 provinces et pour cela envoya une petite délégation vers son ancien allié Pelias, le grand maitre de la citadelle écarlate. Petite afin de ne pas attirer l'attention des seigneurs encore rebelles à son autorité Du moins avant que les personnages ne décident d’emmener une petite escorte de soldats avec eux.

Le voyage se passa sans encombres, mise à part de nombreux petits "soucis" qui cumulés bout à bout serait arrivés à énerver un vieux moine centenaire, et enfin les 3 compagnons arrivèrent en Koth, pays fantoche ou les caravanes du monde entiers se retrouvaient dans un des marché les plus grands et animés de tout l'ouest, sous la coupe jumelée des stygiens et de Pellias, en la citée de Babylonia, fondée voila 20 ans lors de l'arrivée des "Dieux" sur notre terre, par Shanko, un des 3 compagnons, qui y remplis le rôle de prophète et de maitre spirituel de la nation des croyants.
D’abord ils voulurent rencontrer ce grand Pelias chez lui. Las, lorsqu'ils virent que le seul interlocuteur qui vint les accueillir à la porte fut un gorille à la culotte rouge, la cimmérienne s'emporta et lui claqua son poing en pleine face, ce qui déplus fortement à Kong, le gorille domestique de Pelias, et cela ne se termina que lorsque celui-ci eut raison de la pauvre femme rendue impuissante et meurtrie au plus haut point. Enfin ils purent rencontrer Pelias, homme affable et accueillant, toujours fidèle à son ami Conan, même si les évènements des 7 provinces requièrent toute son attention. Mais ils virent très vite aussi que le mal était déjà dans la place: Fiona, la jeune fille qui accompagne la sorcière que les personnages eurent déjà à affronter, la propre fille de leur ami prisonnier tenait sous son charme le pauvre Pelias, de 40 ans son ainé, qui ne l'imaginait que comme une frêle créature qui nécessitait toute sa protection et surtout qui ne supporterait pas la moindre critique de la part de ces 3 inconnus!

Grâce aux renseignements des personnages, Pelias pu travailler à sa grande œuvre, un rituel si puissant que le puissant Daggoth ne pourrait le contrer. Cependant celui lui pris plusieurs jours, le temps pour Fiona et les personnages de tenter de s'espionner, intercepter les messages envoyés par pigeons voyageurs et s'intimider.
Enfin, ils surent ou se trouvait la sorcière: juste à 3 heures de route, à Babylonia elle-même, ou sur place ils purent découvrir qu'elle gérait un petit temple, comme la citée en compte tellement, et là ils décidèrent de la confronter directement, personnellement, et sans aucun plan pré-établi...

Arrivés à l'entrée du temple, devant une foule venue admirée leur Prophète à l’œuvre, ils convoquèrent la sorcière et ses compagnons, sommés par l'autorité de Shanko le Prophète de se présenter devant lui....
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le destin est un maitre cruel...

Message  Capitaine Jack la tare le Ven 8 Juin - 21:42

Il leur avait dis de ne pas faire commerce avec le Démon! Et qu'est-ce qu'ils font? Ils détruisent les 7 provinces, le cadeau bénit d'Ibis à ses serviteurs.
Il fut l'astrologue de la véritable reine de Stygie; ils l'ont battu. Il les aida à vaincre leurs ennemis, ils l'ont humilié. Ils les aida à lutter contre la corruption, ils l'ont utilisé. Il lutta à leur coté, quitte à les laisser mourir plutôt que souiller leur âme, et ils l'ont abandonné. Il les libéra de la montagne aux lézards géants, il les soigna, il les protégea des maléfices des méchants, il leur montra la voie de la paix et de la connaissance, eux les stupides barbares avides de puissance et de gloire, il leur permis de toucher au don divin d'Ibis l’érudit, d'approcher de la pureté du sang stygien originel, et quoi? Il trahissent sa maitresse, ils l'utilisent pour mettre sur le trône un pauvre vieillard demeuré, lui le savant qui pourtant avait montrer son humilité en révélant sa nature humaine et non divine aux pauvres citoyens crédules de la citée du désert, lui le Grand Astrologue de la Reine de Stygie!
Merde à la fin! Il est même capable de donner des ordres aux étoiles, sous la bénédiction d'Ibis bien entendu, et ces imbéciles racontent à tout va avoir rencontrer Ibis, qui ne serait même pas un vrais dieu! Ah les chiens!

Mais ça se paiera!
Ici même, dans cette fausse citée créée par leur malignité et leur duperie. Dédiée à leur petite gloire minable. Soit, Sethis elle-même m'a abandonnée. Soit, j'ai tout perdu, mon nom, mon rang, ma dignité. Mais je suis bien ici. D'accord, ce tonneau est petit, mais ce n'est que passager, et cette boue qui m'entoure emplie d'immondices est un signe d'humilité et de pureté face à la grandeur d'Ibis. Et il me reste ma magie: ces petites effigies à leurs images me permettra de lier mes pas aux leurs! Qu'ils soient maudits! tiens! tiens! Que tes cheveux tombent et tes dents pourrissent! Ah ah ah je suis trop puissant, je suis immortel vous ne pouvez rien contre moi, je suis tout puissant!!!
Ohhhhhhh tu te crois puissant avec ta grosse hache magique? Tu vas voir ce que Amon-tep y va y faire à ta hache magique! Ah mais il contrôle les étoiles Amon-tep! Il est trop fort pour toi! Il va te montrer c'est qui le boss ici!!!
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La fin d'un prophete, la fin d'un roi?

Message  Capitaine Jack la tare le Ven 8 Juin - 22:13

La sorcière n'osait pas approcher. Les deux guerriers se tenaient chacun sur le coté, prêts à frapper au premier signe hostile des personnages. Lorsqu'un rire fou se fit entendre parmi la foule. Elle s’écarta, faisant place à un pauvre bougre couvert de haillons crasseux, les cheveux à la vermine grouillante, les yeux fou et la bave aux lèvres. Amon-tep était là, et il était prêt, car tous savaient qu'ils étaient l’Élu d'Ibis et personne n'oserait lever la main sur lui...
il lança le sort préparé depuis 3 jours, et fit se transformer la hache légendaire de Maev en vulgaire branche de salsifis!
Ce fut la goute qui fit déborder le vase, les 3 héros jetèrent leurs armes sur lui afin d'en finir avec cette folie. Mais la magie d'Ibis est puissante, et lorsque les forces du sorcier vinrent à l'abandonner, un vent de magie se déclencha tout autour de lui , emportant au delà du temps et de l'espace des pauvres croyants assistant à la scène. Mais les personnages eurent le temps de se jeter au sol, ce qui cependant permit aux guerriers de la sorcière de se précipiter pour profiter de cet avantage inespéré.
Maev reçut un tel coup de marteau que sa mâchoire se brisa sous le coups. Shanka voulu riposter, mais dans l'ombre se tenait leur ancien allié, soumis totalement à la volonté de la sorcière, qui le transperça de sa bardiche. Ils étaient à la merci de la sorcière...

Qui cependant ne voulait rien d'eux, si ce n'est qu'il cessent de se mêler de ses plans. Sachant très bien qu'elle ne pourrait plus rester dans cette cité après l'agression du grand Prophète, elle décida de partir, laissant les personnages baigner dans leur sang. Mais pour bien montrer que tenter de ramener leur ancien allié était vain, elle lui demanda de lui rendre un petit service, histoire de bien montrer aux héros que c'etait elle qui maitrisait la situation.

Si leur plus grande gloire était d'avoir mis un roi sur le trône d'Aquilonie, pourquoi n'irait-il pas défaire ce que eux avaient fait?
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conan le barbare, le film que vous n'avez jamais vu

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum