BG orga pharaon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BG orga pharaon

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:23

Je vous résume : murder LE PHARAON NOIR (ou un autre titre, à déterminer)
(C’est un gros spoil de la campagne Les masques de Nyarlathotep arrangé à ma sauce, vous voilà prévenus !)


BACKGROUND ORGAS


-Dans la Pyramide Tronquée, à quelques kilomètres du Nil au Soudan, se trouve enfermé un être appelé le Pharaon Noir. Il attend dans la Pyramide des investigateurs pour obliger ou marchander sa libération ; il accorde ce qu’ils veulent, Ils les amènent à lui offrir des sacrifices pour le libérer, après quoi il sème le chaos et la destruction dans le monde pendant un cycle de 130 ans dans le monde.



-Durant l’expédition d’Egypte de Napoléon, Prosper Jolloit, un des scientifiques avait fait la route jusqu’à la pyramide et y était entré ; il a sacrifié des gens dedans pour libérer le pharaon (entendre : le chaos) qui avait promis que le général Bonaparte deviendrait puissant et qu’on se souviendrait de lui comme un grand homme pour les siècles à venir ; c’est réussi, sauf que le pauvre homme s’est rendu compte que tout ce que ça a donné, c’est 130 ans de chaos total (il y a eu les guerres, les famines coloniales, les révolutions, la révolution industrielle – je rappelle que Londres est devenu un foyer insalubre durant pas mal d’années- et , bien sûr, la première guerre mondiale)

-Il y a 4000 ans à peu près, Akhenaton a modifié toute la religion et la société égyptienne pour instaurer un culte unique, et ça a fini par une perte de puissance énorme pour l’Egypte, ainsi que des soucis à travers toute la méditerranée – pour les spécialistes, il y a bien eu une période « anarchique » dans l’antiquité, due sans doute à des soucis climatiques.
L’idée est que, peut-être que là aussi c’est à cause de ce Pharaon Noir.

On peut trouver d’autres idées, comme la guerre de 100 ans, la fin de l’empire romain, la guerre des Qins, la disparition des khmers etc…

Vers 1910, deux égyptologues (Lord Carnarvon et Albert Larryson) pensent qu’il y a un mystère dans ce changement de religion chez Akhenaton ; ils s’y intéressent mais doivent se séparer tout en restant correspondants. Larryson reste en Amérique pour ses affaires, Lors Carnarvon devient égyptologue réputé, en fréquentant des gens un peu louches (des cultistes). Carnarvon et Larryson sont deux amis qui plaisantent sur des histoires de malédiction


En 1922, lors de l’exploration de la tombe de Toutankhamon, Lord Carnarvon a découvert des informations sur la Pyramide Tronquée- (Akhenaton était le papa de Toutankhamon), ou suppose t’il se cache se fameux pharaon mystérieux.
(Lors Carnarvon a vraiment existé, c’est un collègue à Howard Carter, celui qu’on connait pour la découverte de Toutankhamon. Lord Carnarvon est connu pour justement être mort peu après et avoir lancé cette image de « malédiction »)

Il s’est fait passer pour mort (c’est l’idée dans ce scenario) pour procéder à ses propres recherches en toute tranquillité car il abordait une quête contre le mythe ; il a utilisé les ressources de la Société de Thulé, ces fameux cultistes (qui eux aussi ont existés, c’était les nazis débiles qui croyaient au surnaturel) mais les a doublés pour éviter que ceux-ci ne profitent de ses découvertes. Il a lu le Necronomicon au musée du Caire et à trouver la localisation de la pyramide


Un an plus tard, il pénètre la Pyramide avec sa propre équipe, mais le conservateur du Musée du Caire, Amin Derry, qui accompagnait l’expédition, a compris le piège dans lequel ils s’étaient tous retrouvés, a paniqué et a tué le Lord avant de trouver un moyen de fuir la Pyramide sans y faire de sacrifices.
Ce conservateur du musée est un personnage important ; on le retrouve ici car il est le gardien du Necronomicon au musée du Caire, et qu’il accompagne AUSSI l’expédition en cours (la murder). Manque de bol, le conservateur a relu le Necronomicon est à complétement perdu les pédales. Cette fois-ci il accompagne l’expédition mais pour libérer le Pharaon.


En 1928, une expédition archéologique américaine est organisée par Albert Larryson pour pénétrer dans la Pyramide Tronquée, réputée inexplorée. Larryson n’a pas cru à la mort suspecte de son ami, qui ressemble trop à ses histoires qu’ils se racontaient autrefois. Il a donc repris tout le travail de Carnarvon (y compris profiter de Thulé, avant de les lâcher, lu le Necronomicon etc…) pour finalement arriver au même endroit.

Les PJ commencent lorsqu’ils sont dans la pyramide, après quelques heures d’exploration. Ils viennent de trouver un passage qui a l’air de mener dans le cœur de la Pyramide





LES PERSONNAGES


En cours de rédaction

- Albert Larryson est l’ami de Lord Carnarvon, et il est venu à la Pyramide Tronquée pour essayer de trouver une explication à sa disparition. Il a par le passé pactisé avec la Société de Thulé, la secte nazie, avant de la fuir. Il lui reste de cette époque le tatouage de l’ordre. Il a caché aux PJ que des forces surnaturelles occupaient probablement les lieux. C’est le commanditaire et l’organisateur de tout ça
- 3 archéologues, dont l’un est très vénal, et un autre a été grassement payé par un individu pour l’introduire au sein de l’expédition en le faisant passer pour son assistant, ce qu’il regrette à présent. Le 3eme est un Indiana Jones style, le héros qui sauve les demoiselles en détresse.
- L’assistant est un assassin commandité par la Société de Thulé pour tuer Albert Larryson.-
- Deux linguistes qui se détestent et s'opposent professionnellement. Ils sont sensés s’engueuler sur l’interprétation des textes
- Un médecin.
- Un photographe.
- Une pouffe blonde, qui n’a rien à foutre là en fait
- Un illusionniste, connard médiatique qui s'enrichit sur le dos de gens crédules
- Une femme mystérieuse et défigurée, descendante de l’explorateur de l’époque Napoléonienne
- Un égyptien conservateur du Musée du Caire et responsable des affaires archéologiques dans la vallée du Nil. Le fou qui veut libérer le Pharaon Noir
- Un chef des porteurs. Un connard qui cherche à s’enrichir.
- L’assistant du conservateur du Musée du Caire. Un arabe qui a fait Oxford. C’est une espèce d’Hercule Poirot que ses cousins traitent de traitre vendu aux anglais.


= 15 personnages + pharaon

Je propose le photographe, le médecin, le chef des porteurs et la femme mystérieuse en PNJ ; ça fera moins de boulot à la première, on pourra voir par la suite à écrire des vrais BG pour ces personnages.
Lex/Legolas va nous faire le « quotidien » du who’s who, un journal avec des articles sur tous les personnages, histoire que chacun ait une petite idée de qui ils fréquentent



CHRONOLOGIE et mise en situation :

Les porteurs sont à l’extérieur, dans le camp avec les chameaux. Le petit groupe de joueurs se retrouvent dans la pyramide, à la recherche d’un passage vers son cœur. La salle du bar est leur « camps de base » : l’endroit où ils laissent leurs sacs et leurs affaires, de quoi boire voire manger sans devoir sortir à l’extérieur.


Les joueurs commencent la partie devant un mur qui donne dans le couloir. La partie commence lorsqu’ils percent le mur pour s’enfoncer dans la pyramide
EN TERMES DE JEU :
Les joueurs commencent devant un mur de carton. Ça devrait bien simuler un mur de pierre

Ils suivent le couloir, décoré, avec des lampes (l’éclairage sera le plus bas possible) qui mène (optionnel :
1/ porte fermée par un cadenas. Deux choix : soit le briser avec des pioches, des pelles, un revolver … auquel cas il n’est pas réutilisable. Soit le crocheter : auquel cas il pourrait resservir et un casse-tête ou une énigme permettent de simuler le crochetage
2/ sur un petit autel ou on voit une statuette, un sac et du sable poser à côté. Je voulais simuler la célèbre scène d’Indiana Jones ou il prend la statuette dans le premier. Dans la disposition des lieux le PNJ pharaon est caché derrière un drap HRP juste à côté ; dès qu’un joueur bouge la statuette, il lui tire dessus comme dans le film, quel que soit le poids qu’il met, c’est juste bête et puéril, mais ça me fait bien rire…si vous trouvez ça trop con on enlève. Puis un paravent s’écarte -encore une fois c’est le PNJ qui la fait coulisser et on revient) à une grande salle qui contient des sarcophages, des textes en hiéroglyphes et deux squelettes au sol. L’un d’entre eux est écrasé sous le couvercle du 4eme sarcophage (Carnarvon)
EN TERMES DE JEU :
La salle du dernier bar ou nous jouons contient quatre grandes tables dont les plateaux s’enlèvent. Je pense qu’avec des draps décorés on pouvait simuler 4 tombes. Les ouvrir c’est ôter le plateau : c’est assez lourd, ça doit être fait à deux, ça simule un peu la difficulté d’ouvrir un sarcophage. Et vu qu’au final les joueurs devront peut-être enfermer trois personnes dedans, ils n’auront qu’à mettre les plateaux sur leur tronche

Les textes en hiéroglyphes meroïtiques seront sur deux tablettes, sur les piliers et les murs de la salle et sur les sarcophages
Il y aura plusieurs textes différents, dont un rituel spécifique sur les tablettes. Les autres textes seront des textes d’ambiance, avec peut-être un ou deux indices dedans
Après avoir décrypté les hiéroglyphes des tablettes, deux linguistes mettent à jour une sorte de rituel, mais ils ne sont pas d’accord sur certains détails de leur traduction grâce aux deux calepins de leurs notes de traduction faites par nous

Le médecin qui examine les squelettes se rend compte que l’un date d'une centaine d'année à peu près tandis que l'autre a moins de 5 ans, celui écrasé avec le couvercle du 4eme sarcophage
Les PJ qui fouillent la pièce découvrent une boule de vieux vêtements. S’ils fouillent les vêtements, ils découvrent des papiers au nom de Lord Carnarvon, censé être mort il y a 6 ans lors de l’exploration de la tombe de Toutankhamon. Dans son sac, une feuille calque avec le schéma taille réelle. Lampe à UV / filtre appareil photo
On devrait faire un journal qui parle de Toutankhamon, tout le monde devait être au courant à l’époque de l’évènement. Du coups le fait de retrouver Carnarvon ici alors qu’il devrait être mort ailleurs et plus tôt devrait intriguer les joueurs

L’illusionniste doit essayer le rituel (quitte à ce que ce soit les PNJ qui poussent à le faire, notamment moi en tant que photographe ou la fille mystérieuse) ce rituel fait apparaitre le pharaon noir qui leur tient le discours suivant : « bienvenu, vous êtes mes hôtes pour l’éternité. Mais si l’envie de partie vous prend, sachez que vous pouvez en discuter avec moi, venez me retrouver dans mes appartements, je peux accueillir 5 d’entre vous … »
Une partie des PJ accepte de refaire le rituel pour obtenir les informations sur comment quitter les lieu (vu que je ne vois pas comment obliger qui que ce soit à participer sans faire intervenir quelqu’un hors-jeu, on spécifiera par les deux traducteurs « il faut être 5 pour que ça marche ».) est téléportée devant le Pharaon noir (petit coup de machine à fumée et zou, les gars vont dans une salle à coté ou les attend le PNJ pharaon),
Le Pharaon leur parle de ce qu’il attend d’eux ; ils sont à jamais prisonniers de la Pyramide, à moins qu’ils ne choisissent de sacrifier 3 personnes (donc à mettre vivant dans les tombeaux de la salle. Une fois allongés dans les sarcophages, on verse des sels spéciaux sur leurs corps en répétant une incantation inscrite sur les sarcophages).  Pc portable, vidéo, etc… leur montre des images de la 2ème guerre mondiale, de la bombe, des trucs moches et chaotiques qui vont arriver.
Le pharaon leur explique que le libérer apporte chaos et destruction sur le monde, mais ceux qui l’aideront aujourd’hui à le libérer seront protégés, riches, puissants, célèbres, ce qu’ils désirent.
En gros, crevez ici ou libérez-moi et ce sera le bordel pendant 130 ans
Pour ça il leur reste quelques heures (le temps de la murder). Il saura leur rappeler qu’un délai est sur leur tête, s’ils ne font rien ils mourront tous ici et ce sera pas du jolie.

Enfin, Il leur explique aussi que s’ils veulent quitter cette salle et rejoindre leurs compagnons, ils doivent d’abord sacrifier l'un des leurs. Faut qu’ils butent l’un d’entre eux sinon ils restent tous enfermés dans une pièce et gâche le scenario – d’où l’importance d’un PNJ pour mourir ou tuer un participant
Celui qui meure restera avec le pharaon qui lui expliquera que son rôle change, il va jouer une momie ; si jamais un objet qu’il possède est utile aux autres joueurs, il faudra qu’il l’ait sur lui pour que les autres puissent le récupérer.
Les règles concernant les momies sont plus loin. Si vous trouvez le coup des momies trop kitch ou con, faudra trouver autre chose pour animer le jeu et occuper un joueur qui meure

Pendant ce temps, les PJ qui sont restés dans la pièce principale ouvrent les sarcophages et/ou traduisent les différents textes et explorent la salle. Ils peuvent aussi se rendre compte qu’ils sont bloqués à l’intérieur de la pyramide
Lorsqu’ils sont tous réunis, on les laisse mariner sur ce qu’ils vont faire. C’est à ce moment que les intrigues secondaires vont jouer à plein, pour savoir qui voudra sacrifier qui ou à qui ils vont faire confiance
De temps en temps, une momie fait irruption et attaque les PJ.

Si nos BG sont bien et que les personnages ne sont pas tous des gros crevards, certains devraient de refuser de sacrifier des gens. Evitons la baston en tant que PNJ, et signalons bien que si on menace avec des flingues, un mort ne pourra plus être sacrifié.
S’ils veulent sacrifier 3 personnes, sans avoir vu qu’il ya une autre solution, un pnj leur rappel que sir qq un à assassiner Carnarvon il y a 5 ans et que le pharaon n’a pas été libérer, c’est qu’il existe un autre moyen de sortir. (C’est pour cela qu’il faut que la plupart des personnages soit des gens « bien » pour éviter qu’ils se mettent tous d’accord pour sacrifier 3 victimes

Grâce au photographe et le filtre phot de Carnarvon, les PJ découvrent une salle cachée où ils peuvent trouver une issue pour s’échapper de la Pyramide. (si le photographe meurt, un autre pj peu utiliser son appareil photo ) L’un d’entre eux devra se glisser dans un petit espace pour accéder à la dernière salle non encore ouverte. Ils verront un ciel étoilé, et un rituel pour pouvoir échapper à la pyramide ; s’ils l’exécutent, ils trouvent un moyen de sortir : un code à 4 chiffre qui ouvre un cadenas, de là, ils trouvent dans un coffre l’emplacement vide d’une carte. Cette carte a été utiliser il y a 5 ans pour sortir (si une personne est venue il y a 5 ans, à empêcher le pharaon de sortir, elle aurait pu revenir pour vous empêcher de libérer le pharaon a nouveau)
Possibilité 1 : amin deri a été tué : les joueurs devraient retrouver sa carte dans les bandelettes de sa momie (combat épique et désespérer contre les momie)
Possibilité 2 : les joueur doivent découvrir par eux même qui est le personnage qui était là il y a 5 ans et lui faire avouer le moyen de sortir, pendant que les momies assiège la salle  ( les joueurs n’étant pas tous des salo , au pnj à veiller à cela , il y a plusieurs possibilité pour faire parler qq un. Le magicien peu utiliser hypnose, le médecin peut utiliser des drogues, la femme voiler peu utiliser la pitié / psychologie, effet hercule poirot : discourt qui démontre comment amin a tuer Carnarvon et pourquoi) le personnage avoue ou est la sortie
Ils trouvent la sortie et fuient


Exploration générale :
Pour simuler une pyramide et s'amuser un peu, nous allons installer quelques "trésors " et objets un peu partout.
Voici quelques idées :
- une vasque dorée (un pot à plante en plastoc à 5€ chez Tati et de la bombe dorée ).
- des assiettes en carton doré, que ça brille un peu
- de la statuette en carton ou acheté, doré
- deux vases ou pots : dedans un feutre ouvert, si quelqu'un ressort avec une marque, c’est une piqûre ! Dedans bien sûr, une araignée ou un scorpion en plastique
- La boule géante
- Sarcophage remplis Bestiole


Les momies :
Il s’agit donc des joueurs « morts » qui se cachent avec le PNJ pharaon et qui se déguisent pour aller faire chier les autres de temps en temps.
On pense à faire un costume facilement enfilable plutôt qu’entourer de bandelettes au cas par cas les joueurs.
Les momies des pj et pnj qui ont item utiles au jeu les gardes sur leur bandelette : les pj pourront les leur arracher
Une momie, ou deux, ou trois, vont apparaitre pour tenter de saisir un joueur au hasard. Une momie ça court pas, ça ne parle pas, ça meurt pas. Elles peuvent être repoussées par des mots clefs additionnés à une amulette (et une seule) que possède Larryson – la fille voilée possède les mots clefs dans son calepin mais n’a pas l’amulette.
Les balles et les « coups » (mais on n’a pas prévu d’armes blanches) peuvent légèrement freiner les momies, ou détourner leur attention, sans plus.
Cachées dans des recoins ça peut être pas mal non plus (un joueur passe et hop, il se fait « accrocher »)
Je pense que les momies peuvent être repoussée, et cherchent à attirer les victimes dans la salle ou se cache le PNJ Pharaon. Comme si elles apparaissaient et disparaissaient dans les murs

Bien sûr, les momies possèderont le pouvoir FAIBLESSE à dire aux joueurs à chaque fois qu’ils seront saisis par les momies


La règle de FAIBLESSE (histoire de pas spoilier le coup des momies et pour l’appliquer à plusieurs situations de jeu pour pas multiplier les points de règle)
Lorsque vous entendez le mot clef FAIBLESSE, ou que vous : recevez une balle, êtes empoisonné, êtes tabassé (attention, aucune touche réelle n’est autorisée, on fait semblant) ou tout autre action qui semble/peut vous nuire, vous subissez l’état FAIBLESSE immédiatement. Vous vous sentez mal, ne pouvez plus bouger sans aide, ne pouvez plus faire d’actions violentes ou physiques, vous êtes plié en deux par la douleur, vous avez mal.
Pour vous soigner, vous aurez besoin d’un médecin qui pourra vous examiner et voir s’il peut et comment le faire.
Sans médecin à proximité, au bout de quelques minutes, voir plus rapidement si quelqu’un vous aide, vous pouvez vous relever et agir normalement, mais vous serez toujours un peu faible et fragile : si vous avez été soigné par un médecin, vous pouvez subir 1 fois encore FAIBLESSE avant de mourir.
Si aucun médecin n’a pu, voulu ou eu le temps de vous soigner, si vous subissez FAIBLESSE encore une fois, vous mourrez.




Le règle Poison :
Lorsque vous buvez où manger quelque chose, regardez après l’avoir fait si sur le verre ou l’assiette (ou autre) il n’y a pas une petite pastille de couleur. Si c’est le cas, vous avez été empoisonné et subissez une faiblesse (on fait confiance aux joueurs pour jouer le jeu)



La règle des médicaments :
Seul le médecin connait les dosages de ses médicaments ; si pour une raison ou une autre vous ingérez ces médocs sans qu’il les contrôle, un dé 6 sera fourni avec pour connaitre les effets, jetez le dé à chaque prise :
Sur un 1 : vous êtes empoisonné (= faiblesse). Si vous étiez déjà en état de faiblesse, vous mourrez
Sur un 2,3,4,5 : vous êtes empoisonné si vous étiez en pleine forme, ou il ne se passe rien si vous étiez déjà en état de faiblesse
Sur un 6 : vous allez mieux

Par soucis de simplicité, on s’en fout de savoir quel médoc est pris pour se soigner ; le résultat correspond toujours au jet de dé


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 13 Mar - 0:31, édité 8 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

intro joueur

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:24




Bienvenu sous le dur soleil du sud égyptien, en plein cœur du Soudan, où règne la chaleur infernale du désert et des scorpions.
Là, à quelques kilomètres du Nil placide et silencieux, se tient la Pyramide tronquée, un mausolée perdu depuis des millénaires qui n'attend que de courageux explorateurs pour révéler ses secrets ancestraux.
Nous sommes en 1928. Il y a 6 ans retentissait la découverte d'une tombe bien connue maintenant, celle de Toutankhamon, recelant des trésors inimaginables attisant toutes les convoitises...


Albert Larryson, un riche égyptologue américain, vous a embauché pour l’aider à explorer le lieu. Après un paisible voyage de deux semaines depuis le Caire, vous l’avez suivi dans les terres stériles jusqu’à voir ce monument à la gloire d’antan, abimé par le sable et le vent.

Vous avez mis à peine quelques jours pour trouver une entrée, un espace suffisant pour que chacun puisse s’y glisser avec un peu d’équipement. Vous avez descendu un petit escalier de pierre obscure, et êtes arrivés dans une grande salle : devant vous, un grand mur de pierre forme la dernière barrière à franchir avant de pénétrer dans le cœur du mausolée…





Voici les différents membres de l’expédition qui vous accompagnent, avec qui vous avez partagé repas et galères durant le trajet :


Le patron :

- Albert Larryson : Le responsable, financier et organisateur de tout ça. Il a recruté la plupart d'entre vous, à indiquer l'emplacement et fournit le matériel. Bref il en fait beaucoup, et doit en attendre autant de la part de tout le monde.


Les archéologues :

- Marcel Renard : Un archéologue français réputé qui fait souvent la une des journaux en compagnie des plus belles femmes du moment. On dirait un croisement entre Eroll Flinn, Rudolph Valentino et Clark Gable. Il semble avoir parcouru et exploré le monde entier lorsque vous l’écoutez

- Iowa Jack: Un obscur aventurier américain, à votre grande surprise il est professeur d’archéologue diplômé. En vrais, avec une chaire et tout. Par contre personne ne sait pourquoi il a un nom aussi « exotique », ni pourquoi il se fait accompagné par Miss Powers dans ce genre d’aventure

-Lord Richard Wynn-Carrington : Un lord anglais, archéologue qui a un peu de bouteille. Tout dans la retenue, il représente tout ce qu’un Lord peut-être : digne, noble et gentleman jusqu’au bout. Il a participé à de nombreuses expéditions, sans jamais connaitre la consécration

-Franck Brok: son assistant, un américain au tempérament peu amène qui s’exprime peu.


Les linguistes :

- Rebecca Sanders : Une jeune égyptologue britannique spécialisée dans les langages antiques ; encore couverte de la poussière des vieux livres qu'elle semble compulser habituellement 10h par jours, elle surprend par sa volonté et son adaptation au rude climat local
-Friedrich Baumann : un allemand exilé aux Etats-Unis, spécialisé dans les langues antiques. Il est reconnu dans sa branche comme un excellent universitaire. Sa rivalité professionnelle avec la jeune Sanders n’est un secret pour personne


L’équipe :

- Docteur Everett H. Jones: Médecin britannique et archéologue amateur. Ça doit être sa première et dernière expédition, vu son allergie au soleil, à la chaleur et à la poussière
- Amin Bentayeb: Responsable au musée du Caire et chargé d'affaire au bureau des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil. C'est lui qui veille sur le bon déroulement de votre expédition selon les lois en vigueur.
-Medhi ka Mohamad : assistant de Bentayeb, sous couvert d’un petit fonctionnaire local c’est un sacré phénomène à qui rien n’échappe
-Mark Dent: le photographe, qui est là pour immortalisé votre aventure. Vous avez cependant découvert après votre départ qu’il avait déjà fourni des informations à ses amis journalistes qui se sont empressé de faire une Edition spéciale sur l’expédition

- Ali Kartum, le chef des porteurs : Un indigène du cru. Sale, menteur et inculte. Et encore, c'est leur chef. Il reste cependant un élément essentiel pour une expédition dans de bonnes conditions


Les accompagnants :

- Anna Cristal Jollois-Devriis: Une mystérieuse jeune femme qui vous accompagne dans cette aventure. Son visage voilé peine à vous donner confiance. Elle est ici sur la demande expresse de Larryson. Une petite enquête a permis de savoir qu'elle est issue d'une famille noble anglo-française à la réputation douteuse. Sa famille vit recluse loin de Londres

- Alicia Powers: Visiblement elle s'est perdue. Le genre de personne qui n'a rien à faire ici : elle serait plus à l'aise dans la lumière tamisée du plus chic des music-halls. Comme serveuse. Elle est venue en compagnie de Iowa Jack, l’aventurier

- Vladislas Mirinsky : Un mage de salon. Si vous deviez faire des tours de magie pour épater les vieilles dames il serait parfait. Pour une expédition scientifique vous avez plus de doutes... Beau parleur, extravagant, à l’écouter l’expédition serait un échec s’il n’était pas avec vous


















Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 27 Mar - 10:29, édité 7 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

journal de Prosper

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:24

Les premiers carnets ne concernent que les relations de Prosper avec Napoléon, les généraux et les autres scientifiques de l'expédition. Puis comment il a monté son voyage vers la vieille pyramide du Sud, en compagnie de quelques grenadiers, menés par un local du nom de Sayef Ibn Gaza.
Après un long trajet dans le désert pour éviter les occupants, il decrit ce qu'il vit; une pyramide "tronquée ", bancale, des porteurs effrayés et les chevaux qui renaclaient.

De ce qui s'est passé à l'intérieur rien n'est raconté. Plus tard, il y fit quelques allusions, sur sa fuite eperdue, seul, et son retour précipité en Europe.

Lors de la naissance de son premier enfant, on sent qu'il se perd un peu dans ses textes, mais c est à la naissance de son petit fils qu'il perd totalement la tête. Il parle de malédiction, ecrit en language hermétiques des listes de mots incohérents, parle de Lui dans la Pyramide, d'un service qu'il aurait rendu à la France et à Bonaparte, et de sa damnation. Il commente beaucoup les événements politiques à la chute de l'Empire

En 1848 il doit quitter la France et se réfugie dans un domaine familial dans la campagne anglaise. Il ne va pas mieux. Il parle de chaos, de fin d'un cycle, de choses prédites. Et qu'il serait quelque part coupable de quelque chose.
A partir de là, il utilise sa fortune pour acquérir des objets égyptiens de toute sorte, afin d'y trouver un moyen de lutter, de combattre, de sauver le monde et sa famille (on y lit un compte-rendu détaillé du nombre de victime depuis la chute de l'empire dans toute l'europe qu'il compare à celui des siècles précédents ). Il étudie tous les sens possible de l'Ankh, fait des rapprochements hasardeux des textes cabbalistiques, s'initie au sanskrit et ne sort jamais de son domaine.

Il décède en 1854, d'une crise cardiaque. Son aîné reprend les textes et tente de comprendre et d'inventorier les acquis de son père. Il meurt 6 mois plus tard d'un accident de chasse.


Son gendre par alliance crée la Fondation Penhew à Londres afin de favoriser l'egyptologie et exposer les oeuvres de la collection familiale. Puis petit à petit la famille se replis sur elle-même jusqu'à ce jour...


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 13 Mar - 0:33, édité 4 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Medhi ka Mohamad

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:26

Medhi ka Mohamad, 30/35 ans ; fonctionnaire égyptien






Tu es Medhi ka Mohamad, et tu viens d'un petit village comme il y en a beaucoup dans le sud le long du Nil, et tu fais office de secrétaire depuis des années pour le bureau des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil.
Tes études t'ont mené jusqu’en Angleterre et loin de tes racines, mais tu n’as pas de regrets. Entre cultiver la terre pour subvenir à tes besoins ou voyager en seconde classe en dînant copieusement chaque soir, tu as fait ton choix. D'autant plus qu’on a besoin de toi au boulot. Tu es un homme utile à la science, pas un simple anonyme dont la mort passera inaperçue. Bien sûr, bon nombre d’autochtones te traitent de larbin des blancs, mais tu sais que tu vaux plus que ça.

Cette fois-ci, tu accompagnes une expédition aux confins du Soudan pour le compte du bureau. Amin Bentayeb, responsable des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil et conservateur au musée du Caire, est responsable de la bonne tenue de l'expédition. Il doit veiller au bon déroulement et au respect des lois. Tu le secondes, le conseilles et l'assistes dans sa tâche.
Bentayeb est un directeur compétent, cultivé et très appliqué. Cependant, son comportement a beaucoup changé au fil des années. Tu te souviens d’un homme qui, il y a encore 4 ou 5 ans, était plus enjoué et sympathique. Et depuis quelques semaines, tu as l'impression qu'il s'est encore durci et que son état d’esprit a changé. A-t-il des griefs personnels contre cette expédition qu’il accompagne en personne ?

Pour ta part, tu es ici pour cataloguer les ressources de l’expédition et les découvertes, pour t’occuper des soucis logistiques et des relations entre tout ce beau monde, de gérer ce qui pourrait nuire au bon déroulement de l’expédition.
Depuis ta position, ton sens de l'observation est toujours très utile pour repérer les détails qui peuvent provoquer de gros problèmes, et les régler correctement avant que ça ne dégénère. C’est le cœur de ton métier.
Tu t’attends à ce que tous les objets découverts dans la Pyramide reviennent comme il se doit au musée du Caire ou à la Fondation Penhew, les gens qui financent cette expédition depuis l’Angleterre. Il est hors de question qu’ils finissent dans des collections privées, et qu’on accapare égoïstement le patrimoine de ton pays.

Pour commencer, il faut discuter avec Larryson du problème de prêt des livres de la bibliothèque du musée du Caire. C'est stupide, mais la personne qui a emprunté « Les Mystères de l’Egypte Antique » et « Histoire générale de l’Egypte Ancienne » sans laisser son nom mais en précisant à l’employé que c’était pour l’expédition Larryson aurait dû les rendre avant le départ du Caire. Certes, il s’agit d’ouvrages de vulgarisation assez généralistes, voire grossiers, et leur perte ne représentera pas grand-chose, mais ça donne une idée du sérieux de certains membres présents. 5 livres sterling de pénalité, quand même !


Durant la descente du Nil, tu as écouté discrètement les conversations ; après vérifications, il te semble bien que ce Marcel Renard, qui se vante d’avoir de nombreux amis dans le pays, n’a pas tant de visas de séjour que ça. Pure vantardise de sa part, ou est-il un de ces aventuriers peu scrupuleux qui voyage de droite à gauche en « revendant » des antiquités aux riches colons, ou pire, des armes, aux nombreuses tribus de la région ?
Dans ce cas il serait bon de le surveiller de près, que les trésors de la pyramide ne se retrouve pas sur un marché parallèle que tu exècres.

Enfin, tu connais la réputation de cette pyramide, puisque ton village natal se situe un peu plus au nord de cette région. Depuis tout petit, tu entends des contes de grand-mères sur "le mal", le "Maître" qui girait dans cet étrange édifice, qui apporterait des fléaux innommables jusqu'à ce qu’il soit libéré de sa tombe. Tu n'es pas crédule, mais il faut reconnaître que toutes ces histoires t'ont quand même marqué, et que tu ne peux t'empêcher de retrouver l’inquiétude et l’appréhension de ton enfance. Allah est grand, mais il faut prier pour que rien qui ne le dépasse n’apparaisse jamais.
D’où l’enjeu véritable de ta venue : tu vas pouvoir une bonne fois pour toute vaincre tes peurs ancestrales quand tu verras qu'elles ne sont pas fondées. C'est une manière pour toi de quitter définitivement tes racines arriérées et superstitieuses pour rejoindre le monde moderne qui te tend les bras.

À moins que toutes ces histoires soient vraies…



Notes sur le personnage :
Une sorte d’Hercule Poirot au physique modeste mais intelligent. Pas du tout menaçant au premier abord, tu sais pertinemment que la société actuelle te voit d'un mauvais œil. Pour les britanniques, tu ne seras toujours qu'un petit fonctionnaire local de seconde zone, pour les égyptiens un vendu à l'occupant. Peu importe, tu fais ce qui te semble juste et droit, en gardant un profil bas la plupart du temps. Tu es du genre à toujours avoir le bon dossier avec le bon formulaire dans la sacoche qui t'accompagne tout le temps.


Les membres de l’expédition :

- Albert Larryson :
Le responsable et l’organisateur de l’expédition. Il a tout fait pour monter ce projet, et il est certain qu’il doit maintenant en attendre beaucoup de la part de tout le monde. Un homme respectable à ton avis. Toutes ses autorisations étaient en règle, tu t'en es assuré personnellement.


- Amin Bentayeb :
Responsable au musée du Caire et chargé d'affaire au bureau des Activités Archéologiques et Historiques. Un homme de valeur bien au-dessus de toi dans la hiérarchie du bureau. Il est très compètent, mais la perte de bonne humeur qu’il connaît depuis quelques années est arrivée à son comble aujourd’hui.


- Lord Richard Wynn-Carrington :
Un vieux lord anglais, tout en retenue. Tu penses qu'il doit avoir quelques soucis financiers, car il a refusé tous les services en cabine, et les courriers urgents qu'il a reçu de la fameuse banque de la Reine. Cependant il reste un homme digne et droit et cela te surprendrais beaucoup qu’il puisse tremper dans quelques affaires louches


- Franck Brok :
L’assistant de Lord Wynn-Carrington, un américain au tempérament peu agréable. Si ses compétences sont inversement proportionnelles à son amabilité, il doit être un chercheur de premier ordre. Mais tu as de gros doutes là-dessus


- Iowa Jack :
Un obscur aventurier, dont les références montrent qu’il est en réalité un véritable archéologue diplômé. Personne ne sait pourquoi il a pris un surnom aussi stupide : son père lui a donné son propre nom, Herbert Jackson Jr ; il n’a aucune raison de ne pas l’employer
A plusieurs reprises il a déclaré que la seule place des antiquités archéologiques était dans un musée, mais il est tellement peu crédible quand on le voit


- Marcel Renard :
Un archéologue réputé qui fait souvent la une des journaux en compagnie des plus belles femmes du moment. On dirait un croisement entre un playboy new yorkais et un universitaire. Un beau parleur qui a peut-être certaines choses à se reprocher…


- Friedrich Baumann :
Un allemand spécialisé dans les langues antiques. La tension est évidente entre cet homme et l’autre linguiste, Rebecca Sanders. Est-elle d’origine purement professionnelle ou cache-t-elle des manigances souterraines entre certains membres du groupe ? En tout cas leurs disputes par journaux interposés est connu par beaucoup de monde



- Rebecca Sanders :
Une jeune chercheuse britannique spécialisée dans les langages antiques encore couverte de la poussière des vieux livres qu'elle semble habituellement consulter 10h par jour. Sa guerre personnelle avec Baumann peut amener des tensions dans le groupe ; cela dit jusque-là les deux se sont évité au maximum. Pourvu que ça dure


- Docteur Everett H. Jones :
Médecin britannique et archéologue amateur. Ça doit être sa première et sûrement sa dernière expédition, vu son allergie au soleil, à la chaleur et à la poussière.


- Mark Dent :
Le photographe engagé par Larryson pour immortaliser l’expédition.


- Anna Cristal Jollois-Devriis :
Une mystérieuse jeune femme au visage dissimulé, qui accompagne l’expédition mais qui ne semble échanger réellement qu’avec Larryson. Ta petite enquête t'a permis de savoir qu'elle est issue d'une famille noble anglo-française à la réputation étrange.


- Vladislas Mirinsky :
Un magicien. Si l’expédition prévoit des tours de magie dans un salon rempli de vieilles dames, il sera parfait. Pour le reste, le doute est permis...


- Alicia Powers :
Visiblement, elle s'est perdue. Le genre de personne qui n'a rien à faire ici : elle serait plus à l'aise dans la lumière tamisée du plus chic des music-halls. Comme serveuse. Elle est venue en compagnie d’Herbert Jackson Jr, l’aventurier.


- Ali Kartum :
Le chef des porteurs. Un indigène du cru, qui montre l’affabilité et la révérence coutumière et maladroite des arabes modestes envers les occidentaux. Il est peut-être en contact avec des trafiquants d’antiquités archéologiques ou des intermédiaires dans la région. Tu ne peux pas lui en vouloir, la pauvreté amène souvent les gens à ne pas trop poser de questions – mais cela n’arrivera pas tant que tu veilleras au grain



Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Mar 28 Mar - 23:43, édité 13 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Lord Richard Wynn-Carrington

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:26

Lord Richard Wynn-Carrington, 50/60 ans ; vieil anglais








Noble anglais de pure souche, tu es archéologue par choix, ta naissance et la fortune de ta famille te permettant de ne pas travailler si tu le désires. Autodidacte, tu as commencé sur le terrain, et tu as aujourd’hui une solide expérience reconnue par le milieu professionnel. Cela fait longtemps que tu exerces ta passion, et tes jeunes années s’étant envolées depuis quelques temps, tu as pris un peu de recul. Tu ne peux vivre éternellement sur les routes.
Malheureusement, tout n’est pas parfait, puisque des années de mauvaises rencontres, de jeu et de dépenses excessives t'ont amené près de la ruine. Ton extraction noble t’impose de refuser catégoriquement de salir le nom et l’honneur de ta famille, en tout cas publiquement. Ainsi lorsqu'on t'a proposé une somme très confortable pour trouver un moyen de rejoindre une expédition qui pouvait permettre de redorer ton blason personnel, sans parler de faire briller la renommée de ta famille, tu as dit oui. Par nécessité et par fierté.
Les deux personnes qui t’ont approché pour te proposer ce service spécial n’étaient autres que des membres de la Fondation Penhew, le club d'égyptologie que tu fréquentes à Londres et qui ne sélectionne que les gentlemen les plus dignes – enfin, tu en avais l’impression jusqu’ici.

Les conditions te semblaient sans trop de conséquences, ou en tout cas tu te voilais la face : réussir à intégrer l'expédition que montait Albert Larryson pour le sud de l'Égypte, et emmener un certain Franck Brok avec toi, en le faisant passer pour un bon archéologue qui te sert d’assistant. Et ne rien révéler sur vos arrangements, bien sûr.
A partir de là, ce fut facile, puisque Larryson t’a lui-même demandé de l'accompagner il y a quatre mois de cela. Vous vous connaissiez de vue, puisque tu l’as plusieurs fois croisé à la Fondation. Avoir manqué la découverte de Toutankhamon en compagnie de Carter et Lord Carnarvon, un ami à toi, t’a déprimé au plus haut point. Il te semble que Larryson doit connaître la même déception que toi, et tu penses te souvenir que lui aussi connaissait Carnarvon. Ou Carter, tu ne sais plus très bien…



Mais des doutes ont commencé à s’insinuer dans ton esprit. Les choses ont changé en quelques années à la Fondation Penhew. Tu te souviens, il y a quelques années, la police londonienne avait mené plusieurs interrogatoires auprès de certains membres de la Fondation, à la suite de la disparition d’un pendentif de la collection égyptienne du musée. Toutes les personnes présentes lors de la soirée du vol présumé, dont toi-même, furent interrogées, mais sans résultat, et l’objet ne fut plus jamais retrouvé. Depuis cet incident une certaine méfiance sous-jacente est venue progressivement pourrir l’atmosphère de convivialité de la Fondation.

Ensuite, tu t'es rendu compte que les deux personnes qui t’ont approché pour te proposer ce « service » spécial n’étaient autres que deux sous-fifres entièrement aux ordres de ce brave Simon Zacchari, le dirigeant de l’institution, en qui tu avais jusqu’ici toute confiance. Zacchari a toujours eu bonne presse, du moins en public. Tu as bien entendu quelques rumeurs au sujet de certaines activités parallèles et scandaleuses, mais sans trop y faire attention : un lord anglais n’écoute pas les ragots. Mais tu te demandes si tu ne devrais pas t’y mettre à présent.
Tu penses aujourd’hui que ces faits ne sont pas anodins, et les doutes t’assaillent en permanence. Quand à Brock, l’homme qui t’accompagne, travaille-t-il pour un gouvernement étranger ? Cela ferait de toi un traître. Les organisateurs de cette manigance ne cherchent-ils uniquement qu’à saboter cette expédition ? Ou bien tentent-ils de tirer profit eux aussi des probables découverts ? Tu n'en sais rien, mais ta conscience te travaille de plus en plus. Tu as l'impression de trahir tes compagnons actuels. D’un autre côté, si tu révélais la vérité, ton nom serait sali à jamais.

Oseras-tu avouer ta vilénie à tes compagnons ? Et si oui, comment sauveras-tu ton honneur ? Ou bien garderas-tu le silence, quelles qu'en soit les conséquences ?

Notes sur le personnage :
Comme doit l'être un véritable Lord anglais, tu es flegmatique et peu enclin à t'ouvrir aux autres sur les plans personnels et émotionnels. Extérioriser tes sentiments n’est pas une habitude. Par contre tu tentes d’être digne et exemplaire sous tout rapport
- Seuls les archéologues peuvent faire ouvrir des tombeaux, dégager des passages dans les murs ou sortir des objets de leurs places. C'est votre métier, on ne laisse pas les amateurs toucher à ça (ils pourraient les abîmer et gâter leur valeur).







Les membres de l’expédition :

- Albert Larryson :
Le responsable financier et organisateur de l’expédition, un américain que tu avais déjà croisé plusieurs fois à la Fondation, même s’il n’en fait pas partie. Il t’a recruté il y a 4 mois maintenant, a indiqué l'emplacement du site et a fourni le matériel. Bref, il en fait beaucoup, et il est certain qu’il doit en attendre autant de la part de tout le monde.


- Amin Bentayeb :
Responsable au musée du Caire et chargé d'affaire au bureau des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil. C'est lui qui veille sur le bon déroulement de l’expédition selon les lois égyptiennes en vigueur, et que certaines antiquités découvertes ne s’évanouissent pas dans la nature. Un autochtone cultivé, sobre et sérieux. Mais quelque chose te gène chez lui.


- Medhi ka Mohamad :
L’assistant de Amin Bentayeb, un petit fonctionnaire du Caire à l’œil rapide à qui rien n’échappe.


- Franck Brok :
Ton « assistant », un américain au tempérament peu agréable, mais tu n’as pu découvrir qui il était vraiment. Tu ne l'apprécies pas, et peut-être le sent-il. En tout cas, il te pose un très sérieux problème moral...


- Iowa Jack :
Un archéologue aventurier plus digne d'être un héros de bande dessinée que de travailler sur le terrain. En plus avec un nom pareil... mais on ne juge pas autrui lorsqu’on est britannique.


- Marcel Renard :
Un archéologue réputé qui fait souvent la une des journaux en compagnie des plus belles femmes du moment. On dirait un croisement entre un playboy new yorkais et un universitaire. Pas du tout le genre de personne que tu côtoierais dans le privé, mais il reste un bon archéologue.


- Friedrich Baumann :
Un allemand émigré aux Etats-Unis, spécialisé dans les langues antiques. Son expérience et ses publications sont reconnues.


- Rebecca Sanders :
Une jeune chercheuse britannique spécialisée dans les langages antiques, encore couverte de la poussière des vieux livres qu'elle semble habituellement consulter sans interruption.




- Docteur Everett H. Jones :
Médecin britannique et archéologue amateur. Ça doit être sa première et sûrement sa dernière expédition, vu son allergie au soleil, à la chaleur et à la poussière. Mais c’est un brave type, un membre de la Fondation Penhew que tu as souvent croisé. Tu sais apprécier son engagement et sa discrétion.


- Mark Dent :
Le photographe engagé pour immortaliser l’expédition.


- Anna Cristal Jollois-Devriis :
Une mystérieuse jeune femme dont le visage à demi dissimulé peine à donner confiance. Elle est issue d'une famille noble anglo-française discrète, qui vit loin de Londres. Tu sais que cette famille recluse a une étrange réputation. Mais la jeune femme semble réserver toute autre information à Larryson uniquement.


- Vladislas Mirinsky :
Un mage de salon. Si l’expédition prévoit des tours de magie dans un salon rempli de vieilles dames, il sera parfait. Pour le reste, le doute est permis...


- Alicia Powers :
Visiblement, elle s'est perdue. Le genre de personne qui n'a rien à faire ici : elle serait plus à l'aise dans la lumière tamisée du plus chic des music-halls. Comme serveuse. Elle est venue en compagnie de Iowa Jack, l’aventurier.


- Ali Kartum :
Le chef des porteurs, un indigène du cru, ignorant et inoffensif.







Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Mar 28 Mar - 0:05, édité 4 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Iowa Jack

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:27

Ou plutot Herbert Kackson Jr , mais tu detestes ce nom qui te rappel ton pere froid, sombre et plus preoccup d'histoire ue de son fils.



Tu es archéologue, réputé pour son professionnalisme "aventureux" : des méthodes controversées, mais efficaces, et toujours pour l'Amour de l'histoire. "Sa place est dans un musee" est une de tes phrases préférées, souvent utilisées devant nombre de pilleurs de trésor que tu as rencontré. Car oui, si tu restés un aventurier avant tout, toutes tes activités n'ont qu'un but, résoudre des énigmes pour révéler la vérité sur le passé

Aujourd'hui tu es  au pied d'une découverte faramineuse; cette pyramide n'avait encore jamais révéler ses secrets, et grâce à vos efforts conjoints vous avez réussir à trouver le passage vers son coeur. Ce qui se trouve derrière ce mur t'excite au plus haut point, non pour la renommée que tu pourrais en tirer, mais pour le plaisir même de la decouverte.

Cet endroit, tu en avais déjà entendu parlé par sa singularité. Loin des spots habituels, de forme non conventionnelle, elle a toujours attiré l'attention mais restait en retrait par rapport aux autres tresors d'Égypte. Peut-être issue d'un autre peuple ou d'une autre époque que Gizet, ou bien un brouillon de ce que deviendront ces grands bâtisseurs.

C est Albert Larryson, un riche entrepreneur anglais qui t'a attiré dans cette expédition en te demandant de l'accompagner. Tu ignores d'où il tire un si grand intérêt et ses connaissances de ce lieu, mais du moment qu'il ne te cache rien d'important, tu es prêt à faire ton job

meme si tu es ters terre a terre, tu as vu assez de chosesextraordinaires pour savoir que , parfois, on n epeut pas tout expliquer. La magi, les "pouvoirs", toutes es choses qui font rire le soir entre amis mais lorsqu'on parcours le monde, on peut se demander si autre chose ne se cache pas derriere le voile de la realité. Enfin tu as toujours reussit a t'en sortir sans pepin

Personnalité et inspiration:

Bien sûr,  Indiana Jones. Tu es l'aventurier au grand coeur, héros malgré lui de péripéties rocambolesques. Tu adores ces mystères que révèlent les ruines antiques, et tu restes toujours sur tes gardes. Tu sais que le monde est emplis de salaud de la pire espère,  arrivistes, égocentriques et obnubiles plus par l'argent que rapportent les antiquités que par la découverte.

PS oui, Iowa etait l nom du chien que tu adorais quand tu etais petit

Tu connais:

- Albert Larryson. Le commanditaire et financier de l'expédition. Un homme honnête, qui a l'air d'avoir bien organisé tout ca. Tu n'as jamais entendu parler de lui avant, mais l'aventure attire parfois des inconnus plus compétents que les "professionnels " (comme Schielman qui découvrit la ville de Troie)

- Marcel Renard. Un concurrent archéologue qui ne partage pas tes idéaux.  Tu sais très bien qu'il fait ca pour la gloire et l'argent, mais en même temps, même si ses motivations sont déplorables,  il reste un scientifique doué et un homme bien. il adore te taquiner sur ton nom

- Medhi ka mohamad, le secrétaire du bureau des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil malgré son air de petit fonctionnaire  (ce qu'il est) qui surveille et arrange les expeditions, tu sais qu'il a l'esprit vif et observateur. Un bon compagnon de route penses-tu, mais il faudrait le connaître plus pour être sûr

- Amin Derry, responsable du.bureau des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil.... Lui  c est la personne que tj detestes le plus apres les nazi: le conservateur de musée obtu; coincé gonflé d'orgueil et d impottance. Celui qui te fait passer 12 entretiens et montre sa supériorité en finassanr avant de t accorder le droit de lire un livre quii appartient a l humanité!  Tout ça parce qu'on lui a confié un tampon officiel. Et apres on s etonne de tes manieres peu orthodoxes

- Richard Artonburrought. Un autre archéologue,  britanique cette fois, un peu l incerse de toi. Procédurier,  minutieux, patient et so british. Tu le respectes pour ce qu il est, mais c est clair que les atomes crochus y en a pas entre vous

- Rebecca Sanders. Tu as lu quelques ecrits de sa main, c'est pas mal pour une apprenti archéologue qui n'a jamais quitté son bureau. Après tu n'es pas un bon théoricien,  mais tu admires son enthousiasme et sa sincérité

- Frederich Spencer. Linguiste allemand spécialiste des langues anciennes. Idem, tu connais quelques uns de ses textes. Pas incompétent,  mais tu sens le type susceptible et assez inflexible.  Le genre de gars qu'il faut savoir mettre dans sa poche pour en tirer le meilleur.

- Alicia Powers. Alors, comment dire. Insupportable, arrogante, inutile et pipelette, cette fille meriterait d'être jetée aux crocodiles. Une parasite qui te colle depuis la turquie ou tu as voulu confronté un nabab du coin qui trafiquait des reliques antiques. Bien sûr, Ça s'est terminé par des cris, des coups de feu, des bagarres et une course poursuite en plein centre- ville. Alicia était la-bas pour devenir une concubine du nabab. Et dans la confusion, faut avouer que lorsque par maladresse elle a fait tomber le nabab par dessus le balcon, ca t'a bien sauvé les miches.
Sauf que depuis elle te colle, comme si tu etait responsable que son" avenir" soit tombé à l eau. Bon c est pas faux. Et puis quelque part tu peux pas l abandonnée non plus. Et tu n avoueas hamais, mais si elle n etait pas su insupportable yaurait peut etre moyen..
Bon en tout cas elle est la collee comme une sangsue et il te faudra faire avec...

Capacités et talents:

- tu portes une arme

- seuls les archéologues comme toi peuvent faire ouvrir les tombeaux, dégager des passages dans les murs ou sortir des objets de leurs places. C'est votre métier, on ne laisse pas les amateurs toucher à ça  (ils pourraient l'abîmer et gâter leur valeur)


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Dim 26 Fév - 21:57, édité 3 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Franck Brok

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:27

Franck Brok, 25/35 ans ; patriote américain &
Assistant de Lord Wynn-Carrington







Disons-le tout de suite, tu n'es pas celui que tu dis être. L'archéologie, tu en as juste lu vite fait deux bouquins pris à la bibliothèque du musée du Caire, que tu as emportés pour le voyage jusqu’à cette pyramide.
Tu es en fait l’agent d’une société presque secrète aux ordres du gouvernement allemand, la Société de Thulé. Celle-ci réunit tous les erudits, les savants et les chercheurs que les nazis veulent garder sous leur contrôle. Ceux qui rejoignent cette fraternité le font à leurs risques et périls, car en faire partie, c’est pour la vie. Ceux qui n'en sont pas sont systématiquement discrédités, rejetés des instances gouvernementales et mis au ban de la société.

Tu n'es pas un scientifique, ni allemand, ni superstitieux, bien au contraire. Tu es américain, un pur, un juste. Tu luttes depuis des années contre le gouvernement corrompu à la solde des socialistes de tous les pays. Ce qui aurait pu te coûter cher, si un jour tu n'avais été recruté par des patriotes convaincus, fidèles aux valeurs de l'Amérique, qui eux aussi ont bien compris que seul un gouvernement fort et viril comme celui de l'Allemagne pouvait contrer ces maudits bolcheviks juifs homosexuels. Ou pire, catholique !
Ce sont ces patriotes qui t’ont expliqué ce que la Société de Thulé allait bientôt réussir à obtenir, un monde épuré de la chienlit, guidé par les Preux et les Forts.
Tu as promptement rejoint leurs rangs quand ils ont monté une organisation américaine similaire, les Aigles du Couchant. Grâce à leur aide, le jeune homme violent et fougueux que tu étais est devenu patient, rusé et... efficace. Tu sais te faire passer pour un honnête citoyen, pour découvrir qui sont les traîtres et les lâches, et ceux qui méritent d'être épargnés.

La Société de Thulé et les Aigles du Couchant se rendent service lorsque le besoin s’en fait sentir. Ils aident votre cause à progresser aux États-Unis avec des fonds, des armes ou autre, et vous le leur rendez à l'occasion, quand il s'agit de faire taire un calomniateur un peu trop zélé, par exemple. Vous partagez des valeurs communes : ordre, justice et liberté.
Aujourd'hui, c’est justement la Société de Thulé qui vous a demandé d’envoyer un agent infiltré au sein d’une expédition archéologique anglaise au sud de l’Egypte. Tu t’es porté volontaire et tu dois te faire passer pour l'assistant d'un archéologue, un Lord anglais, qui a été grassement soudoyé pour t'emmener sur le site des fouilles au Soudan. Ici se trouverait un grand centre de pouvoir, un ancien lieu de culte qui intéresse grandement les membres de Thulé.
Or, c'est un type de chez eux qui mène ces fouilles... Mais les allemands ont des doutes sérieux sur sa loyauté et veulent que quelqu’un surveille ses activités jusqu’à son retour en Europe, en guettant tout signe de trahison de sa part, que ce soit par la dissimulation des résultats de ses recherches ou celle d’objets antiques découverts dans la tombe. Ils ont toujours suprêmement réprimé la trahison, et ils entendent continuer. Les autres membres de l’expédition doivent bien sûr être aussi gardés à l’œil pour les mêmes raisons, même si la Société de Thulé n’a que faire de leur loyauté, puisque ceux-là ne savent rien de ses secrets.

Toute trahison manifeste doit donc être sanctionnée par une mort discrète. Tu as avec toi du poison : efficace, discret, et qui passera aux yeux du public pour une « malédiction » qui s’est abattue sur les profanateurs de ce tombeau.




On t’a aussi demandé de veiller à ce qu’aucun pillage ou détournement d’antiquité n’ait lieu, car la Société de Thulé veut pouvoir profiter en exclusivité de la moindre découverte qui pourra être faite dans cette pyramide. Tout doit donc être rapporté à la Fondation Penhew, ceux qui payent pour cette expédition et qui se chargera de tout retransmettre à la Société de Thulé.
Quoi que peuvent en dire les autorités égyptiennes.




Notes sur le personnage :
Tu es un intégriste blanc, fanatique et loyaliste. Tu n’es déjà pas un type sympathique de base, mais en plus tu te fais chier à remplir cette mission loin de chez toi, avec des types dont tu ne comprends pas la moitié de ce qu’ils racontent. Tu bouillonnes à l’intérieur, mais tu sais te contenir.
Pour empoisonner quelqu'un, tu auras des petites pastilles de couleur à poser sur un verre ou une assiette. Si quelqu'un boit ou mange ce qu'il y a dedans, il commence à se sentir mal.
Toutes les heures il y aura une pause : chacun devra regarder où il a bu et manger, et ceux qui y auront goûté seront empoisonnés.







Les membres de l’expédition :


- Albert Larryson :
Le type qui a monté l’expédition. C’est un membre de la Société de Thulé, et tu sais qu'ils ont tous un symbole tatoué sur l'avant-bras. C'est un américain comme toi, mais il ne mérite pas ta clémence pour autant ; même les dirigeants de la Société de Thulé ne semblent pas lui faire confiance.
Tu es chargé de sanctionner définitivement toute trahison de sa part, et par extension, de celles des autres membres de l’expédition.


- Amin Bentayeb :
Un Egyptien du musée du Caire, qui représente le gouvernement. Il a l’air à peine plus sympathique que toi. Il risque fort de réclamer une part des découvertes de l’expédition, et il faudra peut-être mettre les choses au point avec lui.


- Medhi ka Mohamad :
L’assistant de Bentayeb, un petit fonctionnaire insignifiant.


- Lord Richard Wynn-Carrington :
Ton "employeur", un archéologue anglais. Il a été payé par la branche anglaise de la Société de Thulé, la Fondation Penhew, pour dire à tout le monde que tu étais son assistant. Ce vieil abruti a bien joué le jeu, à te faire porter ses valises et à te traiter comme un larbin. Quel connard ! En plus tu devras le garder à l’œil, les gens comme lui ont parfois l'envie de changer d'idée et de se retrouver de l'honnêteté. Ça ne doit pas arriver.


- Iowa Jack :
Un obscur aventurier, avec un nom à coucher dehors. Mais il a l’air de savoir se défendre, alors il faut se méfier de lui.


- Marcel Renard :
Un archéologue réputé, un veinard qui fait souvent la une des journaux en compagnie des plus belles femmes du moment. On dirait un croisement entre un playboy new yorkais et un universitaire.


- Friedrich Baumann :
Un allemand spécialisé dans les langues antiques. Il paraît qu’il vit aux Etats-Unis aujourd’hui. Tu te demandes bien pourquoi.




- Rebecca Sanders :
Une jeune chercheuse britannique spécialisée dans les langages antiques. Tu ne sais absolument pas quoi penser de cette fille.


- Docteur Everett H. Jones :
Médecin britannique et archéologue amateur. Ça doit être sa première et dernière expédition, vu sa détestation du soleil, de la chaleur et de la poussière. Il connaît Wynn-Carrington, car c’est lui aussi un vieux membre du club de la Fondation Penhew, alors attention à ce qu’ils peuvent se dire


- Mark Dent :
Le photographe engagé pour immortaliser l’expédition. Peut-être le seul type au sujet duquel tu peux te passer de surveillance.


- Anna Cristal Jollois-Devriis :
Une mystérieuse jeune femme dont le visage à demi dissimulé t’intrigue beaucoup. A ce que tu as pu comprendre, elle vient d’une riche famille anglaise. Tu ne comprends absolument pas pourquoi elle est là, et ça t’inquiète. Et tu n’aimes pas être inquiet.


- Vladislas Mirinsky :
Un mage de salon. Si l’expédition prévoit des tours de magie dans un salon rempli de vieilles dames, il sera parfait. Pour le reste, le doute est permis...


- Alicia Powers :
Cette fille, tu passerais bien un moment au lit avec elle ! En plus, une artiste pleine de talent... Oui, il faut penser avant tout à ta mission, et rien ne t’en détournera. Mais rien n'empêche de profiter de l'occasion pour faire ami-ami.


- Ali Kartum :
Le chef des porteurs, un indigène du cru, sale, pauvre et lèche-botte. Un poids mort.








Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 27 Mar - 23:41, édité 3 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Marc Dent

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:27

Tu es Marc Dent, artiste photographe de talent. Bien qu'ayant commencer ta carrière en photographiant les esprits et les manifestations ésotériques, tu es peu à peu passé à un travail plus rationnel. Ton art, pour quelqu'un à l'oeil entraîné, révèle parfois des éléments qui ne se voient pas à l oeil nu. Et bien sûr,  accompagner, aider les explorations et faire connaître leur travail à travers le monde est ton métier.

Larryson t'a contacté directement par téléphone pour te proposer de l'accompagner dans une pyramide perdue en Égypte. Que ce soit pour ton talent ou ton ancienne approche plus mystique, Larryson n'a pas voulu trancher. Visiblement ton ouverture d'esprit l'intéresse autant que ton art de la photo. Tu as donc accepté d'immortaalisé ce grand moment, et peut etre aider quelque peu grce a ton coup d'oeil. Et puis faire parti de ce genre d'evenement reste quelque chose d'exeptionnel dans un vie


perso connu:


- larryson

- alici

-magicien



marcel renard

- marcel renard

-anna
Notes:

- Ce soir tu dois donc prendre des photos des personnages et des événements. De plus, toutes les 20 mn, tu devras t'isoler pour changer de pellicule et développer tes photos. Il s'agit en fait d'une enveloppe avec des impressions faites a l'avance. Sur celles-ci certains indices seront peut-etre presents, une maniere de dire que grace à l'objectif tu as pu voir des choses qui échappent aux autres.

Mais tu es un personnage à part entière.  Tu joues comme les autres et peux participer comme bon te semble à l'intrigue. N'oublie pas quand-même de faire les photo!


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Mar 28 Fév - 11:38, édité 3 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Anna Cristal Jollois-Devriis

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:28

Anna Cristal Jollois-Devriis, 25/30 ans ; héritière anglaise




Tu es Anna Cristal Jollois-Devriis, une jeune anglaise aisée issue de la famille Jollois, des parisiens immigrés en Angleterre lors de la révolution de 1848 en France.
N’ayant pas d’autres choix que la discrétion, tu as toujours vécu isolée dans le grand manoir Devriis du Kent où se succèdent des générations de Jollois-Devriis depuis que votre aïeul, le scientifique Prosper Jollois, qui participa à la campagne d'Égypte de Bonaparte en 1798, a choisi de quitter la France.

Tu es la 7ème génération depuis cet ancêtre. Riches d'antiques trésors et de possessions territoriales, votre famille n'a jamais manqué de rien. Le testament de votre aïeul a même mené à la création à Londres d'une fondation d'Egyptologie très huppée qui finance bon nombre d'expéditions. Sa très estimable collection d’antiquités égyptiennes repose principalement sur l’héritage de la collection privée de Prosper Jollois.
Cette fondation Penhew est actuellement dirigée par Simon Zacchari, marié à ta soeur aînée, un homme sérieux aux origines inconnues, mais dans votre situation il vaut mieux un inconnu digne que rien du tout.
Car vos relations sociales, jusqu'aux mariages, sont strictement familiales, entre cousins de la même branche à quelques exceptions près, et ce malgré les risques de consanguinité. En effet, une terrible difformité marque les gens de votre famille dès la naissance depuis des décennies : vos visages sont corrompus pour moitié, vous avez toujours un profil ravagé et horrible à voir. Tare génétique ? Peut-être.
Tout a commencé avec les enfants de votre aïeul Prosper Jollois. Certains parlent d'une maladie exotique issue de cet aïeul, contractée lors de son exploration d'une mystérieuse pyramide du sud profond de l’Egypte, que lui seul aurait cherché et trouvé. Après son décès en 1854, son fils aîné a voulu poursuivre les mystérieuses recherches que Prosper Jollois avait entreprises après son retour d’Egypte, mais quelques mois plus tard il est mort d’un accident de chasse, et les aînés de la famille ont ensuite refusé toute utilisation de ces travaux.
Mais ces gens sont tous morts aujourd’hui, et il est temps de trouver une explication à ce mal héréditaire.

Depuis que Zacchari a pris les rênes de l’institution, tu n’apprécies pas la manière dont les méthodes et les objectifs de la Fondation évoluent, s’éloignant notablement des traditions érigées par ta famille, qui avaient perduré jusqu’à récemment. Tu t’es toujours tenue à l’écart de la gestion des affaires de la Fondation, mais tu commences à soupçonner derrière ces changements la présence de la puissante main d’une autre organisation qui se serait posée sur l’édifice bâti par votre famille.


Lorsque Albert Larryson, un égyptologue américain mandaté par Zacchari est venu chez vous, demandant la permission de fouiller dans les affaires de la famille, tu as d’abord été méfiante, puis vous avez tous eu le secret espoir qu'il y découvre les raisons de la difformité qui vous affecte tous, et pourquoi pas, le moyen d’y remédier. Il ferait même un bon candidat pour apporter du sang neuf, votre fortune stimulant certains prétendants à oser affronter votre malheureuse condition.
Vous lui avez donné accès aux objets precieux et aux notes de recherches de votre aïeul Prosper Jollois. Mais même s'il découvrit quelques pistes, Larryson ne put (ou ne voulut pas) apporter une solution.
L’esprit occupé par la vie de ton ancêtre et le malheur qui accable votre famille, et décidée à faire tes propres recherches là où il semblait avoir échoué, tu as réussi peu de temps après la visite de Larryson à dénicher un petit carnet passé inaperçu dans lequel tu as découvert le récit secret et terrifiant de l’exploration de la Pyramide par Prosper Jollois. Non pas que tes talents de détective soient plus développés que ceux des autres, non, par pur hasard ; comme si ce carnet te revenait de droit et que le destin l’avait préservé pour tomber entre tes mains.
Et ce que tu y as découvert, s’il ne s’agit pas du délire d’un fou sujet à des hallucinations, suggère que ce qui a provoqué ces malformations se trouve dans cette pyramide. Et depuis les mystérieux décès de certains des explorateurs de la tombe de Toutankhamon, on commence à murmurer le mot de malédiction au sujet de la tare héréditaire qui accable ta famille. Tu commences à envisager cette possibilité de plus en plus sérieusement.

Refusant d’accepter la fatalité, tu as alors fondé le projet de trouver une solution au mal qui condamne ta famille à la retraite depuis si longtemps. Aussi, quand Larryson a annoncé qu’il montait une expédition jusqu’à la pyramide, tu l’as contacté pour lui annoncer que tu détenais de nouvelles informations vitales, et que tu étais sûre de pouvoir apporter une aide précieuse (mais tu n’as pas mentionné la véritable raison de ta participation). Larryson a immédiatement accepté ta demande de te joindre à l’expédition.
Tu te retrouves donc dans le sud profond de l’Egypte, espérant que de nouveaux indices ou éléments familiaux te reviennent en mémoire. Mais, toujours méfiante, tu gardes ton carnet de notes sur toi en permanence, et Larryson a accepté que tu ne lui divulgues rien tant que vous n’êtes pas arrivés sur place. Mais que sait réellement Larryson au sujet de la pyramide ? Se pourrait-il qu’il ait d'autres plans en lien avec elle ?




Notes sur le personnage :
Etant peu habituée à fréquenter des membres extérieurs à sa famille, tu es un peu sauvage et peu communicative, malgré une éducation supérieure. Il t’arrive aussi de considérer avec une certaine innocence les actes et déclarations des gens, à cause de ton manque d’expérience de la vie avec les autres.




Les membres de l'expédition :

- Albert Larryson :
Responsable financier et organisateur de l’expédition, il a recruté la plupart d'entre vous, a indiqué l'emplacement et fournit le matériel. Bref, il en fait beaucoup, et il est certain qu’il doit en attendre autant de la part de tout le monde.
Tu l'as trouvé agréable et charmant, et attentif à ton bien être dans ces contrées exotiques, mais tu le sais obnubilé par cette pyramide et ses secrets. Il semble impatient d’apprendre le contenu de tes nouvelles découvertes, au sujet desquelles il t’a déjà posé plusieurs questions, mais sans jamais se montrer pressant.
Il te semble avoir remarqué à Londres que Zacchari semble ne pas l’apprécier. Tu ne sais pas pourquoi, mais dans tous les cas, il est clair qu’il le garde à l’œil d’une manière ou d’une autre.

- Amin Bentayeb :
Le chargé d'affaire au bureau des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil. C'est lui qui veille sur le bon déroulement de votre expédition selon les lois en vigueur. Cet arabe cultivé et très bien élevé semble décontenancé par ta présence.

- Medhi ka Mohamad :
L’assistant de Amin Bentayeb, un petit fonctionnaire du Caire à l’œil rapide à qui rien n’échappe. Lui aussi semble avoir suivi de véritables études, peut-être en Occident.

- Lord Richard Wynn-Carrington :
Un lord anglais, archéologue vieillissant, tout en retenue. Tu sais que c’est un vieux membre de la Fondation.

- Franck Brok :
L’assistant de Lord Wynn-Carrington, un américain qui ne dit pas grand chose.

- Iowa Jack :
Un obscur aventurier au nom étrange. C’est bien le genre d’homme dont vous pouvez avoir besoin en cas d’épreuves physiques inattendues dans la pyramide.

- Marcel Renard :
Un archéologue réputé qui fait souvent la une des journaux. Le palmarès de ses découvertes est conséquent, et son professionnalisme se révèlera certainement très utile.

- Friedrich Baumann :
Un allemand spécialisé dans les langues antiques. Il fait partie des personnes les plus polies et aimables avec toi.

- Rebecca Sanders :
Une jeune chercheuse britannique spécialisée dans les langages antiques ; encore couverte de la poussière des vieux livres qu'elle semble habituellement consulter sans interruption.

- Docteur Everett H. Jones :
Un médecin britannique, archéologue amateur, membre de la Fondation. Il semble aussi peu habitué que toi au soleil, à la chaleur et à la poussière, et il a l’air d’en souffrir encore plus.

- Mark Dent :
Le photographe engagé pour immortaliser l’expédition.

- Vladislas Mirinsky :
Un célèbre magicien, à la personnalité assez expansive. Sa présence depuis le Caire est peut-être une chance pour toi, car si ses pouvoirs sont réels, il pourra représenter une aide précieuse pour t’aider à résoudre l’énigme dont le futur de ta famille dépend.

- Alicia Powers :
Une artiste de cabaret dont tu as déjà entendu le nom. La lecture de quelques articles t’a appris ses relations dans la société à la mode à travers le monde. La presse la fait passer pour une grande artiste, mais tu n'as jamais entendu un seul morceau de sa "grande carrière" internationale...

- Ali Kartum : le chef des porteurs, un indigène du cru, sale mais gentil.




Capacités et talents :

- Une moitié de ton visage est atrocement défigurée. On dirait une décomposition avancée de la chair, qui peut prendre différentes colorations et consistances (de ton choix). Comme bon nombre de membres de ta famille, tu as l’habitude de cacher cette partie de ton visage (en employant la méthode qui te plaira : masque, voile…).
- Tu possèdes un carnet de notes dans lequel tu as recopié des passages du récit secret de Prosper Jollois, les passages que tu as jugé les plus utiles, l’original étant dans un trop mauvais état pour être emporté avec toi



Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 27 Mar - 14:33, édité 3 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Rebecca Sanders

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:28

Jeune britannique originaire de Dublin, de parents modestes brocanteurs, tu as toujours vecu dans l'amour des vieux objets et les livres poussiéreux.


Bien que cela n'a pas été facile dans ce monde machiste, tu as décidé à ne pas te laisser arrêter pour vivre tes passions jusqu'au bout.Tes diplomes en histoire et langues anciennes obtenus, tu laissas derriere toi tous les metiers qu'on t' offrait (secretaire, traductrice, que des rôles d'exécutant) pour te lancer dans la recherche archéologique ce qui , pourtant t aurait permi une aisance financière sue tu n as pas. Une femme conférencière n est pas renumeree, tu ne survis sue grace a la vente de tes livres. . Spécialisée dans les langues anciennes des civilisations disparues, philologue, tu n'eut pas peur d'affronter tes comparses masculins lorsqu'ils se trompaient ou négligeaient des pistes que tu avais suivi.
Ton principal adversaire fut un allemand immigré, Frédéric Spencer, qui lors de ses études sur la civilisation Meroetique refusait de voir l'évidence: c'était les femmes qui avaient dominé le pays politiquement. Ses travaux montraient qu'il était obtu et le cerveau bien ancré dans les valeurs actuelles.

Votre "bataille " dépassa le cadre de vos travaux. Les journaux spécialisés, puis les universitaires, commencèrent à mêler la politique, les polémiques sexistes et les ragots les plus divers, semant le trouble et la confusion dans cette affaire. (A preciser depuis combien de temps)

Déterminée à faire valoir tes opinions, tu as lutté de toutes tes forces, et ce malgré plusieurs crises de nerf que tu subis en privée. Mais en publique, il était hors de question que tu te couches, et mettre à mal toutes tes années d'études et tes travaux pour laisser ces macho gagner




lorsque Albert Larryson te contacta pour faire parti d'une expédition car il cherchait des chercheurs en linguistique, tu acceptas pour quitter un peu ce monde hypocrite et laisser se calmer les esprits. Mais quand tu appris que Spencer était aussi sélectionné pour partir, tu hesitas...Etait-ce un coup tordu pour finir de te destabiliser?
Déterminée à ne jamais laisser quelqu'un d'autre que toi choisir ta vie, tu insistas pour partir, quitte à peut-être relancer cette guerre stupide...ou la faire cesser définitivement

Personnages que tu connais:

- Albert Larryson. Votre patron. Britannique comme toi, membre du club d'egyptologie de la fondation Penhew que tu as vainement tenté d'intégrer (ils se disent réformistes mais pour l'instant aucune femme n'est assez bien pour eux visiblement ), tu sais peu de chose sur lui si ce n'est qu'il est dans "la branche" depuis longtemps.

- Marcel Renard. Archéologue réputé, tu as suivis ses travaux dans la presse et lu ses livres. Un peu pédant et sûr de lui de ce que tu as lu

- Iowa Jack. Un archéologue aventurier plus digne d'être un héros de bande dessinée que de travailler sur le terrain. En plus avec un nom pareil...

- Mary Bent. Une photographe. Tu as vu ses travaux en dehors de toute références historiques,  tu adores ce qu'elle fait!  Une vraie artiste

- Vladislas Mirinsky. Le célèbre magicien. Bonne nouvelle pour toi, tu as vu 3 de ses spectacles. Tu adores sa manière de mettre les choses en scène, c'est un show man qui a su te remonter le moral quand tu en avais le plus besoin. Pas personnellement bien sur, mais le voir t'as fait du bien et tu lui en est reconnaissant.
Apres son utilité sur ces fouilles, tu as plus de mal à saisir

- Lord Richard Artonburrought. Archéologue par passion, serieux et digne,  tu admires cet homme (enfin jusqu'à l'heure ou tu decouvriras qu'il est macho comme les autres à tous les coups). Lui-même membre de la fondation, tu penses qu'il est un atout pour cette expédition

- Frederic Spencer. Le fameux, avec qui vous avait été en guerre pendant des mois par articles et conférences interposées. L'allemand qui failli briser ta carrière. Même quand tu te dis que tout ça c'est passé et qu'il faut aller de l'avant TU AS ENVIE DE LE TUER ET DE L ETRANGLER DE TES PROPRES MAINS CE C......
Mais le monde n'est pas encore prêt pour ca. Tu es une grande fille, tu ne tombes pas dans ce genre de stupidité.  



Notes:

- plus habituée au travail en bibliothèque que sur le terrain, tu n'as pas la capacité des archéologues professionnels qui peuvent travailler sur les antiquités  (ouvrir des tombeaux etc...). Si au cours de la soirée tu vois que ceux-ci ne peuvent pas le faire (tués, disparus, trop occupés ou devenus des neuneus incompétents) il sera temps de t'y mettre.

-  tu as un carnet de notes qui correspond à tes travaux de traduction.(a faire) faire une liste d oeuvres publiees


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Dim 26 Fév - 23:23, édité 3 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Marcel Renard

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:28

Archéologue de renom, tu n'en es pas moins lucide: si une expédition ne te rapporte rien, elle ne sert à rien. La notoriété c'est le pouvoir, le luxe et les plaisirs. L'argent, c'est la liberté d'en profiter. C'est la seule chose qui peut te motiver à gratter le sol ou explorer les tombeaux de gens morts depuis longtemps. Tu n'es pas insensible à la beauté de la découverte, mais que tout cela finisse à moisir dans un musée quand tu sais que des gens sont prêt à claquer des millions pour les avoir chez eux, il n'y a aucun doute à avoir.
un bon negre pour ecrire le livre, des journaleu pour la gloire et quelues "amis" huts placés pour faire des connaissances ui metront le prix, c'es tout ce quil faut pour ton bonheur


apres avoir visiter le congo et s civilisation troglodyte, le cambodge et ses temples perdus ans l jungle, te voilà u Soudan
Or, une pyramide qui n a pas révélé tous ses secrets, c'est beaucoup beaucoup d' argent en perspective: antiquités nombreuses, livres et interview, bref que du bon. Bien sûr tu n'es pas seul sur cette expédition, tu devras t'arranger avec tes comparses pour voir comment vous arranger. Certains sont insensibles à la portée pécuniaire de ce type de découverte. A toi d'essayer d'en tirer profit au maximum, et avec un peu de chance...un accident est si vite arrivé. Oh tu ne le souhaites pas!  Mais explorer des ruines c'est si dangereux.

Au delà de ça tu restes un type réglo et compétent. Ce n'était qu'une plaisanterie voyons....


Personnages que tu connais:

- Albert Larryson. Votre patron sur l'affaire, celui qui a financé tout ça.  Tu ne le connais pas plus que ça,  mais ça a l'air d'être un brave type

- Mississippi?  Massachusetts?  Florida Jack? Peu importe le surnom ridicule que monsieur Jack se donne , il reste un concurrent et un adversaire valeureux. Tu l'aimes bien car lui non plus ne se laisse pas faire et sait donner de sa personne pour aller au bout de ce qu'il fait. C'est un bon archéologue aventurier. Tu regrettes juste sa mauvaise habitude de laisser les musées se dépatouiller avec ses découvertes alors qu'il aurait pu se faire un max de pognon. Tu adores leaquiner sur le surnom ridicule dont il s'affuble

- Ali Kartum. Le chef des porteurs. Une chose importante que tu as appris dans ta carrière, si tu veux que tout se passe bien, arrange toi pour être ami avec le chef des porteurs. Sans ça c'est la misère : objets cassés, perdus ou volés,  perte de temps voir pire s'ils se rebellent. A part ça c'est un indigène comme un autre qui doit se croire superieur, il est chef. Et tu sais comment les gerer ces types là, quelques promesses, une bonne tape dans le dos et ils t'adorent!

- Amin Derry et le secrétaire Medhi Ka Mohamad, les représentants du bureau des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil. En gros, des hommes du gouvernement qui surveillent que vous ne puissiez rien emporter sans leur approbation. Des empêcheurs de tourner en rond. Bureaucrates de merde!

- Richard Artonburrought. Un archéologue anglais, coincé comme une pelle. C'est pas que tu l'aimes pas, mais il est vraiment coincé quoi.ca fait longtemps qu'il et dans le circuit, il serait peutetre temps qu'il retourne sur ses terres de "Lord" et qu'il y reste.Place aux jenes!

ùary dent


perso et inspiration:
entre Ton stark, erol flint ou jmes starwether, le beau gosse de l'epoque gouailleur, taquin, mais pas si sympathique finlement quon pourait le croire
Capacités et talents:

- tu portes une arme

- seuls les archéologues comme toi peuvent faire ouvrir les tombeaux, dégager des passages dans les murs ou sortir des objets de leurs places sans les abimer. C'est votre métier, on ne laisse pas les amateurs toucher à ça  (ils pourraient l'abîmer et gâter leur valeur)


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 27 Fév - 2:18, édité 2 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Albert Larryson

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:29

Albert Larryson 35/40 ans ; américain fortuné





Tu es l’organisateur de cette expédition, soutenue par la Fondation Penhew. Pour l'instant, c’est tout ce que savent tes compagnons d'aventure.
Une pyramide inexplorée. Un trésor possible. Que pourraient-ils vouloir de plus ? Ce qu'ils ignorent, c'est que cette pyramide a déjà été explorée. Mais la personne qui en est revenue... n'était plus la même. En tant qu’égyptologue, tu es bien sûr attiré par le mystère de ce monument. Mais il y a autre chose.

Il y a 15 ans, lorsque tu n’étais qu’un jeune dilettante passionné d’archéologie nourri à la fortune familiale (tes ancêtres possédaient des parts importantes du commerce maritime bostonien), pendant une année passée à Londres tu t’es lié avec Lord Carnarvon, un accidenté de voiture rencontré au cours d’une soirée, avec qui tu conversais sur les secrets antiques d'Égypte durant toute sa période de convalescence. Dévorant les histoires de momies et les aventures extraordinaires d'Alan Quartermain, vous passiez des nuits entières à disserter sur les possibles malédictions qui attendaient les futurs explorateurs, ou comment les anciens pouvaient avoir construit des pièges contre les éventuels intrus.
Vos "recherches" vous ont menés sur une piste encore pleine de promesse : Akhenaton et sa nouvelle religion. Qui était-il ? Pourquoi avait-il changé ainsi sa société millénaire au risque de se mettre à dos le peuple et les prêtres ? Qu'est ce qui l'avait poussé à faire ça ? Sujet passionnant qui n'a jusqu'à maintenant jamais obtenu de réponse.
La vie vous rattrapa, et tu as dû partir finir tes études à Boston d'où tu es originaire, lorsque lui-même restait à Londres pour devenir par la suite un éminent égyptologue. Mais vous avez continué des années durant à correspondre, avec toujours comme jeu de percer ce mystère.

Il y a quelques années, des recherches plus sérieuses vous ont amenés sur la piste d'un conseillé du pharaon qui aurait perverti la foi d'Akhenaton, ou peut-être même a-t-il eut un rôle plus important encore - le souci étant que les successeurs ont tenté d'effacer toute trace de cette période.
Carnarvon trouva deux pistes intéressantes. Tout d’abord, en cherchant la tombe du fils d'Akhenaton, le jeune Toutankhamon, il trouverait peut-être une piste sur ce qui s’était passé à l’époque. Il se mit alors à la recherche d’un financement pour monter une expédition en Egypte et il fit la connaissance de l’explorateur Carter. Il te demanda de le rejoindre personnellement pour participer à son projet, mais tu étais retenu aux USA pour une série de conférences.
Ensuite, pour réussir à obtenir certaines références dans des livres anciens, Carnarvon est entré en contact avec de nouvelles relations qui, dans ses lettres, semblaient représenter une menace pour lui autant qu'une source d'indices potentiels. Avant que tu ne puisses le rejoindre, tu appris sa fameuse découverte qui fit le tour du monde lorsqu’il ouvrit le tombeau de Toutankhamon en compagnie de Carter...
Puis, trop occupé que tu étais à recevoir et gérer ton héritage suite au décès de ton père, tu n’as pu le voir et le féliciter de sa découverte et du succès retentissant qui en découla. Par contre, c'est son ami Carter qui en tira le plus de célébrité. Pourquoi ? Tu l'ignores.
Et c’est l’année suivante que tu as appris la mort de Lord Carnarvon, et le mystère qui l'entourait : c'était le début de cette légende sur la malédiction de Toutankhamon... Or, sa mort si étrange correspondait beaucoup trop à une vieille blague entre vous que vous vous balanciez à l'époque de vos études, lorsque vous imaginiez les pièges et les dangers qui attendaient les explorateurs de pyramides... Tué par des miasmes millénaires ? Par des piqûres de moustiques nourris du sang souillé des momies ? Foutaises.

Tentant de remonter sa piste, il t’a fallu croiser les mêmes personnes qu'il avait rencontrées, lire les mêmes livres que lui. D'abord en rejoignant la fondation Penhew, un club select d'égyptologues amateurs et professionnels londonien. Là, tu rencontras Simon Zacchari, le dirigeant du club, qui te présenta d'autres personnalités de l'ésotérisme, avec qui tu as avancé dans tes recherches, ce qui t'amena en Allemagne sur les traces d'un livre ancien.
Zacchari t’as permis de rencontrer la Société de Thulé, une secte mystique allemande et pangermanique à la réputation sulfureuse. Pour continuer ton enquête, tu as dû rejoindre leurs rangs malgré les menaces qui pèsent sur ceux qui tentent de quitter la Société plus tard. Après avoir été marqué sur le bras du symbole de Thulé, tu as pu consulter leur bibliothèque secrète à Cologne et retracer le parcours de Carnarvon qui avait choisi le même chemin. De livres anciens en codex hermétiques, tu t’es rendu compte qu’il te fallait consulter un vieux codex, le fameux Necronomicon, dans sa version originale en arabe. Après avoir demandé l’information aux membres de la Société, tu as appris qu’il en existait un exemplaire conservé sous bonne garde au musée du Caire.
Une fois arrivé en Egypte, tu fis la connaissance de Amin Bentayeb, le conservateur du musée du Caire. Face à tes références et recommandations, il te donna l’autorisation de consulter le terrible ouvrage, et avec l’aide de ses compétences de linguiste en arabe médiéval, tu y découvris la légende du Pharaon Noir, un pharaon effacé de l'histoire officielle contemporain d'Akhenaton, qui aurait mené le pays proche de la ruine. Or, tu t’es rendu compte que sur certains sarcophages de la tombe de Toutankhamon, que tu as vu en clichés après la découverte de ton ami Carnarvon, figurent les images d'une pyramide, sise comme le "centre sombre des malheurs de l'Egypte". Te demandant si Carnarvon était passé par ici lui aussi, tu as ensuite demandé à Bentayeb s’il ne l’avait jamais croisé, mais celui-ci répondit que non, en ajoutant qu’il savait que Carnarvon faisait partie de la fameuse expédition de Carter en 1922, mais qu’il n’a pas eu la chance de le croiser à l’époque, contrairement à Carter avec qui il a partagé un dîner.

La Société de Thulé semblait s'intéresser elle aussi à ce Pharaon Noir, peut-être suite aux recherches de Lord Carnarvon. Et pour des raisons beaucoup plus obscures que le simple goût de la découverte : vraisemblablement, un grand pouvoir attendrait celui qui visiterait cette pyramide. Pendant ton séjour à Cologne, les questions qu’ils t’ont posées sur tes recherches autour de la pyramide suggéraient un intérêt profond pour la question, de même qu’une désagréable impression de jubilation mauvaise et contenue : de la part de fascistes passionnés d’ésotérisme et de domination, l’idée même qu’ils puissent obtenir grâce à toi quelques trésors archéologiques te répugne. Et tu es pratiquement sûr qu’on a parcouru une bonne partie de tes notes dans ton dos.
Revenu à Londres, grâce à tes contacts à la Fondation Penhew tu as fait la connaissance de la famille Jollois-Devriis, qui vit recluse loin de Londres et qui a posé les bases de la Fondation il y a des décennies. Tous les membres de cette famille sont frappés dès la naissance d’une horrible malformation de la moitié de leur visage, qu’ils pensent être une maladie du sang hérité d’un ancêtre français, Prosper Jollois, qui avait visité le sud lointain de l’Egypte lors de la campagne de Napoléon en 1798. Tu as ensuite appris que cet ancêtre aurait exploré une pyramide secrète et solitaire. Mais aucun document ni lettre n'expliquait clairement ce que cet ancêtre avait découvert dans la Pyramide. Tout ce que tu as appris, c'est qu'il en était sorti désespéré et changé.

Tu es aujourd’hui persuadé que Carnarvon a tenté de fuir la Société de Thulé malgré les risques, afin d'éviter que ses découvertes ne soient récupérées ou utilisés à de mauvaises fins. Tu as alors monté une expédition financée par la Fondation Penhew pour découvrir la vérité sur le destin réel de ton ami, et tu as recruté ses principaux participants. Mais inévitablement, depuis que le projet a été lancé, un petit nombre de profiteurs ont cherché à s’y incruster, et ton esprit trop préoccupé par les enjeux ne t’a pas laissé le temps de régler ce genre d’inconvénients souvent inévitables.
Tu as été contacté par Anna Cristal Jollois-Devriis, l'une des dernières descendantes de la famille recluse, qui t'a informé qu'elle détenait de nouvelles informations sur les expériences de son aïeul en Egypte, et qui a demandé à rejoindre l'expédition pour apporter son aide. Tu t'es évidemment empressé d'accepter, en méditant sur la nature de ces nouvelles découvertes, qu’elle n’acceptera de partager qu’une fois arrivée sur place.
A présent, tu comptes bien prendre tes distances d’avec les mystiques allemands en fuyant tout contact avec eux et leurs agents dès que l’exploration de la Pyramide sera achevée. Cela passera sans doute par s’éloigner de la fondation Penhew. Cependant, avec les sommités de la fondation qui tu as pris dans ton équipe, et la présence d’un reporter, tu penses que celle-ci aura du mal à faire « disparaitre » les trésors découverts pour financer ou les partager avec ces arriérés allemands.











Les membres de l’expédition :



- Docteur Everett H. Jones :
Un archéologue amateur que tu as souvent croisé dans le club de la fondation Penhew. Un brave type, qui à ton avis n'a rien à voir avec le cercle mystique de Zacchari. Tu l’as contacté il y a 6 mois déjà pour lui proposer de partir avec toi en Egypte, et il a été aussitôt très enthousiaste, puisqu'il n'est jamais allé sur le terrain. Un véritable amateur très éclairé. Malheureusement, il semble particulièrement souffrir du soleil, de la chaleur et de la poussière.



- Lord Richard Wynn-Carrington :
Un autre membre de la Fondation, archéologue vieillissant qui, tu en es sûr, n'irait pas se compromettre avec des nazis ou des mystiques. C'est un Lord anglais après tout, qui a de plus, très bonne réputation dans le milieu professionnel. Sa famille célèbre n’empêche pas qu’il joue beaucoup aux courses et qu’il dépense sans compter aux jeux. Il connaissait lui aussi lord Carnarvon. Si l’expédition réussit, les découvertes archéologiques et les trésors seront un bon parti financier pour lui ; de plus c’est un archéologue compètent, et tu auras certainement besoin de son expertise durant l'exploration. Tu l’as contacté il y a 4 mois maintenant pour se préparer à partir.


- Iowa Jack :
Sous ce nom ridicule se cache un aventurier à la réputation sulfureuse, dont seuls les gens du milieu savent qu'il est un véritable archéologue diplômé. Bien que controversé dans sa branche à cause de ses méthodes peu orthodoxes, tu sais qu'il est du genre bagarreur et audacieux, un peu l'inverse de Lord Wynn-Carrington. Et vu que tu ignores ce qui vous attend vraiment, il peut être utile de l'avoir dans l'équipe. Tu l’as rencontré à Istanbul lors de ta descente de l’Orient-Express, il y a un mois, en compagnie d’une jeune ingénue, Alicia Powers, qui ne le quitte jamais


- Amin Bentayeb :
Responsable des relations avec le bureau des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil. Un officiel du gouvernement qui est là pour veiller à ce que vous respectiez bien les lois du pays et que vous ne partiez pas avec les trésors archéologiques (c'est ce bureau qui décide quelles œuvres iront au musée du Caire et lesquelles pourront être emportées, à parts égales). Même si le gouvernement britannique a son mot à dire, il est important que tu ais l'aval de Monsieur Bentayeb au cas où vous découvriez des choses vraiment intéressantes.
Tu l'as déjà rencontré il y a quelques mois puisque c'est lui qui accorde le droit de voir le Necronomicon au musée. Il t'avait paru froid et réservé, très professionnel.


- Anna Cristal Jollois-Devriis :
La descendante de l'homme qui avait visité la pyramide durant la campagne de Napoléon en Égypte. Peu de temps après ta visite et tes recherches dans les archives de sa famille, elle a poursuivi les recherches et aujourd'hui elle accompagne l'expédition. Pourquoi tient-elle à participer à l'expédition en personne ? Quelle est la véritable origine de la difformité qui affecte sa famille entière ? Tu es persuadé qu’elle a retrouvé les notes de son ancêtre


- Mark Dent :
Un photographe au coup d’œil avisé dont le talent est reconnu. Tu l’as contacté il y a 3 mois pour lui proposer de participer à l'expédition. Il sait tirer des images plus que frappantes, et il semble sensible à une approche mystique de cet art, puisque à ses débuts il fréquentait les milieux des médiums. Et tu commences à te demander s'il ne serait pas sage d'envisager des solutions non cartésiennes aux problèmes que pourraient poser l'exploration de la pyramide.


- Vladislas Mirinsky :
Magicien, illusionniste et mystique célèbre, un habitué des célébrations de la haute société. Rencontré au cours d'une soirée organisée par le musée du Caire il y a quelques semaines, il t'a littéralement saoulé de paroles pour te montrer l'intérêt qu'il y avait à l'emmener avec vous. Tu as fini par accepter, mais tu ne sais plus vraiment pourquoi.


- Rebecca Sanders :
Une jeune linguiste qui semble très douée. En tout cas, elle fait beaucoup parler d'elle. Elle semble encore couverte de la poussière des vieux livres qu'elle semble consulter habituellement sans interruption. Tu l’as contactée il y a 4 mois pour lui proposer de participer à l'expédition, en voyant en elle un contrepoids évident si jamais ton autre linguiste, un allemand, essayait de te mentir. Car depuis que tu soupçonnes la Société de Thulé de poursuivre des objectifs sinistres, tu te méfies des allemands en général.


- Friedrich Baumann :
Un linguiste spécialiste de l'antiquité, talentueux et réputé que tu as engagé il y a 4 mois. Même s'il travaille et vit aux États-Unis, tu sais bien sûr qu'il est d'origine allemande. Tu ne pouvais pas te passer de lui et de son expertise, alors tu l'as engagé. Tu ignores s'il a déjà eu des contacts avec la Société de Thulé. Si jamais c'est le cas, la méfiance est de rigueur…


- Marcel Renard :
Un archéologue aux nombreuses réussites et découvertes importantes et médiatiques, vaniteux et intéressé. Tu n'ignores pas son goût pour l'argent, la gloire et le luxe. Mais comme il te fallait des professionnels avec toi et que tes choix étaient limités, tu t’es résolu il y 6 mois à lui offrir une place dans l’expédition.


- Ali Kartum :
Le guide, un local qui a été recruté par Medhi ka Mohamed. Il est bien sûr sale et très servile, certainement dans l'attente d'un excellent pourboire à la fin de l'exploration.


- Medhi ka Mohamed :
Un Egyptien employé des services administratifs des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil au Caire, secrétaire du bureau qui envoi Bentayeb. Pour un jeune arabe, il a l'air d'avoir suivi des études très correctes, et il est parfaitement à son aise avec les occidentaux.


- Franck Brok :
Un américain, l'assistant de Lord Wynn-Carrington. Un type au tempérament peu sympathique qui se contente de faire son travail en silence. Il semble observer tout ce qui se passe avec attention.


-Alicia Powers :
Une jolie fille horripilante qui traine avec Iowa Jack. Tu penses qu’il serait temps qu’ils s’assument tous les deux et qu’ils passent le cap de la chambre à coucher, leurs jérémiades incessantes l’un envers l’autre te deviennent insupportables



Capacités et talents :

- Tu as le tatouage de la société de Thulé sur le bras.
- Tu possèdes un carnet de travail avec les principales notes sur tes recherches au sujet de la Pyramide.
- Tu possèdes des notes sur Prosper Jollois.



Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 27 Mar - 10:28, édité 7 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Docteur Stewart Jones

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:30

Tu es médecin britannique, exerçant à Londres pour une patientelle huppée,  et tu es passionné d'archéologie égyptienne. Jusque la tu n'avais guère prévu de te rendre sur les lieux des fouilles, préférant rêver à travers les articles de journaux ou les expositions du British Muséum et de la célèbre fondation Penhew.
Mais depuis l'affaire Touthankamon et cette mystérieuse malédiction, qui fait débat depuis 6 ans et qui divisent les partisans de l'occulte et ceux d une explication plus rationnelle, les médecins sont devenus un membre important lors des fouilles et notamment de l'ouverture des tombeaux.

De la, lorsque Mister Larryson que tu avais croisé dans le club de la fondation Penhew proposa de monter une nouvelle expédition, tu posais ta candidature afin de pouvoir partager les joies de la découverte.
Maintenant présent sur ces terres arrides, ou le choléra et les miasmes planent au dessus des grandes citées, devant ces vieilles pierres blanchies par le soleil, tu te dis qu'une fois ton travail terminé, ton bureau à Wesminster t' attend avec son confort, ta patientelle et ta petite routine tranquille.

Quelle différence entre ce qu'on peut rêver devant des antiquités exposées et la réalité des fouilles!

Personnages que tu connais:

- la fondation Penhew. Dirigée par Simon Zacchari au nom de fonds privés,  c'est un club londonien avant-gardiste (ca veut dire que les femmes y sont acceptées). C'est un grand bâtiment en centre ville. Ils travaillent en collaboration avec le British Muséum et le Louvres parisien. Tu en fais parti car en plus de partager ta passion, ils savent faire la part des choses entre l'archéologie et les recherches ésotériques. Ils ne t'ont jamais proposé de collaborer avec leurs mystiques, ce qui est tres bien

- Albert Larryson. Premier financier de cette expédition,  c'est lui qui a recruté la plupart d'entre vous. Bien que vous vous soyez rencontré au club, tu avais pu entendre qu'il était quelque peu sur la touche, ou que du moins il n'était pas en odeur de sainteté

- Lord Richard Artonburrought. Eminent archéologue de renom et membre du club Penhew, tu as souvent discuté avec lui de ses découvertes, d'archeologie etc. Tu n'es pas ami, mais en tant que praticien tu as pu le frequenter régulièrement. Tu as au moins quelqu'un avec qui discuter.

- Rebecca Sanders. Cette jeune femme t'impressionne par son talent et son écriture plaisante et agréable.  Elle aussi égyptologue, son féminisme et sa jeunesse la pousse parfois à vouloir se confronter aux théoriciens plus expérimentés.  Ce qui pourrait être traité comme une pathologie hystérique.

Capacités,  notes etc....:

-En tant que medecin, tu as quelques connaissances en médecine légale et en anthropologie en plus de fournir des soins et les remèdes nécessaires. Tu es le seul à pouvoir lire les enveloppes avec un ruban vert (ce sont tes "déductions " medicales lorsque tu examines quelque chose). S'il n'y a pas d'enveloppe à ruban vert , c'est que tu n'as rien à déduire de plus que les autres

- tu possèdes une sacoche contenant bandages, scalpel, désinfectant et autres produits pharmaceutiques. C'est à toi de voir lorsque le besoin s'en fait sentir des soins que tu peux apporter pour aider ton prochain. Tu mettras un bandage sur une blessure pour éviter qu'elle ne s'infecte, tu administreras une drogue à quelqu'un pour qu'il se calme, etc.... en utilisant la logique. Un mort restera mort.

- les soins par personne ne prennent pas plus de 5 mn! Tu dois pouvoir jouer aussi,  pas que soigner les gens. De plus tes soins restent logiques: un blessé par balle ne se mettra pas à gambader après que tu as mis un bandage sur la blessure

- toi seul connait les médicaments et les dosages. Si jamais quelqu'un te volait quelque chose et s'en servait, il aura un petit papier à lire qui lui dira ce qui arrive. Toi tu n'as pas à lire ces papiers. Tu connais

- enfin si tu dois administrer des soins mais que tu ignores si c'est efficace ou pas, tu auras dans ta sacoche 1d10. Pour savoir, lance le dé. Sur un 9 ou 10, l'effet est nefaste....


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 27 Fév - 2:20, édité 2 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Vladislas Mirinsky

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:30

Vladislas Mirinsky ( PJ)

Illusionniste, médium, homme du monde aux origines incertaines, on dit de toi que tu as grandis dans un cirque ou à la cours du tsar, que tu tiens tes pouvoir de pactes obscures ou que tu es un imposteur qui profite de la crédulité des vielles dames. On dit beaucoup de chose et la vérité toi seule la sais. Et encore ce n'est pas certain. Ce qu'il l'est en revanche c'est que les journaux t'adorent et que tu leur rends bien. Véritable homme de scène, tu profite de ta notoriété pour fréquenter du beau monde et le beau monde te crée plus de notoriété, liant contact entre la jet set et l'esoterisme de salon avec autant d' aisance. Amassant les secrets des mondains et construisant ta toile d' influence.

Tu fréquentes aussi les milieux archéologiques, ceux qui fleurtent avec le mystique : ces grands noms que tu approches via les grandes tantes pas si gâteuses te donnent une patine de respectabilité et de sérieux. Et puis reconnais-le : ces mythes et secrets d' histoire ou la réalité et les croyances se melangent, ça te fascine, et tu es même plus que compétent dans la théorie du voile qui sépare les mondes. Tu as même écrit un ou deux papier là dessus dans des revus scientifiques. Tes théories t'ont valu la risée de certains esprits trop cartésien mais qu'importe ! Qu'on parle de toi en bien ou en mal, tant qu on parle de toi. C'est d'ailleurs suite à ton dernier papier que ta " protégée " actuel madame de Cavigny t'as invité à la venir voir au Caire : des vacances tout frais payés. Parfait pour passer l'hiver

Cest au cours d'un dîner à son Riad que tu as rencontrer un certain Albert Larryson, membre de la société Penhew (un club huppé londonien d'archéologie qui a pignon sur rue, que tu sais etre en lien avec la Société de Thulé,la mémé chose mais en Allemagne, ou tu as de nombreux amis) qui se lance dans une expédition sur une pyramide étrange !

Ton intérêt éveillé, tu as expliqué de manière tellement évidente (et répétée ) tout l'intérêt de ta présence que bien évidemment tu fais maintenant parti de l'expédition


Personnages que tu connais:

- Albert, un brave type anglais qui fera peut-être une bonne passerelle vers la fondation Penhew. C'etait un ami de Lord Carnavalon, le noble anglais qui a decouvert Toutenkhamon avec Carter. C'est sa mort qui a lancé cette rumeur sur la malediction des Pharaons (en fait, tu n'es pas innocent sur ces histoires de maledictions....c'est bon pour tes affaires

- Mary. Elle est photographe dans le milieu! Et donc une bonne source de publicité pour toi!

-Marcel Renard, Un archéologue réputé qui fait souvent la une des journaux en compagnie des plus belles femmes du moment. On dirait un croisement entre Eroll Flinn et Tony Stark (quand il existera)


Notes: preparer le rituel et l'obliger a l'executer

- tu t'y connais en rituels , magie, esprits et autre (enfin c'est ce que tu racontes). Si des activités mtstiques doivent avoir lieu, tu es le seul à pouvoir le faire

- tu dois être pris un max en photo, et à ton avantage


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Dim 26 Fév - 19:53, édité 3 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Ali kartum.

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:31

Ali kartum. Tu es soudanais, du village au bord du Nil le plus proche de la pyramide. Bien sûr, vous êtes pauvre, mais pas bête pour autant.

Tu quittes le village à chaque saison pour servir de guide, mener et gérer les porteurs, voir négocier dans les zones à risque. Tu ne dois tout ça qu'à ta force de caractère, ta volonté et un certain talent oportuniste.
Oui, lorsque c'etait sans risque, tu as volé quelques reliques, voir organisé des vols pour revendre aux riches blancs du Caire sous le manteau.
Mais tu sais aussi être honnête et conservé ta réputation. Ç'est important si tu veux être engagé régulièrement

Cette fois-ci, tu accompagnes un groupe dans cette pyramide que tu vois se dessiner tous les jours à l'horizon. LA pyramide. Celle que vous évitez par ici. Car même si tu sais que les superstitions se mêlent à la réalité , celle-ci est maudite. De par sa forme déjà . Elle n'est pas faites comme les autres. Tu as entendu aussi des histoires. Des hurlements de souffrance la nuit parfois. Des disparitions. Des fléaux comme les sauterelles ou la sécheresse, plus prononcé ici qu'ailleurs. Et les ombres certains soirs qui ont l'air vivantes.

Mais tu n'es pas un faible. Tu as un travail à faire, tu le feras. Et peut être verras tu que tout ça n'est que superstition de grands mère



Personnages que tu connais:

- Amin derry. Un de ces nantis qui vit à la capitale, qui a pu faire des études comme les blancs et qui s'en ait sorti. Si vous êtes opposé dans vos intérêts et votre quotidien, tu restes respectueux de cet homme

- le secrétaire. Medhi ka Mohamad. Lui par contre tu peux pas le piffrer, c'est l'exemple type de l'homme qui a oublié ses racines pour devenir le petit chien des blancs.

- Marcel Renard. Tu ne l'as jamais rencontré en personne à l'époque, mais vous étiez sur une expédition en Erythrée en même temps. Tu l'aimes bien, c'est un mec qui sait se faire respecter, et qui sait la valeur des choses.

-Monsieur Albert, le grand patron de toute cette expédition. Celui qui paye quoi

Notes:

- Chose importante, tous les porteurs qui vous attendent à l'exterieur travaillent sous tes ordres. C'est à dire que si tu ne ressorts pas d'ici, il se peut qu'ils pensent qu'une entourloupe les attend et qu'ils ne seront pas payés . Et par ici, les hommes sont prêts à tout pour avoir un peu d'argent. D'ailleurs, si tu sors avec de quoi tous les payer, pourquoi laisser ces toubabs repartirent avec la gloire et la richesse?


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Dim 26 Fév - 23:30, édité 2 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Frederich Spencer

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:32

Historien et archéologue, tu es spécialisé  dans la traduction des langues anciennes aussi hermétiques que mystérieuses.  Les hiéroglyphes égyptiens, le latin et le grec sont des formalités pour toi. Par contre, le premier language cuneiforme de Tyr, l'écriture à base de cercles encastré des inuits ou encore les kipus mayas, à base de petits noeuds sur des cordelettes, voilà qui se révèle être des défis qui te passionnent

Tes travaux ont connu une "pause" lorsque tu as du fuir Cologne, suite aux troubles politiques de ton pays. En effet, tu as été approché par des membres du parti national socialiste qui t'ont fait clairement comprendre que pour continuer tes travaux en toute tranquillité dans le futur, il te fallait t'affilier à eux, et intégrer la Société de Thule, un groupe mystico-scientifique secret aux ordres du gouvernement.

Refusant tout compromis d'une science soumise aux politiciens véreux et par fidélité pour tes parents ouvriers qui avaient des attachements pacifistes , tu as décidé de fuir le pays, devenant réfugié politique aux USA, ou tu as pu reprendre tes travaux à l'université.

Gardant contact avec certains de tes anciens collègues, tu t'es rendu compte combien tu avais eut raison. Ceux qui signaient chez Thule furent tenu au secret de leurs recherches, ou bien durent orienter leurs résultats dans le sens qu'on leur disait, et etaient tatoué du symbole de thule (a creer)Pire, ceux qui refusaient ou qui tentaient de s'opposer à leurs nouveaux maîtres disparaissaient ou avaient des "accidents" bien suspects.
La preuve : on a retrouvé la maison de tes parents saccagée, ta soeur a été internée pour troubles psychiques (elle vivait avec une autre femme) et tes travaux sont systématiquement réécrits lorsqu'ils sont édités dans ton pays.

Mais heureusement tu as pu retrouver du travail aux États-Unis, même si tes ennuis n'étaient pas terminé. Peu de temps après tes premières conferences, il y a 2 ans tu fut pris dans une tourmente professionnelle. Une jeune étudiante anglaise, Rebecca Sanders, se mit à remettre en cause certains de tes travaux sur la langue oubliée de Meroe, et la bataille pris une ampleur sans précédent. La soupçonnant de te détester pour tes origines allemandes, et de vouloir se faire un nom à tes depends- ce qui te semble logique pour une femme de manipuler l'opinion publisue plutôt que compter sur le travail accompli, et la politique s'en mêlant, tu fus pris dans une tornade médiatique entre les accusations d' espionage, de manipulations des informations et de sexisme, tout cela au dépend de tes travaux. Les partisants americains d'un rapprochement avec l' Allemagne, les paranoiaques de tout bord, les pro et les anti britaniques, tous s'en mêlerent. Ç est pourquoi, des qu'on te proposa une expédition ou tes talents seraient utiles, tu acceptes.Te voilà proche des terres de Meroe, hélas....devine qui a été sélectionnée également pour cette expédition?

Personnage que tu connais:

- Albert Larryson. C'est lui qui t'a recruté parmi l'équipe. Tes talents seront utiles c'est certain, mais avoir invité cette Rebecca quelle bêtise! Il doit sans doute penser attirer les médias après tout ce qui a été dit

- Rebecca Sanders. Est-il besoin de te la présenter? C'est la première fois que vous serez face à face. Tu esperes que cette grue te laissera travailler tranquillement

- Marcel Renard. Un archéologue de terrain réputé, tu es très heureux de pouvoir travailler avec lui.


Notes:

- plus habituée au travail en bibliothèque que sur le terrain, tu n'as pas la capacité des archéologues professionnels qui peuvent travailler sur les antiquités (ouvrir des tombeaux etc...). Si au cours de la soirée tu vois que ceux-ci ne peuvent pas le faire (tués, disparus, trop occupés ou devenus des neuneus incompétents) il sera temps de t'y mettre.

- tu as un carnet de notes qui correspond à tes travaux de traduction fourni par nous (a faire)


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Dim 26 Fév - 23:29, édité 3 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Alicia Powers

Message  Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:32

Alicia Powers

Danseuse , chanteuse et mondaine, tu aimes le luxe, les bijoux et le spectacle.  Tu étais promise à un grand avenir, mais il y a comme qui dirait des couilles dans le pâté : tu fais toujours le mauvais choix. Que ce soit de carrière, d'homme ou de producteur, toujours ca finit mal. Tu t'es retrouvée embarquée dans des histoire d' espionnage, de corruption, de trafic et autre. Macao, Paris, Chicago, à chaque fois c'est parti en eau de boudin.Alors que tu ne mérites qu'une chose, c'est qu'on reconnaisse ton grand talent!


Dernièrement;  tu pensais avoir trouvé le jackpot: un riche nabab turc qui souhaitait faire de toi "le joyaux de son harem, le canari de l'orient, la mistinguette de l'Islam". Tout allait bien! Ton avenir enfin allait t'apporter ce que tu meritais

Las , coups de feu, bagarres, poursuites, enlèvements et fuites. Une sombre histoire de trafic de reliques vieilles comme pas possible, et ce Iowa Jack qui a tout foutu en l'air. Bien sûr tu n'as pas fait exprès de pousser le sultan dans la mare aux crocodiles. Mais quand même,  avec toute ces coups de feu....ok tu es un peu maladroite. Bref. Devenue paria en Turquie, tu as accompagné Iowa Jack, qui serait pas si mal s'il était rasé,  propre, et plus distingué. Et riche. Parce que avec ce qu'il t'a fait perdre en Turquie, tu estimes qu'il te doit une fortune ! Ou au moins protection jusqu'a ta rencontre avec un homme plus à même d'assurer ton avenir.
Et te voilà en Égypte avec un groupe d'archéologue dans une vieille pyramide moisie....

Mais après tout, qui mieux que toi pourrait reperer les bijoux précieux des princesses égyptiennes? Et qui t'iront si bien tu es prête à le parier.


Personnalités que tu connais:

- Iowa Jack. Un prétentieux, imbu de lui-même, incapable de reconnaître que tu es une artiste, une muse, un être d'exeption que les hommes se disputeraient si tu arrivais à prendre ta place dans le Gotha! Ok son côté viril et bagarreur. ...bon il est ....ok, tu n'avoueras jamais, mais c'est vrais qu'il pourrait te faire craquer.

- Vladislas Mirinsky. Le célèbre magicien. Tu sais qu'il est connu dans le monde du spectacle, qu'il a ses entrées dans le Gotha et qu'il est une chance pour toi de pouvoir lancer ta carrière.  Peut-être a t'il besoin d'une assistante?

- Franck Brok. L'assistant du Lord anglais. Il a l'air studieux et de s'y connaître, vu qu'il lisait encore des livres sur les pyramides sur le bateau. Un bon futur parti, si il reussit dans la vie


Notes: (pouvoir a réfléchir )

- tes maladresses sont réputée, mais elles ont l'avantage de parfois être utile. Lorsque tu penses que c'est le cas, tu peux t'ecrier "MALADRESSE " et agir pour faire une action qui normalement nécessiterait un talent. Par exemple:
-lors d'un échange de coups de feu tu peux "bousculer" celui qui doit recevoir une balle.
-si une énigme est trop compliquée,  tu peux casser l'objet en le faisant tomber et "résoudre " cette énigme.  

Pour éviter tout abus tu ne peux activer ce don qu'une fois par heure


Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Mer 18 Jan - 16:51, édité 1 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Amin Bentayeb

Message  Capitaine Jack la tare le Lun 13 Mar - 0:36

Amin Bentayeb, 40/50 ans ; égyptien cultivé





Tu es citoyen égyptien cultivé et élégant, directeur des Activités Archéologiques et Historiques du bassin du Nil, conservateur de la section antiquité au musée du Caire, représentant du gouvernement égyptien lors des explorations locales. C’est à dire que tu surveilles les sites de fouilles, si les autorisations de douanes sont à jour, et si la part des découvertes qui doit revenir au musée du Caire est bien respectée (techniquement, 50% revient au musée).
Cette fois-ci tu participes à une expédition lointaine, dans le Sud, dans l'actuel Soudan (qui, comme l'Égypte, est un protectorat anglais) ou Medhi Ka Mohamed, un membre du bureau du Caire, doit te seconder dans ton travail.

Les professeurs Larryson, Jack, Renard et Wynn-Carrington explorent la pyramide tronquée avec d'autres accompagnants, un monument à la forme étrange, éloignée des autres lieux de construction, non répertoriées dans les textes antiques. Seul le Necronomicon, un antique codex arabe du VIIIème siècle écrit par Abdul al-Hazred, un poète dément, indique de manière cryptique son emplacement, et précise uniquement qu'elle abriterait le « Pharaon Noir » ou « Maudit », un roi dont le nom fut rayé de l'histoire officielle. Chose que tu sais être vraie, puisque tu es déjà venu ici ! Mais ça, tout le monde l'ignore...

Le Necronomicon est un étrange ramassis de légendes horrifiques et malsaines, et pourtant il semblerait que sous la folie de ses textes se cache une vérité secrète, difficilement accessible aux profanes.
Lorsque tu l'as feuilleté la première fois, cela ne t'avait pas paru très intéressant. Mais il y a 5 ans, Lord Carnarvon, un archéologue déclaré mort peu après la découverte du tombeau de Toutankhamon – une mise en scène de sa part, selon lui afin de le laisser libre d'explorer ce que bon lui semble – est venu grassement te soudoyer pour consulter l’ouvrage en toute discrétion.
Tu as joué le jeu de la curiosité et relu ce livre en sa compagnie pour essayer de comprendre ce qu'il y recherchait. Carnarvon te fit voir une certaine « logique » qui t’intrigua.

Tu as alors accepté à sa demande de monter une expédition discrète et secrète, et après t’être mis brusquement en vacances, vous avez tout deux rejoints les étendues désertiques du sud. Arrivés près du site, vous avez engagé des ouvriers et des porteurs dans les villages éparpillés de la région.
Mais tu ignorais à l'époque l’abominable vérité : quand vous avez exploré ensemble la pyramide, tu as paniqué lorsque tu as compris qu’Il était encore présent, puissant, divin, et ce qu'Il préparait !
Ce tombeau recelait en son sein l’être immortel issu de l’au-delà, le fameux Pharaon Noir qui n'apporte que le chaos et la destruction, et le Lord risquait à présent de le libérer ! Tu as alors fait ce qui t'a paru juste : avant qu’il ne puisse commettre le pire, tu as assassiné Lord Carnarvon.

La suite ne fut que confusion.


Ton retour vers le Caire ne fut qu’une longue hallucination, et à ton arrivée tu ne te souvenais plus des détails précis de ces événements traumatisants, simplement quelques vagues impressions fugitives. Il ne te restait comme preuve de la réalité de ces événements terrifiants qu’un étrange morceau de parchemin médiéval trouvé dans le tombeau, et dont tu te souviens confusément qu’il t’a été utile à un moment dans ce lieu maudit.

Tu as effacé toutes les traces de cette expédition pour conserver ton travail et ta raison, chose aisée puisque ta victime était déjà déclarée morte. Tu as cependant reçu peu de temps après la visite d’agents d’une organisation allemande de mystiques, qui ont essayé de t’intimider pour que tu leur révèles ce que tu savais au sujet de Lord Carnarvon. Tu as pris peur et tu leur as affirmé n’avoir jamais croisé de Lord Carnarvon.

Mais l’oubli et la paix de l’âme n’étaient pas pour toi. Tu as bientôt commencé à faire des rêves. Des rêves étranges, comme si un lien t'unissait à la pyramide. Comme si Il cherchait à te parler, à travers les songes. Très vite, l’obsession devint incontrôlable. Tu relus et relus encore le Necronomicon, jusqu'à y voir une Vérité étrange, la Vérité au delà des faux semblants que l'humanité s'est mise en œillère pour ne pas voir ce qui existe derrière le voile : Ils sont Présents, depuis des millénaires, et attendent de revenir pour prendre possession de leur monde ! Le leur, ou l'homme n'est qu'un insecte misérable et négligeable. Leur Monde, où tu pourrais être leur héraut !


Tu n'aimes pas qu'on voit ce livre. Albert Larryson l'a lu lui aussi, avec ton autorisation (tu pouvais difficilement dire non, ses références étaient plus que valables). Durant sa première visite au Caire l’année dernière, il t’a posé des questions sur Lord Carnarvon, que bien sûr tu n’avais jamais rencontré, et il a demandé à consulter le livre. Tu as alors saisi qu’il suivait les mêmes traces que le lord.
Mais tu as compris. Tu as vu la vérité. Le Pharaon est la clef. La clef pour que ton pays recouvre sa gloire d’antan, sa grandeur passée, son aura civilisatrice, et que tu sois à ses côtés quand Il se débarrassera de l'oppression colonialiste. Il faut libérer le Pharaon, quel qu’en soit le prix ! Alors tu as subtilement dirigé la lecture de Larryson sur les passages décrivant l’histoire du Pharaon Noir. Et bien sûr, quelques mois plus tard, il te demandait depuis l’Angleterre d’autoriser une expédition jusqu’à la Pyramide. Tu accompagnes à présent les archéologues, cette fois pour réussir. Plus question de protéger ce secret, tu veux qu'il soit révélé au grand jour. Et que l'Égypte règne sur le monde…





Notes sur le personnage :
Oui, tu es fou, froid, calculateur et détaché. Ça ne se voit pas, bien sûr, car tu es capable de berner tous ces abrutis, malgré le caractère renfermé que tu as développé depuis plusieurs années. Ton désir le plus cher est de faire revenir le Pharaon Noir qui est prisonnier de cette pyramide. C'est un peu une nouvelle première fois, puisque tes souvenirs de ta précédente visite sont très flous. Certains diraient que c'est parce que tu as sombré dans la folie à l’époque, tu préfères te dire que tes yeux étaient scellés par ton ignorance.
- Tu possèdes un étrange morceau de parchemin médiéval que tu as rapporté de la Pyramide. Tu le dissimules afin que personne n’apprenne son existence. Tu n’arrives plus à te souvenir de son utilité, mais tu sais qu’il peut être important
-Tu possèdes un couteau, au cas où. Pour les sacrifices…










Les membres de l’expédition :


- Albert Larryson :
C’est lui qui a monté cette expédition financée par une fondation anglaise. Tu ignores qui il est vraiment et d’où il vient, mais il semble bien introduit dans le milieu archéologique. Toutes ses demandes et ses attestations étaient légitimes et en règle.
Tu vois bien qu'il suit la même piste que Lord Carnarvon.


- Medhi ka Mohamad :
Un secrétaire du bureau, chargé de te seconder. Mais derrière la façade de ses manières respectueuses se cache en réalité un larbin des blancs qui pillent ton pays, un chien galeux qui sera réduit en esclavage quand tu seras aux côtés du Pharaon.


- Lord Richard Wynn-Carrington :
Un archéologue anglais. Tu n’as rien à lui reprocher personnellement, c’est une personne noble et digne. C’est presque dommage de vous retrouver opposés lorsque la lutte viendra entre l’empire britannique et la Gloire de l’Egypte sous l’égide du Pharaon Noir.



- Franck Brok :
L'assistant de Lord Wynn-Carrington, un américain au tempérament peu agréable. Tu n’apprécies pas l’air qu’il a de tout observer en se taisant.


- Iowa Jack :
Un aventurier qui bafoue l’autorité des responsables comme toi depuis des années. Indépendant, rebelle et sans discipline, tu l’étranglerais de tes propres mains si tu le pouvais.


- Marcel Renard :
Un archéologue arrogant et intéressé par l'argent. L'occidental pur souche qui croit son peuple supérieur, mais qui serait prêt à vendre sa propre mère pour faire la une des journaux. Le Pharaon le remettra à sa place !


- Friedrich Baumann :
Un linguiste allemand qui fait autorité. Vu ses origines teutonnes, il peut être plus à même de comprendre tes motivations suprématistes et nationalistes. Sa collaboration pour traduire les textes trouvés dans la pyramide facilitera la découverte du processus de libération du Pharaon Noir.


- Rebecca Sanders :
Une jeune chercheuse britannique spécialisée dans les langages antiques. Elle pourra se révéler utile pour transcrire certaines inscriptions trouvées dans la tombe, contenant sûrement les méthodes à employer pour libérer ton dieu.


- Docteur Everett H. Jones :
Médecin britannique et archéologue amateur. Le pauvre homme souffre énormément du soleil, de la chaleur et de la poussière. De toute manière, aucune médecine de l’Occident ne pourra venir à bout des fléaux divins qui s’abattront sur les ennemis du Pharaon Noir.


- Mark Dent :
Le photographe de l'expédition, engagé par Larryson. On le dit très professionnel et avec un coup d'oeil exceptionnel.


- Anna Cristal Jollois-Devriis :
Une mystérieuse jeune femme au visage dissimulé, qui accompagne l’expédition mais qui ne semble échanger réellement qu’avec Larryson. Ta petite enquête t'a permis de savoir qu'elle est issue d'une famille noble anglo-française à la réputation étrange. Tu te poses beaucoup de questions sur les raisons de sa présence.


- Vladislas Mirinsky :
Un magicien de pacotille, qui ne réussira jamais à approcher la Vérité tant il en est loin, très loin. Un méprisable cafard.


- Alicia Powers :
Visiblement, elle s'est perdue. Le genre de personne qui n'a rien à faire ici : elle serait plus à l'aise dans la lumière tamisée du plus chic des music-halls. Comme serveuse. Elle est venue en compagnie de Iowa Jack, l’aventurier.


- Ali Kartum :
Le chef des porteurs. Un musulman local. Sale, menteur et indigne. Ces barbares méritent à peine d’être dominés par la Grande Egypte.






Dernière édition par Capitaine Jack la tare le Lun 27 Mar - 23:05, édité 1 fois
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

livre de la femme voilée

Message  Capitaine Jack la tare le Lun 13 Mar - 0:39

Livre de la femme voilée

« J’ai bruler tout ce qui pouvait mener à Lui. Puisse-t’il ne jamais être retrouvé »

« Nous avons combattu. Ils refusaient de voir ce que nous voulions faire. 3 victimes pour une gloire éternelle : loué soit le général pensions-nous. Celui de la Pyramide l’avait promis. Le livre maudit confirme que Sa puissance est infinie : nous avions rencontré Dieu. Oh pas celui du saint livre, non, un Dieu puissant, au-delà du bien et du mal. Le général serait adoubé et vénéré pendant 100, 200, 300 ans !
Et je le vainquis. Ainsi je terminais seul ce qui devait être fait. Mon sang est maudit »

« AMAL YAHA F’NAGHT étaient les termes que Sayef Ibn Gaza utilisait pour repousser les mauvais esprits disait-il. Son amulette brillait dans l’obscurité ; un objet bien précieux pour un si pauvre homme. Il disait savoir des secrets anciens qu’il avait lu dans un vieux livre relié de peau humaine.
Son cœur était aussi noir que le gouffre le plus profond. Nous l’avions suivi de bonne foi, et sa mort fut plus que méritée. Mais ses dernières paroles furent bien amères pour moi : sa terrible malédiction laissa sa marque dans mon sang corrompu ; ainsi seront marqués mes enfants sur plusieurs générations. Son corps git à présent dans la tombe »

« Je sens mes forces me quitter. Je laisse le pire héritage qui soit »


« Plus au sud que tout. Là où régnaient les reines qui vainquirent l’Egypte. Comment l’ont-elles contrôlé ? L’ont-elles vraiment fait ? Leur civilisation a disparue. Pas celle du Nord »



« Les Etoiles nous guidèrent à travers le désert. 2 semaines après avoir quitté l’expédition de Bonaparte, nous quittions le Nil salvateur pour une terre stérile et caillouteuse. Notre guide, le seul Viel homme de la région qui n’avait pas peur de se rapprocher de cette pyramide mystérieuse, semblait presque heureux de nous y emmener. Le rythme était soutenu, de peur de tomber sur une bande de pillards ou de berberes enragés. Les mamelouks étaient beaucoup plus au nord, occupés à combattre notre armée »

« 130 ans ; c’est le cycle de l’Astéroïde Noir du ponant, mesuré à 188° S ; 2 quadrants ¼ ce soir. Il me regarde, menaçant »

« Sayef. Mina. Walter. Les 3 premières victimes du fléau. Que n’en ai-je créé depuis ce jour ! Pour la gloire futile d’un empereur fils de la révolution. Une révolution ? Le chaos plutôt »

« Je me souviens. Ses yeux, lorsque la tombe se refermait sur lui. Sa haine, et sa peur ! Dieu, pourquoi ne m’as-tu pas foudroyé à cet instant ? »

« 5 millions de mort, selon mon ami Châteaubriand. Rien qu’en pertes humaines lors des guerres de mon Empereur. Dieu ait pitié de mon âme : combien sont morts par ma faute ? Un siècle de malheur, de guerres, de massacres. La mort, la maladie et la destruction, la perte de nos valeurs ; moi qui pensait que l’Empereur créerait un monde plus stable, plus juste, un empire de paix, j’ai vu des pays s’effondrer. Des villes pourrir de maladie, la révolte, toujours et encore. La peur, la colère, la haine, qui se déchainent dans les rues de Paris, dans les faubourgs de Londres avec ses milliers d’ouvriers miséreux, recouverts de la gale sous les nuages enfumés des docks ; les colonies décimées par la famine ; nulle part la paix.
Partout le Chaos. Il nous l’avait promis. Je ne l’avais pas cru. »


« Les occultistes tentent de retrouver sa trace : fuyez pauvres fous ! Il vous maudira, comme il me maudit moi et ma race ! »











« Extrait du Kitab al Azif (vers 730 à Damas, par le poète Abdul al-Hazred ) :
Et d’un cycle il mena au Chaos. Les hommes le suivirent dans la décadence et la haine. Et ils en firent Leur Dieu vivant, leur Pharaon, pour qu’Il les mène sur la voie de la guerre et la destruction. Les anciens dieux furent mis à bas, leurs prêtres bannis. Et ainsi mourut la dynastie, et le monde civilisé. »


« Les Anciens semblaient vénérer les Etoiles et y établissaient une hiérarchie. Même si le zéro n’existait pas dans leur système numéraire, un point central, le « 1 » primordial en quelque sorte, était l’origine et la fin de tout. Certains l’ont rêvé en soleil de feu. Mais alors que penser des flutistes décadents qui l’accompagnent ? »

« Les anciens numérotaient les Etoiles selon leur luminosité, et y imaginaient des Dieux Anciens dediés, voir originaires de ces étoiles. Ils établissaient ainsi une hiérarchie et une étude numérologique que l’on retrouvera plus tard sous le nom de KABALE chez les juifs.
Ainsi, Véga précédait Rigel qui précédait Bételgeuse qui précédait Altaïr qui précédait Aldébaran qui précédait Fomalhaut qui précédait Deneb qui précédait Miaplacidus qui précédait Markab qui précédait Yugghot ; sur lesquels résidaient Yog-Sothoth, Hastur, Nyarlathotep, Ithaqua, Cthuga,Ghatanothoa, Rhan-Tegoth, Ubbo-Sathla, Zhar, Ceux du Dehors







Selon la date et la direction que vous regardiez, vous aviez ainsi les dieux à invoquer, et l’ordre dans lequel le faire selon la valeur de l’Etoile. Un code à chiffre en quelque sorte »












Et bien qu'il existe des gens ayant osé jeter un regard par-delà le Voile et accepter l'Entité comme guide, ils eussent été plus prudents en évitant tout commerce avec elle. Il est écrit dans le Livre de Thoth de quel terrible prix se paie le moindre regard. Ceux qui vont de l'autre côté du Voile ne peuvent jamais revenir car, dans ces espaces infinis qui dépassent notre monde, il y a des ténèbres qui saisissent et qui lient. L'être qui, pas à pas, avance au hasard dans la nuit, le Mal qui défie les Anciens Signes, le Troupeau qui monte la garde dont on connaît l'existence dans chaque tombeau et vit de ce qui pousse des morts - tous ces êtres du monde des ténèbres sont de loin inférieurs de Celui qui garde la porte ; de Celui qui guidera l'imprudent par-delà l'univers dans l'abîme où gîtent des formes innommables toujours prêtes à dévorer. Celui-là, le très ancien, c'est UMR-AT-TAWILL, nom que le scribe a traduit par "Celui dont la vie a été prolongée".


Nombreuses et multiformes sont les horreurs insoupçonnées qui infestent la Terre depuis la nuit des temps. Elles sommeillent sous la pierre que le pied ou la main n'a pas dérangée ; elles hantent les océans et les lieux souterrains ; elles dorment au cœur des sanctuaires oubliés ; elles sortent à l'aube en sortant de riches sépulcres d'airain ou de modestes tombes scellées dans l'argile. Certaines sont depuis longtemps connues de l'homme, tandis que d'autre lui sont encore inconnues, attendant le chaos des derniers jours pour se révéler. Les plus terribles sont malheureusement encore à venir. Mais parmi celles qui se sont déjà montrées par le passé et sont apparues au grand jour, il en est une qui ne peut être nommée ouvertement en raison de son infamie particulière, celui qui hante le mystère et l'obscurité des tombeaux et n'apportant en effet que la mort et la folie.
Necronomicon (extrait)


Il est écrit au sujet des Anciens, Ils attendent toujours au Portail et le Portail est partout de tout temps, car ils ne connaissent pas le temps ni l'espace mais sont en tous temps et tous lieux à la fois sans paraître, et il y a ceux parmi Eux qui peuvent prendre Formes et Traits variés et n'importe quels Forme et Visage, et les Portails sont pour moi, Savoir à Irem, la Cité des Colonnes, la ville sous le désert, là où des hommes érigent les Pierres et profèrent par trois fois les Paroles maudites et attendent ici que viennent à nouveau les vents et les Voix qui Les portaient en avant autrefois et Cela qui Marche sur les Vents par-dessus la Terre et les Espaces qui à jamais s'étendent parmi les Astres.
Al-Azif, Le Livre de l'Arabe (XVIe siècle)

N'est pas mort ce qui peut éternellement demeurer,
Et en d'étranges Eres même la Mort peut mourir.


avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

carnet de larryson

Message  Capitaine Jack la tare le Lun 13 Mar - 0:40

Journal de notes de Larryson


Recherches personnelles : localisation de la pyramide



Du Cultus Maleficarum, Cologne :
« Des anomalies dans la traduction indiquent que le Manuscrit du Sussex et la version latine du Necronomicon ont tous deux étés copiés à partir d'un ouvrage original non signalé antérieurement. Le plus vraisemblable est que ce mystérieux volume d'origine est le légendaire Al Azif, qu'on pensait auparavant perdu dans la dernière moitié du XIIIe siècle. »
Il se trouve à la bibliothèque du Caire


Du Manuscrit Voynich (texte que tu retrouves aussi dans les recherches de l’ancêtre)
« 130 ans ; c’est le cycle de l’Astéroïde Noir du ponant, mesuré à 188° S ; 2 quadrants ¼ ce soir. Il me regarde, menaçant »
Astéroïde Noir = mauvaise traduction. Pharaon noir plutôt
« Akhenaton Le pharaon hérétique perpétue la tradition de rois bâtisseurs … ainsi qu'une ville fortifiée en aval de la deuxième cataracte »


Des notes de Prosper Jollois (qui participa à l’expédition d’Egypte de Napoléon, ancêtre d’Anna)

« Plus au sud que tout. Là où régnaient les reines qui vainquirent l’Egypte. Comment l’ont-elles contrôlé ? L’ont-elles vraiment fait ? Leur civilisation a disparue. Pas celle du Nord »
Le royaume de Meroe:/Koush

« Les anciens numérotaient les Etoiles selon leur luminosité, et y imaginaient des Dieux Anciens dédiés, voir originaires de ces étoiles. Ils établissaient ainsi une hiérarchie et une étude numérologique que l’on retrouvera plus tard sous le nom de KABALE chez les juifs.
Ainsi, Véga précédait Rigel qui précédait Bételgeuse qui précédait Altaïr qui précédait Aldébaran qui précédait Fomalhaut qui précédait Deneb qui précédait Miaplacidus qui précédait Markab qui précédait Yugghot ; sur lesquels résidaient Yog-Sothoth, Hastur, Nyarlathotep, Ithaqua, Cthuga,Ghatanothoa, Rhan-Tegoth, Ubbo-Sathla, Zhar, Ceux du DehorsSelon la date et la direction que vous regardiez, vous aviez ainsi les dieux à invoquer, et l’ordre dans lequel le faire selon la valeur de l’Etoile. Un code à chiffre en quelque sorte »



« Les Anciens semblaient vénérer les Etoiles et y établissaient une hiérarchie. Même si le zéro n’existait pas dans leur système numéraire, un point central, le « 1 » primordial en quelque sorte, était l’origine et la fin de tout. Certains l’ont rêvé en soleil de feu. Mais alors que penser des flutistes décadents qui l’accompagnent ? »


D’après le tombeau de Toutankhamon (pierre murale N°244b ramené à la fondation Penhew par Carter) :
On y voit :
Offrandes /dons armée, vie, puissance ? Nombreuses représentations de vie et de symbole de pouvoir- Cartouche pharaon vie ET mort ensemble, avec cartouche du père (Akhenaton) en dessous. On voit deuxième cataracte du Nil, un 3, un œil au-dessus d’une montagne. Et une pyramide !!!

D’après Necronomicon « tu suivras depuis la Deuxième cataracte la 3eme Etoile du ciel au-dessus des montagnes à son levé »

D’après les dires de Prosper, ce serait Bételgeuse, vers l’est

Relevé sur carte : 17° N, 33° E

« Les Etoiles nous guidèrent à travers le désert. 2 semaines après avoir quitté l’expédition de Bonaparte, nous quittions le Nil salvateur pour une terre stérile et caillouteuse. Notre guide, le seul Viel homme de la région qui n’avait pas peur de se rapprocher de cette pyramide mystérieuse, semblait presque heureux de nous y emmener. Le rythme était soutenu, de peur de tomber sur une bande de pillards ou de berbères enragés. Les mamelouks étaient beaucoup plus au nord, occupés à combattre notre armée »

Ça semble correspondre









Autres notes de Prosper Jollois :

« AMAL YAHA F’NAGHT étaient les termes que Massoud utilisait pour repousser les mauvais esprits disait-il. Son amulette brillait dans l’obscurité ; un objet bien précieux pour un si pauvre homme. Il disait savoir des secrets anciens qu’il avait lu dans un vieux livre relié de peau humaine. »

« Et bien qu'il existe des gens ayant osé jeter un regard par-delà le Voile et accepter l'Entité comme guide, ils eussent été plus prudents en évitant tout commerce avec elle. Il est écrit dans le Livre de Thoth de quel terrible prix se paie le moindre regard. Ceux qui vont de l'autre côté du Voile ne peuvent jamais revenir car, dans ces espaces infinis qui dépassent notre monde, il y a des ténèbres qui saisissent et qui lient. L'être qui, pas à pas, avance au hasard dans la nuit, le Mal qui défie les Anciens Signes, le Troupeau qui monte la garde dont on connaît l'existence dans chaque tombeau et vit de ce qui pousse des morts - tous ces êtres du monde des ténèbres sont de loin inférieurs de Celui qui garde la porte ; de Celui qui guidera l'imprudent par-delà l'univers dans l'abîme où gîtent des formes innommables toujours prêtes à dévorer. Celui-là, le très ancien, c'est UMR-AT-TAWILL, nom que le scribe a traduit par "Celui dont la vie a été prolongée". »

« Il est écrit au sujet des Anciens, Ils attendent toujours au Portail et le Portail est partout de tout temps, car ils ne connaissent pas le temps ni l'espace mais sont en tous temps et tous lieux à la fois sans paraître, et il y a ceux parmi Eux qui peuvent prendre Formes et Traits variés et n'importe quels Forme et Visage, et les Portails sont pour moi, Savoir à Irem, la Cité des Colonnes, la ville sous le désert, là où des hommes érigent les Pierres et profèrent par trois fois les Paroles maudites et attendent ici que viennent à nouveau les vents et les Voix qui Les portaient en avant autrefois et Cela qui Marche sur les Vents par-dessus la Terre et les Espaces qui à jamais s'étendent parmi les Astres. »


« 5 millions de mort, selon mon ami Châteaubriand. Rien qu’en pertes humaines lors des guerres de mon Empereur. Dieu ait pitié de mon âme : combien sont morts par ma faute ? Un siècle de malheur, de guerres, de massacres. La mort, la maladie et la destruction, la perte de nos valeurs ; moi qui pensait que l’Empereur créerait un monde plus stable, plus juste, un empire de paix, j’ai vu des pays s’effondrer. Des villes pourrir de maladie, la révolte, toujours et encore. La peur, la colère, la haine, qui se déchainent dans les rues de Paris, dans les faubourgs de Londres avec ses milliers d’ouvriers miséreux, recouverts de la gale sous les nuages enfumés des docks ; les colonies décimées par la famine ; nulle part la paix.
Partout le Chaos. Il nous l’avait promis. Je ne l’avais pas cru. »


« Les occultistes tentent de retrouver sa trace : fuyez pauvres fous ! Il vous maudira, comme il me maudit moi et ma race ! »

« Nous avons combattu. Ils refusaient de voir ce que nous voulions faire. 3 victimes pour une gloire éternelle : loué soit le général pensions-nous. Celui de la Pyramide l’avait promis. Le livre maudit confirme que Sa puissance est infinie : nous avions rencontré Dieu. Oh pas celui du saint livre, non, un Dieu puissant, au-delà du bien et du mal. Le général serait adoubé et vénéré pendant 100, 200, 300 ans !
Et je le vainquis. Ainsi je terminais seul ce qui devait être fait. Mon sang est maudit »


Notes personnelles :

« Le Pharaon oublié (la damnatio memoriae : tous les noms, toutes traces effacées) »

« N'est pas mort ce qui peut éternellement demeurer,
Et en d'étranges Eres même la Mort peut mourir. »

« Rê-Horakhty « qui est dans Aton » - celui qui est dans le soleil primordial = le tout en un. »

« À la fin du règne, il ne subsiste presque rien de l’empire asiatique des premiers Thoutmosides. »

« Il est le fils d'Akhénaton et de la propre sœur de ce dernier »

« « Et d’un cycle il mena au Chaos. Les hommes le suivirent dans la décadence et la haine. Et ils en firent Leur Dieu vivant, leur Pharaon, pour qu’Il les mène sur la voie de la guerre et la destruction. Les anciens dieux furent mis à bas, leurs prêtres bannis. Et ainsi mourut la dynastie, et le monde civilisé. »

« … un système de croyances où le Verbe est créateur, il annule leur faculté de s'incarner et occulte leur influence. Il fait ainsi du Disque solaire (solaire, ou primordial ?) le dieu universel, l'Unique « qui n'a pas son pareil », le démiurge qui répète inlassablement son acte créateur. Pour souligner sa royauté céleste, le nom du dieu est inscrit dans des cartouches : il est « Rê-Horakhty qui se réjouit dans l'horizon », « Le Souverain (heka) des deux horizons ».


« Le Fils Royal de Koush ou vice-roi de Nubie, cette fonction apparaît avec l'annexion de cette région par les pharaons de la XVIIIe dynastie, étroitement liée à l'armée qui contrôlait cette région du Soudan qui fut le théâtre fréquent de rébellions matées le plus souvent lors d'expéditions punitives »




« Le signe de l’ancien est un talisman protecteur dont l’origine s’est perdue. Vu dans les tombes néolithiques d’Angleterre, certains symboles indiens semblent se rapprocher grandement de celui-ci. Certains peuples primitifs l’utilisent pour contrer la magie néfaste de leurs ennemis, même si lorsqu’on leur en parle, ils nient toute connaissance de ce signe.
Lors de l’attaque du peuple Bilens d’Érythrée j’ai pu récupérer ce talisman sur le corps de leur sorcier. Il était fait en os et semblait dater de nombreuses générations. »
Baron Rudolf von Sebottendorf (Thulé)
avatar
Capitaine Jack la tare
Chef de bande

Messages : 597
Date d'inscription : 08/09/2010
Age : 44
Localisation : Dans les profondeurs des montagnes...

Voir le profil de l'utilisateur http://slurp.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: BG orga pharaon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum